"Cette découverte peut sauver votre vie, ou celle d'une personne aimée !"
👍👍👍 Site approuvé par Jim Humble 👍👍👍

C'est la solution au SIDA-VIH, aux hépatites A B et C, au paludisme et autres parasites, aux herpès, acné, tuberculose et pneumonie, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies.
Mais c'est aussi votre allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes, intoxications alimentaires, champignons et autres problèmes cutanés, pour soulager les brûlures et accélérer les cicatrisations. Mais aussi pour purifier l'eau de boisson, désinfecter une surface ou du linge, et bien d'autres choses encore ...
Déjà plusieurs millions de personnes ont utilisé ces produits dans le monde,
et des centaines de milliers s'en servent au quotidien, alors essayez-les vous aussi !

Archive for janvier 2017

Pas de collagène sans vitamine C !

L’article complet est lisible ici http://supervitaminec.com/le-collagene-et-vitamine-c/

« La vitamine C est la cure contre les maladies cardiovasculaires »,
Pr. Linus Pauling, double Prix Nobel

 La Vitamine C Liposomique est 10 fois plus puissante que le simple acide ascorbique :
Cette découverte révolutionne l’utilisation de la vitamine C pour guérir et prévenir un grand nombre de maladies courantes.
Mettre la vitamine C à l’abris à l’intérieur de bulles microscopiques de liposomes (acides gras essentiels) permet de la protéger contre les sucs gastriques et ainsi offre une absorption de 98% dans le sang, mais permet surtout de faire pénétrer la vitamine C directement à l’intérieur des membranes cellulaires par l’intermédiaire de ces liposomes !


Le collagène

La vitamine C est nécessaire pour fabriquer le collagène, ce qui lui donne une importance majeure dans le maintien et la préparation de notre corps…

Qu’est-ce que le collagène ?

 Le collagène est la protéine la plus abondante dans notre corps et est en fait plus abondante que toutes les autres protéines combinées. Le collagène consiste en de fortes fibres blanches, plus fortes que le fil d’acier à poids égal, et qui, combinées avec des fibres élastiques (appelées élastine) constituent le tissu conjonctif qui maintient le corps ensemble.

Dans le corps le collagène se trouve principalement dans la peau, les os et les tissus conjonctifs, mais aussi dans la dentine des dents, dans les vaisseaux sangings, les yeux, le coeur, et en fait, dans toutes les pièces du corps.

Il donne à la peau sa force et sa structure, et joue un rôle dans le remplacement des cellules de peau mortes. Dans la couche du milieu de la peau – le derme – le collagène aide à former un réseau fibreux, sur lequel les nouvelles cellules peuvent croître.

Du collagène fait aussi fonction de revêtement protecteur pour les organes délicats du corps, comme les reins.

Après l’exercice physique nos tissus musculaires réparent les nombreuses lésions microscopiques causées dans le muscle, le faisant ainsi grossir. Bien que la croissance musculaire répond relativement rapidement à l’exercice, la construction des tissus conjonctifs, et en particulier le collagène, est relativement lent.

De plus, la production de collagène décline naturellement avec l’âge, réduisant ainsi l’intégrité structurelle de la peau, causant ainsi l’affaissement de la peau, et la formation de lignes et de rides, ainsi que l’affaiblissement du cartilage dans les articulations.

Le collagène est sécrété par une variété de cellules différentes, mais principalement par celles du tissu conjonctif. Durant sa jeunesse, le corps produit en permanence du collagène, mais cette synthèse commence à décliner aux environs de l’âge de 40 ans, avec une réduction dramatique de sa fabrication chez les femmes après la ménopause. A l’âge de 60 ans il y a typiquement un déclin considérable dans la production de collagène.

Les bénéfices du collagène :

1. Il améliore la santé de la peau et des cheveux

2. Il réduit les douleurs et la dégénérescence des joints

3. Il aide à guérir les intestins fuyants

4. Il renforce le métabolisme, la masse musculaire et la production d’énergie

5. Il renforce les ongles, les cheveux et les dents

6. Il améliore la santé du foie

7. Il protège le système cardiovasculaire

Collagène et vitamine C

« Nous avons trouvé des raisons montrant pourquoi nous devons prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour rester en bonne santé, plus  de vitamine C que celle qui est présente dans les plantes que nous utilisons comme nourriture … il a récemment été montré par Myllyla et collègues qu’une molécule de vitamine C est détruite pour chaque H (atome d’hydrogène) remplacé par OH (pendant la formation de collagène) … La vitamine C, dans la réaction critique qui assemble le collagène dans les tissus, ne sert pas simplement comme un catalyseur mais est aussi détruite. » Linus Pauling, Prix Nobel.

