"Cette découverte peut sauver votre vie, ou celle d'une personne aimée !"
👍👍👍 Site approuvé par Jim Humble 👍👍👍

C'est la solution au SIDA-VIH, aux hépatites A B et C, au paludisme et autres parasites, aux herpès, acné, tuberculose et pneumonie, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies.
Mais c'est aussi votre allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes, intoxications alimentaires, champignons et autres problèmes cutanés, pour soulager les brûlures et accélérer les cicatrisations. Mais aussi pour purifier l'eau de boisson, désinfecter une surface ou du linge, et bien d'autres choses encore ...
Déjà plusieurs millions de personnes ont utilisé ces produits dans le monde,
et des centaines de milliers s'en servent au quotidien, alors essayez-les vous aussi !

Jiogoulane contre Cancers, toujours plus de découvertes !

img-jiaogulan-cancer-jeune-feuilleDe nouveaux éléments anti-cancereux contenus dans le Jiogoulane sont trouvés par les scientifiques.

Ces 3 études sont les plus récentes :
– Septembre 2012 : « Deux nouvelles saponines triterpéniques de Gynostemma pentaphyllum (Jiogoulan). »
Extrait : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22924674
Deux nouvelles saponines triterpéniques de type dammarane, gypenbiosides A (1) et B (2), ont été isolés à partir des parties aériennes de Gynostemma pentaphyllum (Jiaogoulan) Makino.
Leurs decouvertes structurelles ont été réalisées principalement sur la base de l’interrelation des méthodes spectroscopiques telles que IR, HR-TOF-MS et RMN.
L’activité cytotoxique a été évaluée contre une ligne de cellules cancéreuses humaines HL-60 en utilisant 3 – (4,5-diméthylthiazol-2-yl) -2,5-test bromure de diphényltétrazolium.

– Avril 2012 : « Des triterpènes possédant un squelette sans précédent isolées de l’hydrolysat de saponines totales de Gynostemma pentaphyllum (Jioagoulane). »
<>Extrait : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22342101
Cinq nouveaux triterpènes ont été isolés à partir de l’hydrolysat total de saponines de Gynostemma pentaphyllum (Jiogoulane) et identifiés comme gypensapogenine A (1), gypensapogenine B (2), gypensapogenine C (3), le 3-O-?-D-glucopyranosyl-D gypensapogenine (4) et gypensapogenine D (5), dont deux (1 et 2) possèdent un anneau A. inédit.
La cyclisation du côté des chaînes-3 a formé cinq chaînons cétoniques cycliques analogues au cycle E en 1. L’acide oïque-21, 23-lactone est présent dans les chaînes latérales 4 et 5.
Nous avons également proposé des mécanismes de formation possibles des composés 1-3.
Les composés 1-5 ont été évalués pour leurs activités cytotoxiques dans trois lignées cellulaires, y compris A549, U87 et Hep3B et le composé 3, ont montré des activités significatives en direction de A549 et des cellules cancéreuses humaines U87 (avec des valeurs de CI50 de 0,11 et 0,58 um, respectivement).
Copyright © 2012 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

– Octobre 2011 : « Une nouvelle saponine triterpénoïde issue de Gynostemma pentaphyllum (Jiogoulan). »
Extrait : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22007898
Un nouveau type de saponine triterpénique dammarane a été isolé à partir des parties aériennes de Gynostemma pentaphyllum (Thunb.) Makino.
La decouverte de sa structure a été réalisée principalement sur la base de l’interprétation des données spectroscopiques, telles que IR, HR-TOF-MS et RMN.
Son activité cytotoxique a été évaluée contre une ligne de cellules cancéreuses humaines HL-60 en utilisant un test MTT.