Dr Andreas Kalcker, héro du MMS

C’est un chercheur ayant un Doctorat en biophysique, allemand qui travaille dans un centre de recherche en Suisse. Il a rejoint la caravane du MMS après avoir fait une découverte importante, en essayant de rendre le MMS agréable aux animaux qui n’aimaient pas son gout, le fait qu’en activant le chlorite de sodium avec de l’acide chlorhydrique à 4% (au lieu de l’acide citrique à 50%), on obtenait pas le très mauvais gout et en plus, en ajustant la solution pour avoir un pH neutre, on ne causait pas de rejet de l’organisme par acidification du sang, ni de brûlures d’estomac chez certaines personnes. L’acide chlorhydrique est le même que celui que fabrique notre corps et qui est présent dans notre estomac pour barrer la voie aux microbes et décomposer les molécules des aliments.

Extraits traduits de son site internet officiel

https://andreaskalcker.com/en/

« Quand j’ai découvert par mes propres moyens qu’il y avait des alternatives à la médecine conventionnelle, cela m’a ouvert les yeux. À partir de ce moment, je me suis consacré à la recherche d’une substance connue sous le nom de MMS, qui n’est ni plus ni moins que le dioxyde de chlore, l’un des désinfectants les plus utilisés et les plus efficaces depuis plus de 100 ans de notre histoire humaine. »

« Internet regorge de témoignages de tous les pays du monde, certains écrits, d’autres au format vidéo. Un témoignage n’équivaut pas à une preuve scientifique. Cependant, cela représente une preuve juridique. Je vais essayer de clarifier pourquoi cette substance fonctionne chez tant de personnes, dans tant de maladies, apparemment sans aucune explication. »

« Nous devons comprendre que la plupart des informations que nous recevons sont préalablement manipulées par ceux qui sont au pouvoir. La découverte de la bactérie «helicobacter pylori», responsable des ulcères gastriques, est un exemple clair de cette pratique habituelle. Ce fait a été ridiculisé pendant 25 ans, créant des souffrances pour les découvreurs, qui ont finalement reçu un prix Nobel en 2004. »

« Je ne recommande à personne de suivre un traitement ; Je montre simplement la compilation d’années de travail avec les témoignages de personnes qui m’ont écrit sur leurs expériences avec les traitements alternatifs, au-delà de la médecine ordinaire. Espérons que ces informations pourront servir de base à de futures recherches scientifiques dans les collèges, légales et reconnues, et ainsi atteindre les masses. Toutes les informations que je partage ici sont basées sur des documents scientifiques (que vous trouverez à la fin du livre), en appliquant une pensée logique et avec le soutien de preuves empiriques. »

« La curiosité est ma motivation, pas à cause de l’ego, puisque je me considère comme non pertinent en tant qu’universitaire, mais si j’arrive à amener certains universitaires à réfléchir à ce qui est écrit ici, peut-être qu’il peut y avoir des changements positifs dans le domaine de la santé à l’avenir, et c’est quelque chose dont le monde a besoin. »

« Nous devons comprendre que la santé est devenue une grosse affaire. Pour être précis, c’est devenu le plus gros business connu de l’homme (en dehors de la banque), puisque tout le monde, tôt ou tard, finira par être son «client» et fera tout ce qu’il faut pour se rétablir lorsque sa santé est en danger. L’industrie pharmaceutique détient le monopole de la santé depuis 100 ans. Cette entreprise n’autorise pas la concurrence alternative… et elle est impitoyable. Puisqu’il y a tellement d’argent à gagner entre les licences, les brevets et les bourses du gouvernement, toute solution de médecine alternative est immédiatement rejetée, ridiculisée, salie et jugée. L’industrie possède le jeu et rien ne peut changer cela… du moins pour le moment. »

« Les médecins souffrent le plus parce qu’ils sont les agents exécutifs du système de santé mortel. Ils sont au premier rang de cette guerre des tranchées, sans liberté de faire quoi que ce soit qui puisse violer les politiques du droit pharmaceutique. Ils peuvent être expulsés du système médical et perdre toute chance de travailler à nouveau s’ils choisissent de faire autrement.

Une telle situation crée un conflit interne et ce conflit crée la maladie. Selon les statistiques, la durée de vie moyenne d’un médecin est de 56 ans et en revanche, c’est la profession la plus représentée parmi les suicides féminins. Jour après jour, les médecins vivent le conflit patient-médicament, souffrant émotionnellement de cette configuration. Pas étonnant que tant d’entre eux ne puissent travailler que derrière un bouclier de froideur pour éviter toute identification avec le patient qui leur apporterait de la douleur à la longue, provoquant une grave dépression. Paradoxalement, la médecine conventionnelle a tendance à traiter ces dépressions avec des médicaments palliatifs qui ne guérissent pas réellement. »

Qu’est-ce que le CD ou le CDS ?

Dr Andreas Kalcker avec Jim Humble

« MMS est le nom que Jim Humble a donné à la combinaison de dioxyde de chlore (NaClO²) activé avec de l’acide citrique à l’époque. Aujourd’hui, nous n’utilisons pas d’acide citrique à 50%, nous utilisons plutôt de l’acide chlorhydrique (HCL) à 4%. « 

« Pour éviter toute confusion, nous allons l’appeler CD, qui signifie dioxyde de chlore (se serait DC en Français). Le CD est beaucoup plus doux et plus efficace que l’ancien MMS activé avec de l’acide citrique à 50%, et il a à peine quelques effets secondaires, ce que j’expliquerai plus tard. »

« Aujourd’hui, en plus de partager une amitié sincère avec Jim Humble, je partage également le fait que nous avons tous les deux étudié indépendamment le dioxyde de chlore en profondeur pendant des années. Je me concentre sur sa science. »

« Lorsque le chlorite de sodium (NaClO²) atteint l’estomac, qui contient de l’acide chlorhydrique (également appelé HCL, acide muriatique, acide salin…), une réaction se produit entre les deux substances, qui libère un gaz appelé «dioxyde de chlore» (CLO²). Le mélange de chlorite de sodium et d’acide chlorhydrique crée du dioxyde de chlore gazeux. Ce gaz, facilement absorbé dans l’eau (et donc aussi par les muqueuses et le sérum sanguin), est responsable de ces «remèdes miracles». Pour cette raison, Jim Humble lui a d’abord donné le nom de «solution miracle», car non seulement elle fonctionnait sur le paludisme, mais était également capable de guérir d’autres maladies, initialement sans explication apparente. »

Le CDS (CDL=Dioxyde de Chlore Liquide, CDS=Dioxyde de Chlore en Solution, se serait DCS en Français) est uniquement le gaz pur dilué par l’eau, qui a un pH neutre et présente de nombreux avantages. Son principal avantage est que même à des doses plus élevées, il n’a généralement pas les effets secondaires du MMS et est expliqué en détail dans mon premier livre «CDS Health is Possible».

Que savons-nous sur le dioxyde de chlore ?

