Les sites internet les plus importants

18 octobre 2020 / Général

Bonjour les amis,

Comme promis je vous fais un point sur les aides déjà reçues qui vont permettre de maintenir ces sites internet en ligne.

En matière de santé, je ne pense pas qu’on puisse trouver des informations plus utiles que celles que j’ai réunies dans mon livre. Il ne s’agit surtout pas d’être prétentieux, puisque ce n’est pas moi qui ai fait ces découvertes, mais des médecins scientifiques de grand talent. Je n’ai fait que les réunir dans un livre.

Les informations qui sont dans mon livre et sur le site internet https://tresbonnesante.fr/ sont essentielles, car elles couvrent les changements à apporter à son mode de vie, qui permettent alors d’éviter 80% des maladies chroniques comme celles dites de civilisation, qui sont dues principalement à une alimentation appauvrie et à un manque d’exercice physique.

Bien sûr la base du bon fonctionnement de nos organes, et donc de notre corps dans son ensemble, c’est le collagène, cette glue qui permet de maintenir toutes les molécules de façon ordonnée. Et je le rappelle encore, sans vitamine C + lysine + proline, pas de production de collagène !

70 pages de mon livre sont consacrées à ce collagène et sa vitamine C, ce qui en fait une source d’information très importante sur ce sujet.

Donc j’attribue une immense valeur, en matière de santé, à mon site internet TrèsBonneSanté.fr, et à sa version anglophone en construction https://www.veryveryhealthy.com/. Leur coût de maintenance est le plus bas, avec environ 100 euros par an pour les deux.

Deuxièmement, le site https://lemineralmiracle.com/ est important de par le fait qu’il présente une molécule qui peut être utile contre les agents microbiologiques pathogènes, comme les virus, les bactéries, les champignons, mais aussi contre les parasites comme celui du paludisme. Le dioxyde de chlore est caché du grand public, et même interdit à la vente depuis des années.

Ce site coûte environ 100 euros par an, plus cher que les précédents, puisqu’il doit être hébergé là où on ne le fermera pas. En effet les hébergeurs internet classiques le mettraient hors ligne après la moindre réclamation injustifiée. Aucun hébergeur ne veut prendre de risque, et préfère agir contre la liberté d’expression, et en dehors de toute loi…

Il a donc fallu trouver un hébergeur qui suit la loi, et qui ne le retirera que si une décision de justice le lui impose. C’est un service qui coûte le double.

Troisièmement il y a les sites internet qui partagent les informations, uniquement en anglais pour l’instant, sur les économiseurs de carburant, sur les source d’énergie compétitives et propres, et sur les travaux de recherches sur « l’énergie libre ».

Ces sites rassemblent des centaines de pages, et depuis plus de 15 ans je les ai maintenus en ligne car des milliers de visiteurs les lisent régulièrement, et avec l’idée qu’un jour je les traduirai en français. Il s’agit de https://tesla3.com/ et https://waterfuel.tesla3.com/. Il faut environ 100 euros par an pour les deux.

Et pour finir, le plus coûteux, c’est la lettre de nouvelles, qui permet de rester en contact même en cas de fermeture des sites, avec un coût d’environ 250 euros par an, cela dépendant du nombre de courriels envoyés, mais avec un coût plancher de 20 euros par mois. Le prix d’un tel service est désormais d’au moins 50 euros par mois, mais j’ai la chance de bénéficier du tarif d’inscription du début de cette liste de diffusion en 2009.

Voila donc, vous savez tout sur le coût de maintient de cette tranche de résistance contre les océans de mensonges inculqués par les gens actuellement au pouvoir politique, scientifique et philosophique.

Suite à mon appel à l’aide récent, de généreuses personnes se sont manifestées, et je tiens à les remercier ici :

  • Marguerite et son très généreux don de 130 euros (chèque de 150 – 20 euros pour l’envoi d’un exemplaire papier)
  • Gérard pour son très généreux don de 50 euros par chèque
  • Heinz pour son très généreux don de 50 euros par Paypal
  • et Philippe pour son généreux don de 15 euros par Paypal

Voila, comme toujours je garde l’anonymat des participants, sauf s’ils me demandent expressément de citer leur nom, mais du fonds du cœur l’intention est là de vous remercier et de vous féliciter pour votre contribution !

