"Cette découverte peut sauver votre vie, ou celle d'une personne aimée !"
👍👍👍 Site approuvé par Jim Humble 👍👍👍

C'est la solution au SIDA-VIH, aux hépatites A B et C, au paludisme et autres parasites, aux herpès, acné, tuberculose et pneumonie, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies.
Mais c'est aussi votre allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes, intoxications alimentaires, champignons et autres problèmes cutanés, pour soulager les brûlures et accélérer les cicatrisations. Mais aussi pour purifier l'eau de boisson, désinfecter une surface ou du linge, et bien d'autres choses encore ...
Déjà plusieurs millions de personnes ont utilisé ces produits dans le monde,
et des centaines de milliers s'en servent au quotidien, alors essayez-les vous aussi !

Témoignage polonais, le MMS contre une méningite et de l’eczéma !

Témoignage vidéo du 25 Septembre 2013, sur le compte Youtube de Jim Humble

temoignage-video-pologne-eczema-meningite-2013Début de traduction de la vidéo :

– 00mn00 : M. Grenon : Nous sommes en Floride, à notre premier séminaire organisé aux USA.
Voici un témoignage qu’une des attendantes désire partager, à propos de son enfant.

Bonjour, je suis Chris, et je voudrais dire que j’ai pris du MMS, la première fois en 2009, sans raison particulière, juste pour voir si c’était dangereux.
Et ensuite j’en ai donné à mon fils, qui était diagnostiqué par certains docteurs comme ayant de l’eczéma, d’autres disant qu’il avait une dermatose chronique atypique. Donc il était traité avec de l’hydro-cortisone (cortisol), ce que je n’aimais pas vraiment, mais c’était la seule chose qui l’aidait contre les démangeaisons.
Cela faisait environ 1 an qu’il subissait ce traitement.
Il était âgé de 2 ans, et j’ai commencé à le traiter avec 3 gouttes de MMS, et ensuite j’ai progressé jusqu’à 5 gouttes par prise, et seulement 5 prises par jour (2 ou 3 prises le matin, et 2 prises le soir).

Durant cette période le problème a commencé à disparaitre. Mais comme mon fils n’aimait pas le goût, car nous utilisions l’acide citrique pour l’activation, j’ai arrêté les prise de MMS, en me disant que je recommencerais si cela n’avait pas suffit.
Mais la maladie est partie et n’ai jamais revenue, et l’enfant se sent très bien, alors qu’auparavant il se grattait tout le temps, surtout sur les parties souples des bras et des jambes.

C’est cet enfant, le plus âgé, qui avait eu une vaccination, et je crois que c’est cela qui lui a provoqué cet eczéma, cette maladie de peau.

-02min15 : Et ensuite quand il a eu 4 ans, il a eu une méningite virale, mais je n’ai pas voulu l’envoyer à l’hôpital, car je n’ai pas vraiment confiance en eux.

Donc j’ai commencé à lui donner du MMS, mais je ne suivais pas vraiment le protocole, je lui en donnais simplement de temps en temps quand il avait une poussée de fièvre. Avec le MMS la fièvre partait dans les 10 à 15 minutes. Nous ne cherchions pas à faire baisser la fièvre, mais c’est ce qui arrivait quand le MMS tuait les virus.

Il a été paralysé pendant environ 4 jours, et ensuite j’ai pensé à ajouter du DMSO et à lui appliquer sur le cou. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas pensé à le faire dès le début, je suppose que j’étais trop paniquée pour y penser.
Donc il a commencé à retrouver la mobilité de ses mains et de ses jambes.
Et finalement je lui ai fait des massages avec le MMS et le DMSO sur le cou, et il a commencé à pouvoir bouger son cou à nouveau. Je faisais des applications là où il semblait bloqué, et après une nuit il s’est enfin assis dans le lit.

Une méningite virale peut prendre 3 semaines à guérir, mais avec le MMS et DMSO cela a pris environ 7 jours, dont 4 jours étaient dans un état grave.

– 04mn00 : M. Grenon : Voici donc 2 exemples de cas pour lesquels le MMS fonctionne, et maintenant elle est qualifiée pour expliquer la prise de MMS aux autres, là où elle vit.

Fin de traduction. Bien à vous, JT.