« L’un des aspects clés est que le dioxyde de chlore est extrêmement soluble dans l’eau sans créer d’autres liaisons chimiques. C’est un gaz qui se dissout complètement dans l’eau. En effet, sa structure moléculaire est très similaire à la molécule d’eau et, pour cette raison et d’autres, elle se dissout complètement. Le dioxyde de chlore est l’un des désinfectants les plus connus de l’homme car il est capable d’éliminer les bactéries, les champignons, les virus et les parasites de petite taille sur une large gamme de pH. Il est utilisé depuis plus de 80 ans pour désinfecter l’eau potable et n’a posé aucun problème pendant toutes ces années. Il est largement utilisé dans l’industrie, y compris l’industrie agro-alimentaire, à des fins de désinfection. Il est également utilisé pour blanchir le papier et la soie car il n’attaque pas le matériau, mais à des niveaux de concentration extrêmement élevés ∼5680 fois plus élevés, une concentration qui n’a rien à voir avec la dose ingérée typique de quelques milligrammes par voie orale. »

Mécanisme de fonctionnement du CD

« L’action thérapeutique du dioxyde de chlore est donnée par sa sélectivité pour le pH. Cela signifie que cette molécule se dissocie et libère de l’oxygène au contact d’un autre acide. La réaction devient du chlorure de sodium (sel) et libère simultanément de l’oxygène, qui à son tour oxyde (brûle) les pathogènes (germes) du pH acide présent, rendant les oxydes («cendres») alcalins.

Par conséquent, le dioxyde de chlore libère de l’oxygène pour se dissocier dans le sang, comme les érythrocytes (GR) selon le même principe (connu sous le nom d’effet Bohr) qui est d’être sélectif pour l’acidité. Comme le sang, le dioxyde de chlore libère de l’oxygène lorsqu’il est acide, soit de l’acide lactique, soit de l’acidité pathogène. Son effet thérapeutique est, entre autres, d’aider à la guérison de nombreux types de maladies en créant un environnement alcalin, tout en éliminant les petits acides pathogènes, à mon avis, par oxydation, avec une surcharge électromagnétique impossible à dissiper par des organismes unicellulaires. Le tissu multicellulaire a la capacité de dissiper cette charge et n’est pas affecté de la même manière. Le tournant biochimique définit la cytoprotection à travers les groupes sulfhydriques. »

Preuve thérapeutique avec le pied d’un patient diabétique

Le dioxyde de chlore, qui est le deuxième désinfectant le plus puissant connu après l’ozone, est beaucoup plus adapté à un usage thérapeutique car il est également capable de pénétrer et d’éliminer le biofilm, ce que l’ozone ne fait pas. Le grand avantage de l’utilisation thérapeutique du dioxyde de chlore est l’impossibilité d’une résistance bactérienne au ClO2. Bien que l’ozone soit plus fort en termes d’antiseptiques, son potentiel oxydant élevé de 2,07 et sa courte demi-vie de seulement 15 minutes à 25 ° C avec un pH de 7,0 le rendent moins efficace pour les applications thérapeutiques en direct.


Interview d’Andreas Kalcker

Interview d’Andreas Kalcker – CDS, la pandémie et les solutions ?

Du 18 avril 2020 au 10 novembre 2020, déjà presque 19 000 vues sur une toute petite chaîne Youtube de la courageuse modèle Danoise Cecilie Hjorth http://www.ceciliehjorth.com/.

Dommage que tous les lanceurs d’alerte soient concentrés sur le « virus actuel » et les politiciens corrompus, car si nous étions plus à faire connaitre ces solutions de bonne santé, il n’y aurait bientôt plus du tout de malades, et donc pas de moyens de pression pour ces « collabos-pharmaceutiques ».

https://youtu.be/6V9Kyc2wUOs

Traduction de cette interview par David Giquello :

Cecilie Hjorth (CH) : Aujourd’hui j’ai un invité spécial, l’unique Andreas Kalcker., un bio-physicien allemand.

Andreas Kalcker (AK): Hello Cecilie, comment allez-vous, merci beaucoup de m’avoir invité.

CH : Merci à vous d’être là, même si je sais que vous êtes très demandé, car vous êtes très spécialisé sur quelque chose qui pourrait vraiment bénéficier à de nombreuses personnes en ce moment.

Vous êtes donc un biophysicien allemand, et vous avez passé les 13 dernières années à étudier une substance appelée Dioxyde de Chlore. Et vous êtes aussi l’auteur de plusieurs livres.

AK : J’étudie cette substance depuis 13 ans, et tout a commencé car dans le passé j’avais de l’arthrite. Je ne pouvais pas bouger mes mains, qui étaient toutes recroquevillées. Et quand vous avez plus de 40 ans, on vous dit que cela ne va pas s’arranger et que cela va s’empirer, et que vous ne pourrez plus utiliser vos mains !

C’est très frustrant, et je suis allé de docteur en docteur, et personne ne pouvais m’aider. Après un certain temps j’ai un ami qui m’a parlé d’un produit aux USA que je devrais essayer.

1 mn 47 : A cette époque cela s’appelait MMS, et donc j’en ai commandé 2 bouteilles. Je suis quelqu’un de sceptique, car dans ce monde on ne croie pas facilement à ce genre de choses. Donc la première chose que j’ai faite c’est que je l’ai essayé, mais pas sur moi, mais sur notre petit chien.

Nous avions une petite chienne, très douce, âgée de 13 ans, qui pouvait a peine bouger, juste secouer un peu la queue dans son panier, et c’est tout ce qu’elle faisait de la journée. Elle n’était pas en bonne santé. J’ai donc décidé de lui mettre quelques gouttes de MMS, dilluées avec de l’eau, et après lui avoir donné, nous sommes allés dormir. Elle n’aima pas le goût. Le lendemain j’ouvre la porte vers le jardin, et elle est sortie en courant, ce qui nous a interpellés. Ce fut le début.

Après cela je l’ai pris moi-même, et immédiatement j’ai senti comme un rideau qui s’ouvrait devant mon esprit et un brouillard mental avait disparu. Et la douleur est partie très vite et j’ai pu commencer à travailler un peu.

Donc j’en ai pris et ce fut vraiment épatant. Et comme j’avais des résultats, comme nous le faisons tous, j’en ai donné à mon meilleur amis, qui avait un problème qui s’est alors arrangé, et le suivant aussi, puis un autre et encore un autre, jusqu’à ce que plein de gens dans mon entourage aillent mieux. C’est à ce moment que j’ai voulu savoir le pourquoi, car si vous venez vers moi en me disant qu’un seul produit peu aider contre l’acné, l’arthrite, le diabète, l’hypertension, l’intoxication aux métaux lourds, et contre la cystite, je vous indiquerais la porte en vous disant de ne pas essayer de me jouer un tour. C’était donc quelque chose que je ne pouvais pas comprendre, il y avait des faits et je ne pouvais pas les expliquer.

4 mn 00 : C’était donc il y a 13 ans. Et donc en tant qu’Allemand têtu, nous sommes connus pour être têtus, notre surnom en Espagne est « les têtes carrées ». Donc j’ai commencé en me disant que je me moquais bien de ce que les gens diraient, et que j’irais vraiment profondément dans ce sujet.

Donc je suis allé à fond dedans et ce que j’ai trouvé est extraordinaire, ce qu’il fait est absolument incroyable, car il augmente le taux d’oxygène dans notre corps entier ! Pas seulement dans le sang, mais aussi dans le liquide interstitiel.

Je me suis donc dis qu’il y avait la quelque chose de vraiment surprenant, et je l’ai donc étudié encore et encore. Et donc à partir des débuts des grands-pères du MMS, nous avons développé quelque chose de nouveau, que nous avons appelé CDS, sous forme de dénomination API d’ingrédient pharmaceutique actif.