Grâce à vous le budget annuel de presque 600 euros est déjà couvert pour presque moitié, et j’espère que d’autres personnes au bon cœur vont vous suivre votre exemple et contribuer, afin de montrer leur attachement à la diffusion de la vérité dans cet environnement qui se dégrade.

Imaginez si tout le monde appliquait les recommandations de mon livre, et que 80% des problèmes de santé disparaissent, toute cette joie que nous aurions à partager et toutes ces économies immenses que nous ferions sur les frais de santé !

Je vous souhaite un bon dimanche, et une bonne santé !

Et merci encore aux donateurs 

David Giquello

Merci les amis !

Ouahou merci les amis, 24 livres papier vendus depuis mon message d’il y a 2 jours 🙂

> Ce livre est ici <

Je remercie vraiment celles et ceux qui en sont responsables, et j’espère que cela va continuer, non pour les euros que j’y gagne, mais pour ces informations vitales qui vont alors circuler, de façon plus substantielle que le fichier digital PDF !

Merci à vous de participer à cet effort de résistance contre Big pharma, les pharma-mafias et autres instigateurs de la mauvaise santé mondiale.

Un point crucial dans votre démarche de discrimination du vrai du faux, rappelez-vous que la molécule essentielle à la bonne tenue de votre corps est le collagène, et que la vitamine C, la lysine et la proline (deux acides aminés) sont essentiels à la fabrication de ce collagène.

Un médecin ou un nutritionniste qui ne mentionne pas l’importance de ces éléments pour la fabrication du collagène, colle de nos organes, ne fonde donc pas sa pratique et ses enseignements sur la fondation de notre corps biologique…

Il a donc un biais déficient qui l’empêche de pouvoir comprendre le départ de la plupart des maladies, c’est-à-dire le manque de collagène constructeur ou réparateur.

Bien sûr cette personne à certainement de nombreuses informations importantes, mais ne connaissant pas la fondation de départ, toutes ses constructions ne pourront pas tenir dans le temps contre les maladies.

Mon livre contient 70 pages sur cette part cruciale de la vie de nos cellules.

A bon entendeur, salut !

Et merci encore 🙂

La vitamine D et le soleil …

« Nous n’arrêtons pas de jouer parce que nous vieillissons; nous vieillissons parce que nous arrêtons de jouer. » – George Bernard Shaw.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les enfants doivent faire de l’exercice pendant au moins 60 minutes chaque jour. Malheureusement, les enfants de notre génération mènent des vies dangereusement sédentaires. Ils ne dorment pas assez et ils passent la plus grande partie de leur temps à regarder la télé ou devant leur ordinateur portable, iPad, tablette ou téléphone intelligent.

La recherche indique que les enfants d’aujourd’hui passent plus ou moins 7 heures devant leurs écrans. Il s’agit là d’une tendance alarmante; tendance qui favorise toute sorte de problèmes de santé évitables chez nos enfants.

Le mode de vie sédentaire rend les enfants plus susceptibles de développer de l’obésité, de l’anxiété, des changements comportementaux et des mauvaises fonctions cérébrales. Parallèlement, l’activité physique diminue le risque d’obésité et d’autres facteurs pouvant causer des problèmes cardiaques et le diabète de type 2 plus tard au cours de la vie. Être actif est également bon pour le développement sain du cerveau. Les enfants qui jouent régulièrement dehors auront tendance à être plus impliqués et concentrés que les enfants qui passent la plus grande partie de leur temps à l’intérieur. De plus, des preuves solides indiquent que le jeu libre favorise de meilleures aptitudes sociales et aide les enfants à mieux apprendre.

Jetons un coup d’œil à certains bienfaits évidents, et d’autres « qui le sont moins », du fait de jouer dehors.

Bienfaits pour la santé physique :

# Synthèse de la vitamine D…

# Renforce les os et les muscles…

# Diminue le risque de myopie…

# Aide à bâtir l’immunité…

# Sommeil de qualité…

# Réduit les symptômes du TDAH chez les enfants…

# Favorise les aptitudes sociales

Les bienfaits du jeu extérieur vont au-delà du traditionnel bien-être physique et mental. Les enfants apprennent à expérimenter, explorer, prendre des risques et découvrir. Le fait de jouer en équipe aide les enfants à apprendre d’importantes aptitudes sociales, telles que partager, attendre son tour et être indépendant.

La Super Vitamines D3 + K2 liposomique de Sanus-Q est ici !

