"Cette découverte peut sauver votre vie, ou celle d'une personne aimée !"
👍👍👍 Site approuvé par Jim Humble 👍👍👍

C'est la solution au SIDA-VIH, aux hépatites A B et C, au paludisme et autres parasites, aux herpès, acné, tuberculose et pneumonie, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies.
Mais c'est aussi votre allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes, intoxications alimentaires, champignons et autres problèmes cutanés, pour soulager les brûlures et accélérer les cicatrisations. Mais aussi pour purifier l'eau de boisson, désinfecter une surface ou du linge, et bien d'autres choses encore ...
Déjà plusieurs millions de personnes ont utilisé ces produits dans le monde,
et des centaines de milliers s'en servent au quotidien, alors essayez-les vous aussi !

MMS, ultimes défenses contre les épidémies ravageuses !

Article sur le site de la chaine Anglaise BBC

Résistance aux antibiotiques: 80 000 pourraient mourir lors d’une future épidémie

bbc-antimicrobial-resistance

Bonjour,
Après le drame gigantesque d’ébola, les scientifiques prévoient des épidémies encore pires, et touchant aussi les pays développés. Les médecins et vétérinaires prescrivent des antibiotiques à outrance depuis des décennies, et cela a changé la face du monde, l’écosysteme dans lequel l’humain pouvait vivre en accord avec les capacités de son système immunitaire.

Maintenant que tout est déreglé, on doit s’attendre à de grandes épidémies mortelles à très grande échelle, malgré nos réseaux d’intervention médicale très développés.

A mon avis les MMS découverts par Jim Humble seront les derniers remparts qui pourront nous protéger contre ces fléaux en attente d’explosion.
De part leur façon d’agir, les micro organismes ne peuvent pas développer de résistance aux ions de ClO2 (MMS1) et d’ HOCl (MMS2).

Les millions de personnes dans le monde qui ont déjà utilisé les MMS en ont déjà profité avec succès, mais ces produits deviendront peut-être un jour les sauveurs de notre humanité !
Merci Jim pour avoir sacrifié votre vie pour faire connaitre ces produits miraculeux au monde, et j’espère qu’un jour vous obtiendrez un Prix Nobel pour cela !

Traduction de l’article :
Environ 80 000 personnes pourraient mourir s’il y avait une «épidémie généralisée» d’une infection du sang résistante aux antibiotiques, selon un document du gouvernement Anglais.

Le Registre National des Risques d’Urgences Civiles dit qu’une telle épidémie pourrait frapper 200 000 personnes – et deux sur cinq d’entre eux « pourraient mourir ».

Le document dit aussi de « s’attendre également a un nombre élevé de décès » d’autres formes d’infections résistantes.

Il met en garde contre le risque d’infection qui pourrait rendre dangereuse « une grande partie de la médecine moderne ».

Le document du Cabinet Office prévoit que le nombre d’infections « compliquées » par la résistance aux antimicrobiens devrait « augmenter considérablement au cours des 20 prochaines années ».

« Sans antibiotiques efficaces, même la chirurgie mineure et les opérations de routine pourraient devenir des procédures à haut risque, ce qui augmente la durée de la maladie et de la mortalité prématurée ».

Il dit que des procédures telles que la transplantation d’organes, la chirurgie du côlon et de certains traitements du cancer deviendraient dangereux.

Un âge des ténèbres :
Le document, publié le mois dernier, ajoute: « Si une épidémie généralisée devait se produire, nous pourrions avoir environ 200.000 personnes touchées par une infection du sang bactérienne qui ne pourrait pas être traitée efficacement avec des médicaments existants, et autour de 80 000 de ces personnes pourraient mourir ».

Il affirme que le gouvernement britannique est « leader dans le travail avec les partenaires internationaux » pour s’attaquer à ce « problème mondial ».

Le Premier ministre David Cameron a déjà averti que le monde pourrait être « jeté de nouveau dans les âges sombres de la médecine » si aucune mesures ne sont prises pour lutter contre la menace de la résistance aux antibiotiques.

Médecin hygiéniste en chef de l’Angleterre, Madame Sally Davies, a qualifié le problème de « tic-tac d’une bombe à retardement ».