Il y avait à l’époque encore des problèmes occasionnels de diarrhée (avec le MMS) et peut-être aussi au pire des vomissements. Et donc nous extrayions le principe actif du MMS, qui est juste le gaz (le dioxyde de chlore). Au début donc nous mettions le MMS dans l’eau, et ce gaz saturait l’eau, ce qui lui donne cette couleur, il devient jaune, ceci est un concentré, on ne le boit pas ainsi. (Il faut diluer ce CDS concentré dans l’eau pour l’utiliser, 1 goutte de ce CDS concentré équivaut à une goutte de MMS1 activé, ou alors mettez 10 ml de CDS concentré dans une grande bouteille d’eau de 1,5 litre, et il est alors prêt à boire. Donc 250 ml de CDS concentré = 25 grandes bouteilles d’eau de CDS prêt à boire ou à mettre sur la peau)

Mais plus tard, à partir de ce concentré, vous en mettez juste 10 ml dans la bouteille d’eau, et cela vous fait le produit à boire. Cela a un peu le goût d’eau de piscine, d’accord, mais le fait est que c’est épatant, vraiment épatant.

06 mn 00 : Malheureusement plein de gens disent que c’est du mensonge, alors vous pouvez faire toutes les critiques que vous voulez, et citer toutes les références de la FDA (autorité américaine de régulation), voici les tests sanguins. Ce ne sont pas des références sans valeur. Parce que vous pouvez faire référence à ce que vous voulez, et c’est d’ailleurs un gros problème.

Et donc cette substance a été bannie, et le MMS a été interdit, comme nous le savons tous, et la raison de cette censure, c’est qu’ils disent qu’il cause une perte d’oxygène dans les globules rouges, et qu’on risque donc de mourir par manque d’oxygène. C’est ce que dit la FDA.

Et ces tests sanguins prouvent le contraire, et on se demande pour quelle raison. En fait quand on mélange le chlorite de sodium, aka MMS, selon l’ancienne méthode, on obtient une substance qui est très très acide, d’un pH de 2 ou 3. Donc toute substance acide qu’on met dans du sang, comme le jus de citron par exemple, va détruire le sang. C’est le point qu’ils avancent pour clamer que c’est si dangereux.

Mais ils ne l’ont jamais essayé avec juste le gaz en solution à pH neutre, car on ne peut pas faire de mal avec un pH neutre, puisqu’il n’y a pas de protons libres.

Et donc de cette manière, nous avons trouvé que cela ne produisait pas de diarrhées ni vomissements, pas d’effets secondaires négatifs, car il se dégrade simplement en 2 éléments, du sel et de l’oxygène. Et donc pendant 13 ans j’ai été attaqué de toutes les façons imaginables, et récemment j’ai été attaqué par le gouvernement espagnol, qui disait que tout était faux car il était écrit que cela causait une perte d’oxygène dans le sang. Mais je dis qu’ils peuvent écrire ce qu’ils veulent, j’ai les faits sur la table, avec des volontaires testés de façons orale, intraveineuse et autres, et j’ai déposé 3 brevets pharmaceutiques ici en Suisse, alors que voulez-vous de plus ?

Et maintenant j’ai mis une vidéo sur mon site internet, où vous pouvez voir du sang dans un très mauvais état, complètement manquant d’oxygène, très ratatiné. Et dans ce sang dans un état très dégradé, nous mettons dedans juste un peu de ClO2, juste 100 ppm. Et vous pouvez voir comment le ClO2 s’infiltre dans le sang, et comment les globules rouges se gonflent d’oxygène et se revitalisent avec cette substance.

Voici la vidéo en Anglais, déjà vue 45 000 fois sur cette plateforme alternative :

https://open.lbry.com/@Kalcker:7/Why-ClO2-works-against-covid-19:2

Pourquoi, parce que dans un milieu acide, protonique, quand vous y mettez du dioxyde de chlore, c’est à dire un atome de chlore et deux atomes d’oxygène, il se dissocie, ce qui veut dire qu’il libère l’oxygène directement où c’est nécessaire., où il y a un problème. Car dans nos corps, quelle que soit la maladie, c’est toujours une acidose métabolique en jeu, il y a toujours trop d’acide.

Et cette substance relâche de l’oxygène uniquement où il y a de l’acidité. Donc, nous pouvons le voir dans de nombreuses maladies, et quand nous en arrivons au coronavirus, quel est l;effet ? Le réel effet, ce n’est pas le poumon, il n’y a pas de fibrose, le fait est que le sang ne peut pas absorber d’oxygène, il y a hypoxie. Et quand vous donnez du ClO2 aux patients, même de façon orale, pas besoin d’intraveineuse, nous voyons, comme dans le cas de cette patiente qui a du être intubée, car il n’y avait pas de temps à perdre, le docteur a bien voulu lui en donner, et juste 6 heures plus tard elle n’avait plus de symptômes.

Et il ne s’agit pas que d’un seul cas, nous avons désormais commencé des essais cliniques, qui sont déjà en cours, avec plusieurs centres cliniques impliqués, ainsi que des hôpitaux. Tout hôpital intéressé à rejoindre ces essais sont les bienvenus, contactez-moi, et je les orienterai vers le directeur des essais, je ne suis moi-même pas le directeur, je suis juste un petit bio-physicien qui a trouvé cela.

Ils peuvent nous rejoindre et obtenir tout la data qu’on a déjà, avec plusieurs pays impliqués, et différents types d’hôpitaux. Nous avons des hôpitaux normaux, mais aussi de l’armée, qui sont bien sûr très stricts dans leurs recherches, et qui veulent vraiment savoir. Et nous aurons les résultats officiels d’ici mai/juin 2020.

Je ne suis pas autorisé à vous donner ces résultats, mais je peux vous dire que pour les résultats préliminaires, nous avons des personnes qui ont récupéré du virus, un docteur et son fils, du personnel sanitaire, qui guérissent très rapidement, en 3 ou 4 jours. Nous avons beaucoup de cas, car comme l’information se repend auprès des professionnels de santé, ils réalisent que cela fonctionne.

Le problème est qu’en Espagne le nombre de personnel de santé a baissé de 37%. J’ai un ami médecin qui en est mort aussi, car il n’avait pas de CDS, c’était son problème. Donc ils meurent là-bas, et comment vous sentiriez-vous si vous étiez le mari d’une infirmière et que vous lui disiez « Chérie, tu vas travailler, j’espère que tu reviendras ce soir ». Car il ne fait pas bon être infirmière là-bas en Espagne en ce moment, et de voir vos collègues et les gens mourir, et ce, très rapidement, très sérieusement, ce n’est pas une fausse maladie, i y a vraiment des morts.

Donc le point est que cette substance est connue pour détruire tous les virus, donc vous pouvez l’utiliser comme spray pour le masque, car celui-ci ne vous protégera pas de toute façon, car le virus est tellement petit, 3 nanomètres, qu’il passe à travers comme si de rien n’était. Mais si vous en aspergez un peu sur le masque, les virus attrapés seront détruits par oxydation. Et c’est un élément important, ce n’est pas toxique sur un seul point précis comme un antibiotique qui de toute façon ne fonctionne pas contre les virus. D’ailleurs je ne comprends pas pourquoi ils donnent des antibiotiques contre les virus !

(Remarque de David : Les antibiotiques fonctionnent aussi contre les virus, dans de nombreux cas, mais ils ne savent pas encore ni comment ni pourquoi. J’ai appris cela du Pr Didier Raoult dans une des vidéos de l’IHU de Marseille. De plus il y a souvent surinfection bactérienne avec les virus. Citation d’une de leur page ici : « le diagnostic d‘une infection respiratoire virale ne doit pas contre-indiquer l’usage d’antibiotiques, car elle favorise le développement de surinfections bactériennes. »)

13 mn 10 : AK : Donc, cet effet antivirus est l’oxydation, qui dénature directement la capside du virus (la structure qui entoure son génome), ce qui l’empêche de se propager. Donc, d’un côté on désactive le virus, et de l’autre côté, on donne au corps l’oxygène qui lui manque, de façon à ce que les gens améliorent leur capacité immunitaire.