Les 5 plus grands tueurs infectieux actuels

Bonjour les ami-e-s,

Après avoir visionné une vidéo de l’IHU de Marseille de Septembre 2019… où le Professeur Didier Raoult est directeur, j’ai regardé si les 5 tueurs microbiens majeurs qu’il mentionne, et qui sont rencontrés actuellement dans le monde, sont connus pour être éliminés par le ClO2.

Vidéo : Clostridium difficile : la vraie maladie émergente qui tue en France

IHU Méditerranée-Infection. 219K subscribers

Bulletin d’information scientifique de l’IHU : nous avons le droit d’être intelligents

Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection

Pr Pierre-Edouard Fournier, Médecin biologiste à l’IHU Méditerranée Infection

Yanis Roussel, Etudiant en thèse de science à l’IHU Méditerranée Infection

L’intervieweur demande qu’elle est la bactérie qui tue le plus en cette semaine à Marseille :

Le Pr Pierre-Edouard Fournier répond que c’est la bactérie Clostridium Difficile, principale tueuse chez les patients âgés hospitalisés, sous-estimée sur sa mortalité.

Ensuite le Pr Didier Raoult mentionne la source de données au niveau mondial concernant les causes de mortalité, qui est le « Global Burden of Disease » édité par le journal The Lancet. (Les dernières données accessibles sont pour 2016 https://www.thelancet.com/gbd/2016).

Il dit qu’il n’y a que 2 maladies qui progressent et qui inquiètent le plus, c’est Clostridium Difficile dans le monde, en Europe et aux USA, et la fièvre Dengue dans les pays du Sud.

C’est à 4 min. 25 que le Pr Raoult énumère les 5 sources infectieuses les plus mortelles en France actuellement (septembre 2019)


Grâce à cette vidéo, nous connaissons donc maintenant les principales causes d’infections mortelles en France, et nous pouvons chercher dans la littérature scientifique si ces agents pathogènes sont éliminés par le ClO2.

Attention, vous allez découvrir que le ClO2 est extrêmement efficace, et très rapidement, contre la plupart des virus, et même contre la plupart des autres agents pathogènes !

Et pourtant personne n’a le droit de l’utiliser !

1- Grippe et infections respiratoires

Selon l’IHU de Marseille, la première cause de mortalité infectieuse en France, ce sont les grippes et les infections des voies respiratoires.

A/ Voyons d’abord pour la grippe

B/ Voyons ensuite pour les infections respiratoires

2 – Le Colibacille Escherichia Coli

3 – Le Staphylocoque Doré

4 – Le Bacille Pyocyanique

5 – Le Clostridium Difficile


Vous pouvez retrouver 83 études scientifiques anglophones que j’ai énumérées ici


Gros kyste sébacé !

Pour finir, si vous connaissez le Pr Raoult, faites lui parvenir le message suivant :

Les kystes sébacés sont très faciles à faire disparaître en quelques jours, en appliquant du ClO2 dilué en compresse pendant quelques minutes plusieurs fois par jour (les bactéries qui se nourrissent du sébum sont alors tuées)

1 goutte ou 2 de MMS1 activé (ClO2) puis dilué dans 50ml d’eau en compresse

MMS, revue d’études scientifiques sur le ClO2 contre les virus

Ça y est j’ai fini de traduire les 83 études :O)

83 études scientifiques issues de PubMed sur le ClO2 comme virucide

Bonjour,

Pour mieux vous informer sur le MMS1 de Jim Humble, le dioxyde de chlore, l’ion ClO2, je viens de passer plusieurs jours à étudier des publications scientifiques sur le ClO2, pour trouver ce qui a été prouvé sur ses capacités à détruire les virus, et quels types de virus. 

Je n’ai traduit que le titre et les résumés et conclusions de ces études, évitant les redondances de sujets, et vous verrez que c’est assez facile à lire et à comprendre.

J’ai passé en revue uniquement les 83 résultats de PubMed (Publications Médicales) pour la recherche “chlorine dioxide virus”, mais il y en a beaucoup d’autres.

Par exemple la recherche PubMed “chlorine dioxide infection” donne 463 résultats (dont 45 en commun avec “virus”), et la recherche “chlorine dioxide bacteria” donne 585 résultats.