Le fait que la vitamine C est impliquée dans presque toutes les étapes de la production de collagène démontre l’importance de l’apport adéquat de vitamine C dans notre alimentation.

Le manque de vitamine C provoque le scorbut. Cela était commun chez les marins il y a de nombreuses années, et il a été constaté qu’ils pouvaient être nourris de citrons verts pour prévenir cette maladie. Ceux qui ont le scorbut ont une production de collagène insuffisante et leur corps se décompose : des vaisseaux sanguins aux os, aux articulations, à la peau et finalement le système immunitaire et leur cœur. S’ils ne sont pas traités avec de la vitamine C, ils peuvent éventuellement en mourir.

 La vitamine C maintient la solidité des vaisseaux sanguins, et en conséquence, les vaisseaux sanguins forts sont moins sujets aux contraintes mécaniques, et ainsi ne nécessitent pas de dépôts de plaque pour les consolider.

Lorsque l’apport alimentaire en vitamine C est faible, la production de collagène est limitée, et les artères deviennent plus minces et plus faibles à l’usure. Un faible apport en vitamine C entraîne une augmentation des niveaux de Lp (a) dans le sang et la formation de plaques pour renforcer ces vaisseaux sanguins fissurés.

L’analogie du Dr. Rath pour la plaque artérielle est qu’il s’agit d’un « Plâtre » naturel pour les artères.

Le Pr Pauling croyait, et sa conviction est soutenue par un brevet aux Etats-Unis, que de grandes doses (mégadoses) de vitamine C et de lysine prises par voie orale peuvent prévenir et même dissoudre la plaque athéroscléreuse existante.

La Fondation pour La Vitamine C (Vitamin C Foundation) affirme que le manque de collagène provoque la rupture des vaisseaux sanguins, aboutissant à une hémorragie.

Selon la théorie unifiée de Pauling et Rath, la cause fondamentale des maladies cardiaques est la carence en vitamine C, qui limite la production de collagène.

La thérapie de Pauling pour cette condition est d’ingérer de grandes doses de deux substances : la vitamine C et la lysine.

L’étude récente de l’USC qui a créé une telle tempête de feu fournit en fait des preuves importantes à l’appui de la Théorie Unifiée du Pr Pauling / Dr Rath.

La conclusion de l’USC est convaincante, presque hors de tout doute raisonnable, qui dit que les personnes âgées ne peuvent pas obtenir la vitamine C dont ils ont besoin sans compléter leur régime alimentaire.

Alors qu’il est connu depuis plus d’un demi siècle que cette vitamine C est essentielle à le fabrication du collagène, le processus est seulement maintenant soumis à enquête. Il apparaît que la vitamine C est impliquée à chaque étape.

Nous avons trouvé les deux grandes raisons pour lesquelles nous avons besoin, pour être en bonne santé, de beaucoup plus de vitamine C que ce qui est présent dans les aliments que nous utilisons comme nourriture.

Premièrement, il y a le besoin continu du corps pour synthétiser de grandes quantités de collagène, pour la croissance et pour le remplacement du collagène dégradé par le fonctionnement quotidien du corps.

Deuxièmement, la vitamine C, dans les réactions essentielles qui fabriquent le collagène dans les tissus, n’est pas seulement utilisée comme catalyseur, mais y est détruite. [1]

Vous pouvez acheter de la Vitamine C Liposomale ici (elle revient moins cher que les comprimés)

L’histoire du dioxyde de chlore

Voici la traduction d’un message très intéressant reçu en Anglais de Valérie S.

Le ClO2 (Dioxyde de Chlore) est l’élément actif produit lors de l’activation du MMS1 (ou WPS1) de Jim Humble.

mms1-clo2-histoire-du-dioxyde-de-chlore

L’histoire de l’un des plus puissants et des plus sûrs des désinfectants au monde

1814 : Sir Humphrey Davy, un chimiste britannique, découvre le dioxyde de chlore (CD ou MMS1 ou WPS1), le résultat de chlorate de potassium réagissant avec de l’acide sulfurique. Bien qu’il ait bien compris la chimie, il n’a probablement pas apprécié les conséquences: le CD se révélera être plus efficace pour tuer plus de virus, bactéries et champignons que tout autre désinfectant comparable, tels que la javel.