Certaines personnes disent que cela ne représente pas beaucoup d’oxygène, mais j’ai demandé à un Professeur de l’université d’Alicante d’en faire le calcul. Et donc pour une dose normale de CDS, vous avez 430 millions de molécules d’oxygène disponibles pour chacun de vos globules rouges, selon le calcul de ce Professeur.

Car nous étions étonnés de voir que les tests sanguins montrent qu’on peut augmenter de 50% sont taux d’oxygène en buvant du CDS. Nous étions très positivement surpris, mais c’est un fait. Ce fait ne peut pas être mis de côté, sauf s’il y a des lobbies qui ont d’autres intérêts contradictoires.

14 mn 35 : CH : Super, pour les intéressés, Andreas a une chaîne YouTube et un site internet, où vous pouvez apprendre exactement comment prendre du CDS, et il y en a aussi sur ma chaîne, car c’est en fait très simple à faire.

14 mn 55 : AK : Je peux vous expliquer comment faire. Donc par exemple vous avez 2 substances, une c’est le Chlorite de Sodium (pas l’Hypochlorite qui est toxique selon les plus intelligents). Donc nous avons le chlorite de sodium, NaClO2 à 25%, et le deuxième est l’HCL, l’acide Hydrochlorique à 4%. C’est le même acide que nous avons dans l’estomac et presque à la même concentration.

Donc la façon de procéder est très simple, vous mettez 5 ml de chaque dans un petit verre à canon,

Et vous voyez que cela change immédiatement de couleur

Ensuite vous mettez 250 ml d’eau dans le bocal en verre, puis vous placez le petit verre dedans, sans que l’eau ne pénètre dans le petit verre, et vous fermez le bocal avec son joint en caoutchouc.

Le gaz produit par le mélange des 2 substances va donc sortir du petit verre et être absorbé et saturer l’eau du bocal, et le lendemain vous avez ce liquide jaune, qui est le CDS concentré.

Je ne veux pas promouvoir quoi que ce soit pour qui que ce soit dans cette vidéo, donc ceci est la procédure pour les docteurs, pour les pharmaciens qui veulent en produire. C’est comme une formule maîtresse. Je ne veux pas que les gens s’emballent et fassent n’importe quoi. Je précise cela ici très clairement, car je ne veux pas être responsable de qui que ce soit. Chacun doit être responsable pour soi-même. Mais si vous avez une situation d’urgence, je vous donne juste une information et rien de plus.

17 mn 30 : CH : Pour toute personne qui est en situation d’urgence, vous pouvez trouver les infos sur internet.

17 mn 35 : AK : Donc, fondamentalement c’est très facile à faire, et il serait important de faire que chaque pharmacie est la formule maîtresse et ainsi on pourrait très rapidement donner accès à ce produit à toute la population. Nous n’avons pas besoin de grandes entreprises qui en feraient d’énormes bénéfices, comme avec un comprimé à 100 euros.

Parce que cette substance est utilisée dans de nombreux désinfectants, et le point est que vous ne pouvez pas faire de gros bénéfices avec.

18 mn 15 : CH : Donc c’est pour cela que vous pensez qu’il y a autant d’opposition et de résistance de la part des gouvernements et des lobbies ? Est-ce que cela expliquerait pourquoi personne ne le connait, alors qu’il semble si efficace comme certaines personnes le montrent ?

18 mn 30 : AK : Je vais vous donner des détails. Mon livre sur Amazon était un best-seller (meilleure vente), les ventes étaient très élevées en Allemagne, le livre Forbidden Health (Santé interdite), ce livre en Allemagne se vendait par milliers, et il était d’ailleurs en 7 langues.

Et bien du jour au lendemain, Amazon a décide de le retirer de la vente, alors qu’il n’y a pas un seul cas de mortalité, pas un cas de blessure avec, mais ils l’ont censuré. Ma chaîne Youtube qui avait déjà 10 ans d’existence a été fermée par Youtube. Mon compte Paypal a été complètement fermé, et pas seulement le mien, tous ceux des gens autour de moi, même mon webmestre qui n’avait pas d’engagement sur le produit, il faisait juste mon site internet, et son compte a été fermé.

Bon, j’étais membre de l’Association Allemande des Biophysiciens depuis des années, et soudainement j’ai été viré, sans aucune explication. Je n’avais rien fait de spécial. Et la dernière chose qui m’est arrivée, c’est mon compte sur Research Gate, c’est l’équivalent de LinhedIN, où les professionnels référencent leurs articles publiés, et ils ont juste fermé mon compte. Sur mon site internet (et plus bas sur cette page) vous trouverez une copie de ce compte maintenant fermé. qui prouve bien que j’en avais un, grâce aux archives du site internet WayBack Machine.

Et donc quelqu’un efface tout sur ce sujet. Vous pouvez voir des milliers de vidéos de personnes qui partagent le témoignage de leur succès avec cette substance qui ont été effacés d’internet, de YouTube.

Qu’est-ce qu’un témoignage ? Si vous allez devant un juge, le témoignage d’une personne peut vous emmener pour des années en prison. Il ne s’agit pas de harcèlement, ni d’incitation à la haine, c’étaient des témoignages de gens qui disaient juste qu’ils avaient pris cette substance, et les résultats qu’ils avaient obtenu, bons ou mauvais, ce n’est pas la question. Il est intéressant de noter que ces témoignages étaient bons, comme « j’ai guéri mon arthrite, mon diabète, etc… »

Tous ces témoignages sont constamment effacés, effacés, … Mais pourquoi ? Je demande à tout le monde de faire ses recherches avant de juger, avant de me juger ou de me traité de gourou, car des gens le font. Allez vérifier par vous-même de quoi il retourne, car nous parlons d’une substance qui dans toute son histoire, n’a jamais tué personne.

Dans une interview sur internet hier, ils me demandent pourquoi 11 personnes sont mortes. Je leur ai répondu qu’ils pouvaient dire ce qu’ils voulaient sur internet, mais normalement en cas de mortalité vous devriez trouver des articles sur PubMed, où les docteurs doivent signaler les dangers. Donc s’il y a vraiment eu 11 morts, il doit y avoir un médecin qui a déclaré ces morts et publié un papier expliquant comment cette substance a tué ces personnes. Il n’y en a absolument aucun.

Au contraire, nous recevons plein d’infos, hier je recevais d’Italie un compte rendu disant que 17 personnes avaient été guéries du « virus actuel » en 2 jours. Dont un homme de 82 ans qui était vraiment en mauvais état, au point qu’il ne pouvait pas boire la substance, donc ils lui ont donné par petites doses toutes les 5 minutes, et il est guéri aussi, alors qu’il avait plusieurs co-morbidités aussi.

22 mn 15 : Donc nous avons de plus en plus de data qui arrive, et c’est donc un fait établi. Maintenant j’invite tout le monde, surtout les médecins et les infirmiers qui sont au front, surtout les pompiers aussi, et les policiers qui sont aux premiers rangs.

J’ai d’ailleurs une vidéo d’un pompier Espagnol qui témoigne en uniforme dans son véhicule, qui dit « Il se passe quelque chose, car je prends ce produit depuis des années et cela m’aide, je sais que cela fonctionne, et 2 de mes collègues, et nous ne mentons pas entre nous, nous sommes des pompiers, et nous sommes prêts à donner notre vie l’un pour l’autre, et un d’eux a été guéri avec le ClO2 ».