On voit donc que le ClO2 a été le sujet de nombreuses études scientifiques depuis des dizaines d’années, dans le milieu médical, mais aussi dans de nombreuses autres industries. Et c’est sans compter les publications uniquement nationales qui n’ont pas été traduites en Anglais, provenant de tous les autres pays, comme la Chine et tous les pays d’Asie qui ont chacun leur propre langage, l’Allemagne et tous les autres pays d’Occident qui ont chacun leur propre langue, l’Amérique du Sud, l’Afrique, le Moyen-Orient…

C’est très certainement des milliers d’équipes de scientifiques qui ont étudié le ClO2 sous toutes les coutures, depuis plusieurs décennies. Ceci démontre à quel point c’est un produit commun et bien connu. 

Et pourtant tout usage individuel est banni, pas interdit par la législation, mais banni par des forces apparemment au-dessus des lois. Par exemple les livres parlant du ClO2, des dizaines par différents auteurs, ont tous disparus et sont inaccessibles à l’achat. Pour avoir contribué bénévolement au développement du MMS depuis des années en aidant plusieurs de ses acteurs, j’ai reçu nombre de témoignages d’auteurs ou de vendeurs de MMS qui me parlaient des menaces qu’ils recevaient, des courriels d’intimidations provenant d’agences gouvernementales américaines, alors qu’ils n’étaient pas eux-mêmes citoyens américains, et résidaient à des milliers de kilomètres de ce pays.

 Les livres retirés des plateformes de vente en ligne, les sites internet fermés sans justification, les comptes en banque fermés pour cause de vente de MMS, même à l’autre bout du monde, et tout cela sans jamais avoir un seul jugement judiciaire officiel pour justifier de ces actions ! Il faut le vivre pour le croire, la force de ces groupes qui agissent au-dessus des autorités judiciaires, et pourtant s’appellent “agences gouvernementales”. Mais bon, ce n’est pas le sujet de ce travail.

J’ai fait ce long effort pour vous montrer ce que les scientifiques disaient, et disent encore, en Anglais, sur le ClO2, et ses capacités microbicides sont apparemment larges et efficaces.

Ces 83 études prouvent l’efficacité du ClO2 contre ces virus et bactéries :

Les virus :

  • Le coronavirus SRAS-CoV.
  • Le virus de la grippe humaine.
  • Les virus des grippes porcine et aviaire, H5N1 et H1N1.
  • Les virus de l’hépatite A, de l’hépatite B, de l’hépatite C (VHC).
  • Le virus VIH-1 du SIDA.
  • Le virus de la poliomyélite, poliovirus de type 1 (PV1), un Enterovirus.
  • Le virus de la rougeole, un morbillivirus de la famille des Paramyxovirus.
  • Le virus de l’herpès humain, herpes simplex virus (HSV).
  • Les papillomavirus, causant des maladies sexuellement transmissibles.
  • Les norovirus, dont norovirus humain (HuNoV), présents sur les aliments et qui provoquent la gastro-entérite.
  • Les rotavirus, dont humain d’origine hydrique (VRC) et simiens.
  • Les adénovirus, dont l’adénovirus humain.
  • Le virus calicivirus félin ou FCV, de la famille Caliciviridae, responsable de calicivirose chez les chats.
  • L’herpès félin et le parvovirus félin.
  • Le virus de la maladie de Carré, un paramyxovirus proche de l’agent de la rougeole humaine et de celui de la peste bovine.
  • L’adénovirus canin et le parvovirus canin.
  • Le virus de la fièvre catarrhale.
  • Le virus de la tremblante du mouton.
  • Les virus bactériophages PRD1, phiX174 et MS2.

Les bactéries :

  • La bactérie Staphylocoque doré.
  • La bactérie Escherichia coli O157, un sérotype d’Escherichia coli, responsable de la colite hémorragique, le syndrome hémolytique et urémique, et le purpura thrombotique thrombocytopénique.
  • La bactérie Salmonella Montevideo, qui provoque des gastros.
  • La bactérie Mycobacterium tuberculosis, responsable de la tuberculose, une mycobactérie comme le bacille de la lèpre.
  • La bactérie Mycobacterium terrae, provoquant des infections cutanées graves, qui sont « relativement résistantes à l’antibiothérapie ».
  • La bactérie Bacillus subtilis, qui peut exceptionnellement provoquer une intoxication alimentaire.
  • Les bactéries Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii.
  • La bactérie Mycobacterium avium, une mycobactérie opportuniste chez l’homme.
  • Le biofilm bactérien.

Les levures :

  • La levure Candida albicans, la plus importante du genre Candida.