1930 : En raison de la puissance de désinfection du CD, ses utilisations commencent à croître. Un avantage majeur du CD est que, comme un véritable gaz, il se dilate uniformément pour remplir l’espace qu’il désinfecte. En raison de préoccupations au sujet de la logistique du transport en toute sécurité de ce gaz, les industriels qui souhaitent l’utiliser décident simplement de le faire eux-mêmes en grandes quantités et de l’activer sur le lieu d’utilisation.

1944 : Pour atténuer des problèmes de goût et d’odeur, le CD est introduit dans une usine de traitement d’eau à Niagara Falls, NY (chutes de Niagagra). D’autres municipalités font bientôt la même chose. L’eau non seulement a meilleur goût et n’a pas d’odeur désagréable – mais elle est aussi plus sûre à boire, grâce aux fortes propriétés désinfectantes du CD.

1950 : La ville de Bruxelles, Belgique, passe du chlore au CD pour désinfecter son eau potable en 1956. Les années 1950 voient l’utilisation généralisée du CD dans les usines de traitement de l’eau potable et les piscines aux États-Unis. Une nouvelle découverte est faite: le CD détruit le biofilme, la couche d’algues qui se forme dans les tours de refroidissement d’air conditionné, entre autres, un biofilme qui contient des bactéries nocives. L’eau de javel par contre ne peut pas détruire ce biofilme.

1967 : L’Association de Protection de l’Envirronnement américaine (Environmental Protection Agency – EPA) enregistre une forme aqueuse de CD pour une utilisation comme nettoyant et désinfectant. Même s’il attaque agressivement les agents pathogènes, il est extrêmement sûr à utiliser et le CD est finalement utilisé pour assainir les fruits.

De 1970 jusqu’au début des années 1980 : L’EPA commence à recommander l’utilisation du CD au lieu de l’eau de javel pour traiter l’eau parce que le CD ne produit pas de sous-produits nocifs. Bien que le chlore et le dioxyde de chlore partagent un nom commun, ils sont fondamentalement différents, ce sont des produits chimiques avec des structures chimiques nettement différentes. Cela signifie qu’ils réagissent différemment lorsqu’ils sont mélangés avec d’autres composés. L’eau de Javel est formée en ajoutant du gaz de chlore à de l’eau salée. Toutefois, lorsque l’eau de Javel réagit avec la matière organique naturelle et inorganique dans les cours d’eau, elle produit des THM (trihalométhanes). Les THM ont été liés au cancer. En raison de son efficacité supérieure et de son niveau de sécurité, l’utilisation de CD continue de croître.

1988 : L’EPA enregistre le CD comme un stérilisateur. Cela signifie que le CD est à la fois sûr et efficace à utiliser dans les hôpitaux, les établissements de santé et les laboratoires.

2001: Le CD, sous des formes à la fois de liquides et de gaz, il devient la substance numéro une utilisée pour décontaminer les bâtiments où les attaques à l’anthrax sont survenues. Son taux de réussite est basé sur la façon dont il fonctionne contre les très petites particules d’anthrax, et comment il est rapidement et facilement déployé. Le CD détruit complètement l’anthrax sans nuire aux bâtiments.

2005 : Le CD est déployé pour éradiquer les infestations de moisissures dans les maisons endommagées par les eaux de crue de l’ouragan Katrina. Après un traitement de 12 heures, un restaurant de la Nouvelle-Orléans est en mesure de bannir toute moisissure à l’intérieur sans avoir à reconstruire.

2012 (Janvier) : ProKure révolutionne la façon dont CD est déployé. Pour la première fois, en raison de la technologie brevetée de ProKure, le CD peut être créé à tout moment, et partout où il y a de l’eau. Il peut maintenant être transporté en toute sécurité dans des sachets secs et transformé en un liquide désinfectant et désodorisant sur place et sur demande. En essence, la gamme de produits ProKure a rendu possible pour les industries et les entreprises de toutes tailles (et pas seulement une élite) de libérer rapidement et facilement la puissance étonnante du dioxyde de chlore.