23 mn 08/ 24 mn 04 : La vidéo en Espagnol du pompier en uniforme qui témoigne depuis son camion. (Je ne comprend pas l’Espagnol, mais on entend bien son nom, Pablo, et la mention du dioxyde de chlore et du MMS… pas de doute 🙂

24 mn 04 : AK : Pourquoi font-ils cela ? Pourquoi ne font-ils pas juste un simple petit essai clinique avec juste 20 personnes parmi les milliers qui sont malades, en leur donnant cette substance, pour voir les résultats. Vous savez ce qui s’est passé avec cette vidéo, elle a été censurée, complètement éliminée. Maintenant elle a été remise, car plein de gens devenaient vraiment mécontents, et maintenant des pompiers et des policiers se manifestent, en disant qu’ils défendent le pays, en Espagne, et que l’Etat leur fait ça !

Il y a vraiment quelque chose de mal qui se passe, et je ne sais pas qui est derrière tout ça, et je ne veux pas m’impliquer dans des théories conspirationnistes, car cela ne compte pas, que ce soit Chinois, Anglais, Espagnol, les Hongariens, ou les noirs ou les blancs ou les extraterrestres, je m’en moque. Le point est que des gens sont malades, d’autres meurent, et nous avons besoin d’une solution, d’accord, et donc nous avons une solution. Elle est non toxique à ces concentrations, à ces dosages, toute substance est toxique à certaines doses, même l’eau. A cette concentration il n’est définitivement pas toxique.

25 mn 35 : CH : Pour être clair, vous dites qu’il n’est pas toxique à la concentration nécessaire pour détruire le virus, c’est bien cela ?

AK : Pourquoi n’y a-t-il aucune mort attribuée au CDS, regardez ce bocal avec les 250 ml de CDS, j’en ai pour 1 mois à tout boire, je ne pourrais pas tout boire d’un coup, c’est impossible, mon corps recracherait tout, c’est trop concentré et il n’y a pas moyen que mon corps me laisse avaler tout ça.

Pour mourir du ClO2 il faudrait avaler 29 grammes de ce gaz, or, dans ce bocal pour 1 mois, il n’y en a que 0,3 gramme en tout, donc aucun danger, même si j’arrivais à tout boire d’un coup !

Il faudrait boire 10 litres de ce concentré de CDS pour en mourir, mais je ne supporte même pas d’en boire même un seul verre entier, alors sa toxicité n’est pas du tout en question ici. Donc, qu’attendons-nous ?

26 mn 22 : CH : En effet, et de plus c’est utilisé depuis de nombreuses années pour désinfecter certaines nourritures, et pour le sang à transfuser …

AK : Tous les sachets de sang à transfuser en contiennent, aussi pour purifier l’eau potable. Si vous achetez une bouteille d’eau, c’est généralement désinfecté avec du dioxyde de chlore. Si vous êtes dans un laboratoire, le mien est tout petit, très simple, mais j’ai des collègues dans de grands laboratoires, avec les combinaisons étanches de haute sécurité, quand vous sortez de la pièce, il y a un sas de désinfection, et ils utilisent du dioxyde de chlore. Car il fonctionne contre tous les virus, quel type de corona que ce soit, peu importe l’année, car il fonctionne par oxydation, c’est comme brûler, et pour que les gens comprennent, vous ne pouvez pas devenir résistant au feu, quelle que soit votre origine, si on vous mets sur le bûcher vous êtes brûlé.

C’est ce qui arrive au virus, et notre corps utilise ce système, nos lymphocytes T, tuent nos ennemis envahisseurs par oxydation. Cela fonctionne depuis des millions d’années. Donc l’oxydation est un processus naturel du corps pour se débarrasser de tout ennemi. Nous avons juste une substance qui peut l’apporter au corps, et donc peut aider les corps des personnes qui meurent en ce moment de façon abusive, et c’est un vrai moyen de changer le déroulement de l’histoire.

J’espère que cette vidéo sera vue aussi par Donald Trump, car je crois qu’il est le seul qui peut vraiment le faire. (Remarque de David : Vous rappelez-vous quand D. Trump a proposé d’injecter du désinfectant contre le virus, et que tous les médias l’on hué pour suggérer d’injecter de l’eau de javel, nous les utilisateurs du MMS, nous savions qu’il parlait du ClO2) Je le suis depuis le début, et j’ai vu comment il était harcelé, et je connais une autre personne qui était harcelée, moi. De toutes les manières possibles, j’ai été mis en prison, mais j’ai gagné absolument tous les procès, mais ils m’en mettent plein sur le dos, mes avocats sont très contents, ils gagnent de l’argent, mais nous avons gagné chacun des procès à ce jour.

J’espère que nous y arriverons, car il y en a un grand besoin, et cela changerait tout, ça voudrait dire qu’en 1 mois ou 2 tous les pays pourraient être débarrassés et réouvrir. Je répète, en 1 mois ou 2 tous les pays pourraient être propres et réouverts.

29 mn 05 : CH : C’était la question suivante que j’avais, à savoir si nous déployions sérieusement le CDS à grande échelle contre le virus, diriez-vous qu’en quelques mois nous pourrions avoir nos sociétés en fonctionnement normal comme avant ?

AK : Pour vous dire la vérité, ils sont déjà en train de le faire dans certains pays. J’ai été en contact avec de nombreux gouvernements, que je ne peux pas citer, mais dans un certain nombre ils prennent déjà des mesures, et ce ne sont pas des petits pays.

CH : C’est super, car l’inquiétude de nombreuses personnes c’est l’économie, que va-t-il se passer ? On entend dire que tout restera fermé pendant 1 an, et donc si on ne change pas de méthode cela n’en finira jamais. Et le CDS est l’élément parfait.

29 mn 50 : AK : Oui, en Espagne, où j’ai vécu 37 ans, c’est une histoire très triste, car ils disent qu’il n’y aura pas de tourisme pour toute l’année, alors que l’Espagne est un pays de tourisme, il n’y a presque rien d’autre. En fait les gens subissaient déjà une crise depuis 2008, et là ils nous disent que tout le système mondial va s’écrouler, alors qu’il y a un moyen de s’en sortir.

J’ai mis en ligne tous les documents nécessaires pour reproduire cela dans les autres pays. J’ai mis les essais cliniques sur le bureau du ministre de la santé en Espagne. Ils ont tout depuis un certain temps déjà. Cela a été déposé par un huissier avec avis de réception officiel. Et en retour c’est le silence complet, pas un mot, pas un appel, aucune réponse ! Je pense que dans le futur ils seront jugés responsables pour leurs actes, car vous ne pouvez pas d’un coté appeler tout le monde pour lutter contre le « virus actuel », et d’un autre coté quand un étranger vient , qui ne fait pas partie des collabos-pharmaceutiques, avec une solution, et le jeter à la poubelle. Bien sûr ils le font, mais ils tuent des gens.

CH : Oui, c’est ce que les gens découvrent, cela va être connu.

AK : C’est pourquoi en Espagne des gens se mettent vraiment en colère, et ils ont raison, totalement raison, et pas seulement en Espagne, dans d’autres pays aussi. Je veux dire merci aux autres pays qui sont ouverts d’esprit, car ils me soutiennent vraiment, et je voudrais dire merci aux généraux de l’armée qui l’ont déjà testé et qui savent que cela fonctionne.