L’étude 29 résume bien en une phrase les effets du dioxyde de chlore : 

“Le gaz ClO2 peut détruire toutes sortes de micro-organismes, y compris les bactéries, les spores, les champignons, les virus et même les protozoaires.”

Après la revue de ces 83 études scientifiques concernant tous ces agents pathogènes, responsables des pires maladies humaines qui y sont prouvés comme étant désactivables par le ClO2, on peut se dire finalement que Jim Humble n’a pas tout à fait tort en disant que cette molécule peut nous guérir de la grande majorité de nos maladies !

Je précise qu’il semble qu’aucun produit désinfectant étudié ne fonctionne dans tous les cas, avec tous les virus ou dans toutes les conditions de pH, de turbidité ou de température, mais ces études prouvent que le ClO2 est utilisé dans de très nombreuses industries, et a souvent plus d’efficacité que le chlore qui est beaucoup plus utilisé, peut-être car il est plus facile à stocker et à manipuler.

Mais pourquoi censurer les informations et les livres de Jim Humble et tous ceux sur le dioxyde de chlore auprès du grand public, alors que c’est un puissant désinfectant qui élimine nombre de nos agents pathogènes, et qui nous donnerait une autonomie individuelle en cas d’épidémie ou de pandémie, et même au quotidien pour nous maintenir en bonne santé sans devoir nous rendre dans des centres médicaux à chaque fois, engendrant des coûts que nous ne pouvons clairement plus supporter en tant que communauté.

Bien sûr, comme face à tout processus chimique, la biologie trouve un chemin pour continuer, et au fil du temps s’effectue une sélection d’organisme résistants. 

Selon ces études, des mutations d’organismes pathogènes peuvent les rendre résistants au ClO2, mais est-ce une raison suffisante pour en interdire l’utilisation par des particuliers ? Je ne pense pas, la raison doit être autre, car ils ne nous laissent même pas parler du ClO2.

Par exemple, tout le monde sait que des bactéries résistantes aux antibiotiques apparaissent de plus en plus, et que c’est dévastateur dans certains pays, mais on continue à utiliser ces antibiotiques. Donc l’information passe concernant les antibiotiques, mais pourquoi pas concernant d’autres désinfectants communs, comme le dioxyde de chlore, l’hypochlorite de calcium ou de sodium, ou le peroxyde d’hydrogène ?  

La situation se complique progressivement, mais ce n’est pas une raison valable pour occulter certaines méthodes qui aujourd’hui peuvent sauver des millions de vies et faire économiser des centaines de milliards qui pourraient être dépensés en recherche et pour la formation de scientifiques.

On pouvait penser que cela résidait dans “l’invincibilité” ou “la super puissance” du ClO2, mais ce n’est pas le cas, c’en est juste un parmi de nombreux désinfectants, et il n’est pas le plus efficace dans toutes les situations, donc il n’est pas “ultime” et à conserver comme “le moyen de la dernière chance”. 

Et pourtant des milliers de témoignages vidéo et écrits sont accessibles sur internet, même encore aujourd’hui malgré la censure grandissante des plateformes internet.

Alors pourquoi ne pas faire rentrer le ClO2 dans la pharmacie quotidienne, comme le sont d’autres désinfectant ou les antibiotiques ? C’est vraiment intrigant, n’est-ce pas ?

La recherche “chlorine dioxide virus” a fourni 83 réponses sur PubMed. En voici la traduction des abstraits : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=chlorine+dioxide+virus

Lisez tous les détails sur cette page de mon site dédiée :

Ou téléchargez cette page en PDF (53 pages, 209 ko), plus facile à faire passer à vos contacts :

https://lemineralmiracle.com/wp-content/uploads/2020/04/83-etudes-scientifiques-PubMed-pour-chlorine-dioxide-virus-.pdf

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que cet effort servira à éclairer quelques esprits penseurs, utilisateurs ou chercheurs de plus :O) Bon confinement à tout le monde.

A bientôt j’espère, pour la suite…

David Giquello

Un autre thé plein de bienfaits santé !