2014 (Novembre) : Le CD est maintenant âgé de deux cents ans. Les Centres pour le Controle des Maladies (Centers for Disease Control – CDC) enregistrent le ProKure V comme désinfectant contre le virus Ebola. ProKure V commence à tuer les agents pathogènes en quelques secondes, alors que d’autres couramment utilisés, les désinfectants traditionnels prennent quelques minutes. La vitesse rapide avec laquellle ProKure V tue les agents pathogènes en fait un produit de choix pour aider à endiguer les épidémies de maladies infectieuses et pour garder les équipements publics nettoyés et plus sûr pour tous.

Fin du message.

Pour info voici le lien que j’ai trouvé vers le produit mentionné dans le message ci-dessus (commercialisé par un industriel américain) : http://www.prokuresolutions.com/prokure-v-liquid.html

C’est bien que des industriels supportent le Dioxyde de Chlore (MMS1 de Jim Humble, aussi appelé WPS1) car cela aidera certainement à casser l’épais mur que les autorités médicales ont érigé autour des bienfaits du MMS1, pour empêcher que les ventes de médicaments des grands labos ne s’effondrent.

Ont peut comprendre que l’Etat ne veuille pas l’effondrement des grands laboratoires pharmaceutiques, car ceux-ci payent beaucoup d’impôts (du moins je j’espère !) et mènent les recherches médicales coûteuses dans  de nombreux domaines, mais de là à ainsi laisser mourir prématurément des centaines de millions d’humains chaque année à l’échelle de la planète, c’est inacceptable !

En tout cas, vive le MMS et vive Jim Humble et tous ses supporteurs !

Bien à vous, et BONNE ANNEE 2017 !!!!!

Jules Trésor.

 

Message de bonne année de Jim Humble

 Un message spécial de Jim Humble du 1er Janvier 2017

Bonjour à toutes et tous,
Tout d’abord je désire vous souhaitez une formidable année 2017, pleine de bonheur et de bonne santé.
Voici la traduction du dernier message de Jim Humble. Je traduirai aussi les prochains courriels qu’il enverra concernant ces bonnes nouvelles qu’il nous promet ci-dessous :

« Un message spécial de Jim Humble.
Je tiens à vous souhaiter à tous une très heureuse, réussie et prospère nouvelle année. C’est certainement un moment très excitant et significatif dans l’histoire du monde -2017- le début du troisième millénaire.

Malheureusement, il est trop facile dans le monde d’aujourd’hui d’adopter l’attitude de «Regardez le monde d’aujourd’hui, avez-vous jamais vu un tel gâchis?»
Cela semble certainement être le cas, et il y a beaucoup de «mauvais» qui semblent être triomphant, mais j’aimerais vous demander d’adopter une attitude du «Que puis-je faire aujourd’hui, ici et maintenant, pour faire du monde un endroit meilleur?»
Par ceci, je ne dis pas que vous devez sortir et faire des choses extraordinaires. Car pour faire une différence dans le monde, il ne faut pas nécessairement faire des «grandes choses», mais plutôt de petites choses, (actes aimables, prêter main-forte ou sponsoriser), qui faites sur une base régulière, peuvent faire un long chemin et une belle différence dans ce monde .
Voulez-vous vous joindre à moi cette année à venir, pour prendre un engagement personnel à toujours «aider les uns et les autres» chaque fois que vous en avez l’occasion?
Cela peut être appliqué de nombreuses façons, et certainement si vous avez été aidé à travers l’utilisation des MMS, aidez d’autres qui ont besoin de cette merveilleuse solution qui fait des miracles, et ainsi faites passer le mot.

Ces deux dernières années, vous n’avez pas beaucoup entendu parler de moi personnellement, car j’ai été occupé à travailler sur mon nouveau livre, le « Guide du retour à la santé avec le MMS » (MMS Health Recovery Guidebook).
Mais maintenant, comme nous commençons 2017, j’ai plusieurs nouvelles choses à partager avec vous. Alors restez à l’écoute au cours des prochaines semaines, car je vais annoncer, via cette liste courriel, quelques nouvelles importantes.

Meilleurs vœux à vous tous, pour une nouvelle année réussie,

Jim Humble »