Et je veux aussi dire merci à toutes les personnes qui essayent de faire passer l’information aux professionnels de la santé, car ce n’est pas facile d’atteindre un ministère. Ce qui arrive c’est que le ministre est souvent gentil, mais les personnes en dessous de lui, les conseillers, qui prennent les décisions de filtrer les informations qui ne sont pas dans leurs intérêts. Je suis donc ouvert à tout ministère, du monde entier, qui peut me contacter directement à travers mon site internet, ils peuvent le faire, et cela ferait une grosse différence pour ce monde, qui en a besoin aujourd’hui.

32 mn 40 : CH : Et merci à vous Andreas, car vous avez fait tout le travail de recherche, et l’avez partagé au bon moment. Beaucoup de gens font aussi des efforts pour faire passer vos informations, et nous ne pourrions pas avancer sans tout le monde et sans votre travail.

AK : Je ne suis qu’une petite fourmi, une petite partie de cela. Ce n’est pas à propos de moi, ce n’est pas pour l’argent ou la gloire, je n’en veux pas, je veux juste avoir un futur, et donner du sens à ma vie. On me demande pourquoi je fais cela, car j’ai déjà une famille, une voiture, une maison, un chien, je n’ai besoin de rien de plus, je vais bien. Mais j’aime faire de la recherche, c’est ce que j’aime, et je voudrais que ces informations soient connues.

D’ailleurs les brevets que j’ai déposés sur le CDS, je les donne gratuitement, je n’en veux aucun revenu, donc pour toute personne qui critique, sachez que c’est tout gratuit, c’est juste pour que l’information sorte. J’attends juste d’être contacté par les gens qui le veulent, et je pense que c’est plus grâce à des gens comme vous, qui me contactent, que j’ai la possibilité de distribuer l’information. C’est une guerre sans armes mais avec de l’information. Les gens comme vous, et ceux à vos cotés, vous ne savez pas à quel point vous êtes forts, vous avez tellement de pouvoir pour faire circuler ces informations. Elles se répandent encore plus qu’un virus, car ils ne peuvent plus me faire taire, même s’ils essayent. L’important c’est que le message circule, ce n’est pas le messager qui est important, moi je ne suis rien, c’est vous qui allez faire passer ce message, et je vous remercie beaucoup pour cette interview.

34 mn 30 : CH : Merci, encore une dernière question, pour les médecins et pour les particuliers chez eux, je crois avoir lu dans les règles officielles, que dans de telles circonstances, les médecins ont le droit de tester des méthodes qui ne sont pas forcément approuvées. Est-ce correct ?

AK : Oui,, c’est vrai, dans certains pays, d’après le protocole d’Helsinki, numéro 37, dit que les médecins ont le droit d’utiliser tout ce qu’ils pensent être utile, à condition que le patient soit informé et d’accord. Oui, ils peuvent le faire, il y a des pays qui ont ajouté des restrictions suivant les mesures d’urgences. D’ailleurs les 4 substances que l’OMS recommande ne sont pas enregistrées pour ce type d’utilisation. Donc chacun décide.

CH : Donc c’est le message à tous les médecins, prenez les restrictions de votre pays, et voyez si vous pouvez utiliser le CDS. Et aussi à tous les particuliers à la maison qui se demandent ce qu’ils pourraient faire, renseignez-vous et passez l’information autour de vous. Je mets les liens sous la vidéo. Au fait à propos du Dr F.., quelqu’un de son équipe m’a contactée pour savoir comment faire, et ce serait vraiment immense si nous pouvions développer une plateforme comme cela, et nous verrons ce qui arrivera. Espérons.

AK : Merci, ce fut un plaisir pour moi.

Fin de la traduction de cette vidéo de 36.44.


La vidéo censurée d’Andreas Kalcker sur le « virus actuel »

Cette vidéo faite dans son laboratoire a bien sur été censurée de Youtube et autres plateformes majeures, mais elle est pour l’instant visible sur lbry.tv ici https://lbry.tv/@Kalcker:7/Why-ClO2-works-against-covid-19:2

En voici une traduction par David :

Titre : Pourquoi le ClO2 fonctionne contre le « virus actuel », une approche scientifique. Du 18 avril 2020.

00 mn 18 : Pourquoi le dioxyde de chlore fonctionne contre le « virus actuel » ? Mon nom est Andreas Ludwig Kalcker, je suis un biophysicien, et je mène des recherches sur le dioxyde de chlore à usage thérapeutique depuis 13 ans, avec 3 brevets pharmaceutiques déposés.

L’utilisation du dioxyde de chlore a été déclarée comme étant dangereuse pour la santé humaine, par beaucoup d’unités gouvernementales, sur le fait qu’il provoquerait une méthémoglobinémie. Ces allégations sont clairement basées sur des erreurs. Il n’y a pas de doute que le dioxyde de chlore bloque une fonction des alvéoles, et le sang est donc privé d’oxygène, avec pour résultat une méthémoglobinémie.

Mais, toutefois, le résultat final de l’utilisation d’une solution aqueuse de 50 ppm de dioxyde de chlore, avec un pH de 7,4, produit exactement l’inverse, ce qui peut être facilement observé avec un microscope à contraste de phase, comme démontré dans cette vidéo, lorsqu’une solution à 100 ppm de ClO2 est introduite, en haut à gauche, dans du sang vivant déjà en phase de méthémoglobinémie.

Les tests sanguins de tous les volontaires ont montré une augmentation d’oxygène bio-disponible dans le sang, jusqu’à +50%, sans aucune détérioration.

« Nous observons une meilleure circulation du sang, une augmentation du taux d’oxygène, des globules rouges bien ronds et un effet anti-thrombose »

01 mn 40 : Il est clairement visible que le dioxyde de chlore en solution aqueuse élimine la méthémoglobinémie en oxygénant le sang, et en améliorant sa circulation, contrairement à ce que la FDA et l’OMS proclament de façon frauduleuse.

Donc, déclarer le dioxyde de chlore comme substance dangereuse à ingérer, alors qu’il n’y a pas un seul cas documenté scientifiquement de mort dans le monde depuis 100 ans, par ingestion de ClO2, est une erreur très sérieuse qui va coûter la vie à des milliers de personnes, par négligence de ne pas avoir prouvé cette fausse déclaration par les gouvernements.

02 mn 15 : Il a été observé que le « virus actuel » ne cause pas de maladie pulmonaire par lui-même, mais ce qui est produit c’est une hypoxie systémique basée sur la déstructuration de la molécule d’hémoglobine, plus spécifiquement de son hème. Pourquoi ? Ce que ce virus fait probablement, c’est de s’attacher aux protéines qui forment les chaines beta de l’hémoglobine, finissant par en casser un des bras qui maintient sa structure, et ainsi l’empêchant de s’attacher à l’oxygène.

Et que se passe-t-il alors ? L’incapacité de l’hémoglobine à transporter l’oxygène, à cause de la saturation de son groupe d’attache, entraîne qu’il y a de moins en moins d’hémoglobine qui peut transporter de l’oxygène de façon appropriée, et donc les cellules des poumons souffrent d’hypoxie, et d’une extrêmement intense protéinisation, avec une forte inflammation due à l’impossibilité d’échanger les gaz. Ce qui explique la nécrose bilatérale que l’on voit sur les CT scanners des poumons de ces patients. Et en conséquence la défaillance de multiples organes.

03 mn 20 : Quand ces liens d’hémoglobine sont brisés, le groupe hème est libéré, et le fer est aussi libéré à l’extérieur, et c’est très toxique car c’est un cation chargé positivement. L’infiltration vue sur les scanners est causée par le stress et l’accumulation de ces groupes d’hèmes libérés par le virus et les alvéoles, et cela cause une pneumopathie chimique et non une pneumonie virale.