Bonjour,

Si vous aimez les boissons santé, voici le dernier message de Minéral-Solutions qui présente leur Thé Graviola (cliquez ici pour voir le produit) et quelques études scientifiques qui ont prouvé ses bienfaits en matière de santé … alors à vos bouilloires, dépêchez-vous sinon le thé va refroidir :O)

Le graviola et son potentiel anticancéreux

Le graviola est un arbre de la forêt tropicale que l’on retrouve typiquement dans les forêts de l’Asie du Sud-est, de l’Afrique, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud. Il y a de fortes chances que vous connaissiez le graviola sous d’autres noms, tels que soursop (anglish), guanábana (espagnol), le pawpaw brésilien, ou lakshman phal (hindi). Pendant des siècles, cet arbre a été prisé par les populations indigènes pour son fruit succulent et pour ses propriétés thérapeutiques. Diverses parties de l’arbre graviola, telles que le fruit, les feuilles, l’écorce, les racines ainsi que les pépins étaient traditionnellement utilisées pour traiter un éventail impressionnant de problèmes de santé, tels que la fièvre, l’arthrite, le rhumatisme, le diabète, l’insomnie et les infections bactériennes, parasitaires et virales.

Partout dans le monde, le graviola est utilisé de différentes manières – sous forme de fruit, de jus, de thé (par ébullition des feuilles), ses pépins en poudre (pour application externe) et même sous forme de supplément. Et il est facile de comprendre pourquoi il est aussi populaire. Le graviola abonde d’une variété de vitamines, minéraux, de composés phytochimiques et bioactifs tels que les alcaloïdes, les flavonoïdes, les phénols et les huiles essentielles – ce qui donne au fruit, de même qu’à d’autres parties de l’arbre, d’incroyables propriétés antioxydantes, antimicrobiennes, antiparasitaires, analgésiques, ainsi qu’anti-inflammatoires.

Les recherches récentes suggèrent maintenant que le graviola pourrait avoir un autre bienfait extrêmement significatif pour la santé qui va au-delà de ses usages anciens que tous connaissent. Oui, nous parlons bien de sa remarquable capacité à détruire les cellules cancéreuses [1].

Le Graviola comme traitement potentiel du cancer?

Un nombre impressionnant d’études in-vitro indiquent que les feuilles, l’extrait de fruit, les pépins et les tiges de l’arbre graviola contiennent des substances anticancéreuses incroyablement puissantes. Il a été démontré que les ingrédients bioactifs du graviola ciblent et tuent les cellules cancéreuses malignes de 12 types de cancer différents – dont le cancer du sein, du pancréas, des poumons, de la prostate, du foie, du colon et de la peau.

Des chercheurs de l’Université Purdue, appuyés par le National Cancer Institute, ont découvert que l’extrait de feuille de graviola a détruit les cellules cancéreuses « dans six lignées cellulaires humaines » et a présenté une capacité à tuer les cellules cancéreuses prostatiques et pancréatiques. Une étude subséquente a démontré que l’extrait de feuille de graviola a le même effet sur les cellules cancéreuses du poumon. Une autre étude de l’Université Purdue en 1997 a souligné le fait que les composés du graviola peuvent même détruire les cellules cancéreuses qui ont développé une résistance aux substances chimiques toxiques contenues dans les médicaments de chimiothérapie.

Une étude de 1996 publiée dans le Journal of Natural Products a découvert qu’un composé extrait des pépins du fruit de graviola est 10 000 fois plus efficace dans la destruction des cellules cancéreuses du colon que l’adriamycine – un médicament de chimiothérapie. Les chercheurs ont également souligné le fait que la toxicité de ce composé s’est révélée remarquablement sélective face aux cellules d’adénocarcinome du colon. Autrement dit, il ne cible que les cellules cancéreuses du colon, laissant ainsi intactes les cellules saines.

Les oncologues s’entendent pour dire que le cancer pancréatique est probablement le type de cancer le plus létal et le plus difficile à traiter et à gérer. Une étude de 2012, menée au University of Nebraska Medical Center, a démontré que les composés que l’on retrouve naturellement dans l’extrait de graviola inhibent « de nombreuses voies de signalisation, qui régulent le métabolisme, le cycle cellulaire, la survie, et les propriétés métastatiques des cellules pancréatiques » [2]. Plusieurs études récentes indiquent également les effets anticancéreux du graviola dans les cas de cancer du sein [3], de la prostate [4], et gastrique [5].