(Remarque de David : suivent des termes techniques difficiles à trouver et donc à traduire du fait de son accent et parce que je n’ai pas de transcription textuelle, ni de qualification médicale ! Mais les spécialistes comprendront 🙂

Cela explique aussi les valeurs excessives dans les tests sanguins des patients infectés par le « virus actuel ». Par exemple à cause de l’excès de métabolisation de l’hémoglobine, ou les dommages au foie à cause de la toxicité du fer libre. Le deuxième est l’excès de production de l’hémoglobine dû au fait que l’oxygène n’arrive pas aux cellules, ce qui augmente la demande et donc la production d’hémoglobine.

La troisième cause est la ferritine, qui est la protéine en charge de transporter le fer dans le sang. Et le plus de fer il y a dans le sang, le plus de transporteurs sont produits. Et la quatrième, les transaminases, cela peut être causé directement par l’infection virale, ou par l’excès de fer.

Donc, parce que ce virus dépend du noyau proferrinique, il est plus dangereux chez les personnes avec de l’hémoglobine glyquée, comme les personnes diabétiques ou âgées. Cela explique aussi pourquoi il a moins d’effet chez les enfants, car la pression à laquelle l’hémoglobine est à 50% de saturation et montre une affinité de l’hémoglobine avec l’oxygène, alors que chez l’adulte 50% de saturation représente 26 mm de mercure, la HPF est à 20 mm de mercure chez l’enfant, et c’est une différence d’affinité pour l’oxygène, O2, qui permet au fœtus d’absorber l’oxygène de la mère.

Donc le « virus actuel » cause une méthémoglobinémie et un empoisonnement au monoxyde de carbone, similaire au mal de l’altitude.

Et pourquoi certains patients vont mieux avec des médicaments contre le paludisme ? Le paludisme est causé par un Plasmodium, qui est un parasite de l’hémoglobine, qui finalement a le même effet que le virus, de bloquer le fonctionnement normal de l’hémoglobine, et empêchant le transport d’oxygène.

06 mn 00 : Cela mène à une compréhension du pourquoi un médicament comme l’hydroxychloroquine, qui est un anti-paludisme, peut fonctionner. Et pourquoi le dioxyde de chlore fonctionne ? Parce qu’en plus d’oxyder de façon sélective les capsides du virus, l’empêchant de s’attacher aux cellules, il agit aussi comme un transporteur auxiliaire d’oxygène moléculaire qui est beaucoup plus petit, avec un point de seulement 67 mol, et donc beaucoup plus rapide que l’hémoglobine.

Et donc il rejoint les mitochondries des cellules pour leur fournir de l’oxygène immédiatement, en se dissociant de façon sélective quand il y a un excès de protons dans l’endroit affecté. C’est aussi simple que cela.

On devrait noter que la ventilation mécanique pour ces protocoles de syndrome de détresse respiratoire aiguë, peut causer des dommages pulmonaires plutôt que de traiter la condition. Comme observé chez la plupart des patients du « virus actuel », le fonctionnement mécanique des poumons reste opérationnel, et les paramètres du ventilateur mécanique apparaissent normaux.

07 mn 05 : Et qu’en est-il du virus par rapport aux exosomes ? Un exosome est une sécrétion cellulaire qui normalement contient un fragment de membrane de plasma, et de l’acide nucléique comme de l’ADN ou de l’ARN. Avec le « virus actuel » on peut penser que les symptômes observés pourraient en fait être une première sécrétion d’exosomes en réponse à une hypoxie des cellules des poumons ou du cœur, qui essayent de communiquer aux cellules voisines le problème auxquelles elles vont être confrontées.

Donc une tempête de cytokines est induite, impliquant une inflammation par les protons, qui à son tour provoque une réaction du système immunitaire dans le but de réparer le déséquilibre. Cet excès de protons est immédiatement contrecarré par l’effet anionique du dioxyde de chlore, qui fournit jusqu’à 5 électrons, et en conséquence le patient est asymptomatique en un temps très court.

Il y a beaucoup de témoignages sur ce sujet, par des docteurs et des professionnels médicaux, ainsi que par des forces de sécurité et de l’armée. J’espère que vous avez apprécié, à la prochaine fois.

Fin de traduction de la vidéo de 08mn30.


3 brevets déposés sur le CLO2, pour informer le monde !

1 – Nº: WO2018185346A1 ici en français : Composition pharmaceutique pour le traitement de maladies infectieuses, de 2018-10-11

Abstract : L’invention concerne une composition pharmaceutique s’utilisant dans le traitement systémique, en particulier parentéral, de maladies infectieuses, à base d’une solution de dioxyde de chlore aqueuse, stérile et exempte d’agents pyrogènes, laquelle contient entre 5 et 1000 mg/l (ppm) de dioxyde de chlore dissous (CI02) ainsi que de préférence entre 3 et 10 g/l d’un régulateur de tonicité ionique, éventuellement en association avec un régulateur de tonicité non ionique. Ladite composition contient de préférence en outre un régulateur de pH, en particulier un système tampon de pH, ajusté à un pH compris entre 7,3 et 7,5, et peut par ailleurs contenir du diméthyl sulfoxyde ou de méthylsulfonylméthane. A l’état prêt à l’emploi, ladite composition est exempte d’ions chlorate, d’acide salique et de chlore gazeux ou contient ces constituants, chacun dans une concentration maximale de 1 mg/L (1 ppm).

Classifications : A61K9/0019 Injectable compositions; Intramuscular, intravenous, arterial, subcutaneous administration; Compositions to be administered through the skin in an invasive manner

2 – Nº: WO2018185347A1 ici en français : Composition pharmaceutique pour le traitement d’inflammations internes, de 2018-10-11

Abstract : L’invention concerne une composition pharmaceutique à base d’une solution aqueuse de dioxyde de chlore, comme solution pour lavage intestinal rectal, comme solution de lavage d’uretère et de vessie ou comme solution isotonique pour injection ou pour perfusion, à utiliser dans le traitement systémique d’inflammations internes aiguës ou chroniques et des symptômes ou états cliniquement significatifs de l’organisme humain ou animal, qui en découlent. Ladite composition contient de 5 à 1000 mg/l (ppm) de dioxyde de chlore (CIO2) dissous et, à l’état prêt à l’emploi, est sensiblement exempte d’ions chlorate, d’acide chlorhydrique et de chlore gazeux ou contient ces composants en une concentration d’au maximum 1 mg/l (1 ppm) chacun.

Classifications : A61P29/00 Non-central analgesic, antipyretic or anti-inflammatory agents, e.g antirheumatic agents; Non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs)

3 – Nº: WO2018185348A1 en français ici : Composition pharmaceutique pour traiter des intoxications aigües, de 2018-10-11

Abstract : L’invention concerne une composition pharmaceutique à base d’une solution aqueuse très pure de dioxyde de chlore, destinée à être utilisée dans le traitement local ou systémique d’intoxications aiguës provoquées par des substances toxiques provenant de plantes, de champignons, d’animaux marins, d’amphibiens, de reptiles, d’araignées ou d’insectes, et de symptômes ou d’états cliniques de l’organisme humain ou animal, provoqués par ces substances. Ladite composition contient de 5 à 3000 mg/l (ppm) de dioxyde de chlore (CIO2) dissous et, à l’état prêt à l’emploi, est sensiblement exempte d’ions chlorate, d’acide chlorhydrique et de chlore gazeux ou contient ces composants dans une concentration de 1 % au maximum de la concentration en dioxyde de chlore respective.