Les acétogénines : substances phytochimiques aux propriétés anticancéreuses

Or qu’est-ce qui donne au graviola la capacité de sélectivement détruire les cellules cancéreuses? Le graviola abonde de composés naturels appelés acétogénines d’annonacées, uniques aux plantes de la famille des annonacées. Il y a plus de 100 « acétogénines d’annonacées », que l’on retrouve dans le fruit, les feuilles, les pépins, l’écorce, les racines et les tiges de l’arbre graviola. Ces substances phytochimiques uniques donnent à ce fruit aigre-doux d’incroyables propriétés anticancéreuses, de même que des vertus anti-inflammatoires, analgésiques et antioxydantes. Selon les chercheurs dans ce domaine, les acétogénines sont outillés pour distinguer les cellules cancéreuses des cellules saines (toxicité sélective) et ils peuvent même combattre les cellules cancéreuses tenaces qui résistent aux médicaments.

Le rôle des acétogénines dans le combat contre les cellules cancéreuses résistantes aux médicaments

On sait des cellules cancéreuses qu’elles développent une immunité contre les traitements de chimiothérapie à long terme. Elles apprennent à reconnaitre et à résister aux substances chimiques qui sont utilisées pour les détruire, développant ainsi une résistance multiple aux médicaments (Multiple Drug Resistance, ou MDR, en anglais). Plus précisément, les cellules cancéreuses développent un mécanisme de pompage pour rejeter les substances chimiques toxiques, ce qui rend les médicaments de chimiothérapie inefficaces. Et devinez quoi. Repousser ces substances chimiques nécessite une quantité faramineuse d’énergie, que la cellule cancéreuse aurait besoin de tirer de l’ATP, l’entrepôt de l’énergie.

En effet, la capacité des acétogénines à ralentir la production d’ATP dans les cellules cancéreuses a un impact négatif sur leur capacité à expulser les substances chimiques agressives – rendant ces cellules sensibles aux traitements de chimiothérapie. Cet aspect fait du graviola un candidat potentiel pour les traitements intégratifs du cancer, et il est renforcé par le fait que les ingrédients bioactifs du graviola alimentent le système immunitaire et participent à la capacité inhérente au corps de combattre et de détruire les cellules cancéreuses. En plus de sa toxicité sélective, le graviola limite également les effets secondaires qui accompagnent généralement les thérapies conventionnelles pour traiter le cancer, tels que la perte d’appétit, l’immunité affaiblie, la perte de cheveux et la nausée – améliorant ainsi la qualité de vie globale des gens atteints du cancer.

Parallèlement, nous voudrions insister sur le fait que l’objectif de cet article est purement et simplement éducatif et informatif, et n’a pour objectif de diagnostiquer, traiter, guérir, ou prévenir aucunes des maladies susmentionnées. Il n’a en aucune façon été conçu pour diagnostiquer, prescrire ou remplacer l’avis ou le traitement recommandés par votre médecin ou autre professionnel de la santé. Si vous prévoyez prendre du graviola sous quelque forme que ce soit, il est important que vous consultiez votre médecin ou un professionnel de la santé de confiance.

Références:

  1. Paul, Jeno; Gnanam, R.; M. Jayadeepa, R.; Arul, L. Anti Cancer Activity on Graviola, an Exciting Medicinal Plant Extract vs Various Cancer Cell Lines and a Detailed Computational Study on its Potent Anti-Cancerous Leads. Current Topics in Medicinal Chemistry. Volume 13, Number 14, July 2013, pp. 1666-1673(8)
  2. Torres MP, Rachagani S, Purohit V, et al. Graviola: a novel promising natural-derived drug that inhibits tumorigenicity and metastasis of pancreatic cancer cells in vitro and in vivo through altering cell metabolism. Cancer Letters. Oct 1 2012;323(1):29-40. doi: 10
  3. Dai and Hogan, et al. Selective growth inhibition of human breast cancer cells by graviola fruit extract in vitro and in vivo involving downregulation of EGFR expression. Nutrition and Cancer. 2011; 63(5):795-801.
  4. Yang C, Gundala SR, Mukkavilli R, Vangala S, Reid MD, Aneja R. Synergistic interactions among flavonoids and acetogenins in Graviola (Annona muricata) leaves confer protection against prostate cancer. Carcinogenesis. 2015 Jun;36(6):656-65. doi: 10.1093/carcin/bgv046. Epub 2015 Apr 11.
  5. Han et al. Annonaceous acetogenin mimic AA005 induces cancer cell death via apoptosis inducing factor through a caspase-3-independent mechanism. BMC Cancer. March 2015

Il faut désinfecter nos masques

Les masques sont des nids à microbes et champignons toxiques, il faut les désinfecter avec un spray après chaque utilisation.

Cette pharmacienne espagnole nous montre les cultures biologiques issues d’échantillons prélevés sur différents masques.

Merci Silvano Trotta d’avoir fait le relais de cette vidéo, et merci à la personne qui l’a sous-titrée 👍

La Liposomale C est en stock, et produits gratuits pour tous !

Bonjour à tous,

La fameuse Vitamine C Liposomale Bonne Santé LIPOSOME est de retour en stock !

A cause du confinement on l’attendais depuis plus de 3 mois, mais la revoilà :O)

Je vous rappelle que cette technologie d’encapsulation dans des liposomes naturels permet d’amener la molécule d’ascorbate directement à l’intérieur de la cellule, en la protégeant lord de la digestion, alors que cela n’est pas possible avec les comprimés !

RAPPEL :

SANUS-Q a mis en place un déstockage massif de ses produits de la marque Bonne Santé Liposomes (BSL), car leur date limite approche, étant en Septembre-Octobre 2020.

(Bien sûr les produits sont encore consommables, mais pas vendables, plusieurs mois après cette date.)

Du coup, pour tout achat d’au moins 20 Euros, on peut cumuler 5 coupons qui donnent droit à 1 bouteille gratuite par coupon.

Soit un total de 6 bouteilles reçues pour 1 de payée !!!

(Bien sûr on peut acheter autre chose qu’une bouteille, tant que la valeur est au-dessus de 20 euros.)

En clair, par exemple, j’achète 1 bouteille de Vitamine C Liposomale Bonne Santé LIPOSOME, et je reçois en plus gratuitement :

  • + 1 bouteille de Resvératrol Liposomal BSL 
  • + 1 bouteille de Magnésium Liposomal BSL 
  • + 1 bouteille de Vitamine Liposomale D3 / K2 BSL 
  • + 1 bouteille de Curcumine C3 Complex liposomal BSL 
  • + 1 bouteille de Vitamine B12 liposomale BSL

C’est du jamais vu, malheureusement c’est à cause du confinement qui a vu les commandes se tarir pendant 3 mois, et donc maintenant il leur faut liquider ce stock qui sinon coûtera très cher à faire détruire en fin d’année !

La procédure est simple, vous ajoutez à votre panier le ou les produits payants que vous désirez, avec un minimum de 20 euros, puis vous ajoutez les codes promotionnels des bouteilles gratuites.

Vous entrez un code coupon dans la case, sous “Appliquer Coupon”, puis vous validez “Appliquer”, et ensuite, après l’actualisation du panier, vous recommencez la procédure pour chacun des 5 codes coupon.

Les codes coupon sont : 

  • resvgrat (pour la bouteille de Resvératrol gratuite)
  • magngrat (pour la bouteille de Magnésium gratuite)
  • vitdgrat (pour la bouteille de Vitamine D3/K2 gratuite)
  • curcgrat (pour la bouteille de Curcumin gratuite)
  • vitbgrat (pour la bouteille de Vitamine B12 gratuite)

Toutes les promos et les codes coupon sont présentés ici :

https://www.sanus-q.fr/promotions-en-ligne?ref=2

Voila, je suis bien content de vous communiquer cette bonne opportunité, et je vais en profiter moi aussi, car la technologie liposomale est vraiment très supérieure aux comprimés et autres méthodes pour délivrer les molécules directement dans les membranes de nos cellules.

Une cure de ces produits liposomaux sera donc la bienvenue après ces 3 mois de stress et d’immobilité !

Contre le paludisme, il n’y a pas que le ClO2…

Reportage incroyable de la chaîne nationale française France 24, qui a le courage de diffuser des vérités très très choquantes. Lien vers la vidéo, au cas où elle ne s’affiche pas.

Encore une fois, on découvre que les solutions simples et bon marché existent, comme ici contre le paludisme, la malaria, et que le problème est uniquement le blocage posé par les politiciens sous les ordres des grandes industries.

Quelques hypocrites ou imbéciles bien placés aux fonctions charnières, et la légitimité de la censure apparaît justifiée et légale… comment se débarrasser de ce système d’autorité corrompu ?

On parle de choix qui laissent souffrir et mourir des millions de personnes chaque année de par le monde.

De quoi réfléchir à la toute confiance qu’on est tenté de donner aux autorités médicales actuelles…

Retour haut de page