Classifications : A61P39/02 Antidotes


Livres d’Andreas Kalcker

Il a écrit plusieurs livres sur le ClO2, mais ils ont tous été bannis des librairies, sauf une édition en Espagnol de son dernier ouvrage ici en format Kindle sur Amazon. C’est quand même bizarre que la liberté d’expression ne s’applique pas pour certaines molécules qui sont pourtant utilisées dans de nombreuses industries… Peut-être que ses propos sont considérés comme mettant en danger la vie des personnes, puisqu’il explique comment produire du ClO2 par soi-même. Mais là encore, comme pour Jim Humble, aucun tribunal au monde n’a déclaré une seule mort due à l’utilisation par les personnes de ClO2 fabriqué à la maison ou acheté sur internet. Donc à nouveau ce sont des entreprises privées qui prennent les décisions de censure, bien sûr sous la pression de leurs actionnaires j’imagine, qui sont les mêmes qui possèdent les banques et les industries de l’armement et de la pharmacie…

Son dernier livre en Anglais

J’avais acheté son dernier livre papier en Anglais avant qu’il ne soit censuré ! (disponible plus bas)

Les gens ne réalisent pas qu’avec le numérique leurs documents ou livres peuvent être bloqués ou effacés d’un clique par le fournisseur, ou même modifiés de façon illégale pour changer les informations qu’ils contiennent. Un support papier de l’édition originale c’est la garantie d’avoir sous la main les vraies informations et pour la vie !

C’est aussi pourquoi je vous encourage à acheter un exemplaire papier de mon livre, pas seulement pour les 4 euros que j’y gagne (soit juste 2 euros dans ma poche après paiement des taxes et cotisations obligatoires du gouvernement), mais pour votre futur, au cas où il finisse par être censuré comme beaucoup d’autres livres de lanceurs d’alerte !

Mon livre ici sur Bookelis, imprimé en France et de très bonne qualité !

Son livre fait plus de 400 pages comme le mien, mais il est de format encore plus grand. Je n’ai pas eu le temps de le lire, mais il contient énormément de témoignages, comme celui de Kerri Rivera (Healing the Symptoms Known as Autism) qui a aussi été banni de l’internet, malgré les centaines d’enfants autistes sauvés dont les parents témoignaient…

Le livre d’Andreas Kalcker version papier en Anglais est disponible ici https://voedia.com/en/inicio/26-forbidden-health.html Et sa version PDF en Anglais moins chère est ici https://voedia.com/en/inicio/67-forbidden-health-pdf.html

Témoignages de médecins sur Andreas Kalcker

  • Dr Isabel Bellostas (pédiatre) : «Un homme intrépide à la recherche de la vérité qui le cherche aussi.»
  • Dr Jorge Valentín Esteves (oncologue) : «Nous sommes profondément reconnaissants à Andreas pour son soutien inestimable à notre fils et à nos patients et nous voulons l’encourager afin qu’il ne se décourage pas et continue de faire prendre conscience au monde de tout ce qu’il enseigne, ce qui est merveilleux.»
  • Dr Rosa Ema Peuchot : «Je suis témoin de la joie de ces mères quand elles voient leurs enfants se remettre et j’apprécie la noble tâche accomplie par le Dr Kalcker.»
  • Dr. Lucila Vera : «Andreas est un être lumineux qui aide les patients et les médecins avec une approche holistique qui permet au corps de guérir naturellement avec tous ses protocoles.»
  • Dr Hernán Jaciento García Huaman (Chirurgien en gynécologie et obstétrique) : «J’ai beaucoup appris sur l’autisme en l’utilisant sur ma petite-fille qui souffrait de cette maladie.»
  • Dr Roberto Morales : «Dans ce livre, Andreas Kalcker appelle l’attention du lecteur à prendre sa santé en main, un droit naturel qui nous appartient à tous. Grâce à lui, la santé n’est plus interdite.»
  • Dr Eduardo José Navarrete (chirurgien) : «Travail extraordinaire du Dr Andreas Kalcker, que je considère comme un véritable apôtre de la médecine moderne.»
  • Prof. Dr Rocio Lapuente : «Chercheur implacable, avec qui j’ai partagé une partie de sa vie. Professeur et étudiant. Apprendre à le connaître a été le plus beau cadeau !»
  • Dr Fernando Basílico (cardiologue) : «Andreas, un homme qui avec la logique de sa pensée scientifique, révise la vision thérapeutique imposée par les puissances économiques.»

Son profil de chercheur censuré !

Il avait publié plusieurs articles scientifiques qui étaient présents sur ResearchGate, la plateforme d’indexation des chercheurs scientifiques, mais son profil a été effacé après ses publications sur le dioxyde de chlore !? Bien sûr sans aucune décision de justice ni autre. Les clés de notre civilisations sont dans les mains d’entreprises privées, qui peuvent ainsi vous bannir et vous faire disparaître des yeux du grand public et même du milieu scientifique par simple décision interne, sans même que la justice ne leur demande, ce qui est bien pratique pour les financiers au pouvoir.

Sur cette page d’archive encore disponible on peut voir son ancien profil de chercheur., qui avait déjà 12 articles publiés avec plus de 4000 lectures.

On remarque en bas de page qu’il suivait le Dr Laurent Schwartz, qui est un des seuls médecins connus à soutenir, même sous forte pression, l’utilisation du ClO2 contre les cancers. Le Dr Schwartz a 170 publication sur ResearchGate.

Pour référence les 12 papiers publiés avec sa participation :

1 – Series of experiments Applications of Chlorine Dioxide as an Active Pharmaceutical Ingredient

Data May 2019, Andreas Kalcker

REPORT Series of experiments Applications of Chlorine Dioxide as an Active Pharmaceutical Ingredient 1. Malaria or malaria, 2. Hypoxia, 3. Poisoning and sepsis, Black bug (Triatoma infestans), Chagas disease, B. Intravenous and local use in Diabetes and Diabetic Foot (ulcerations)

En Français : RAPPORT – Série d’expériences. Applications du dioxyde de chlore comme ingrédient pharmaceutique actif contre 1. Paludisme, 2. Hypoxie, 3. Empoisonnement et septicémie, punaise noire (Triatoma infestans), maladie de Chagas B. Utilisation intraveineuse et locale dans le diabète et le pied diabétique (ulcérations)

2 – Series of experiments Applications of Chlorine Dioxide as an Active Pharmaceutical Ingredient

Data May 2019, Andreas Kalcker

REPORT- Series of experiments Applications of Chlorine Dioxide as an Active Pharmaceutical Ingredient 1. Malaria or malaria 2. Hypoxia 3. Poisoning and sepsis Black bug(Triatoma infestans), Chagas disease A. Intravenous treatment for Amyotrophic Lateral Sclerosis – ALS (Lou Gehring) B. Intravenous and local use in Diabetes and Diabetic Foot (ulc…

En Français : RAPPORT – Série d’expériences. Applications du dioxyde de chlore comme ingrédient pharmaceutique actif 1. Paludisme 2. Hypoxie 3. Empoisonnement et septicémie Punaise noire (Triatoma infestans), maladie de Chagas A. Traitement intraveineux de la sclérose latérale amyotrophique – SLA (Lou Gehring) B. Utilisation intraveineuse et locale dans le diabète et le pied diabétique (ulc …

3 – Caso clínico: Informe evolutivo con CDS (ClO2) vía oral e intravenosa. Tratamiento de la ELA

Data Apr 2019, Gustavo De, Elena Valladares Madero, Andreas Kalcker

4 / 5 – CDS toxicity study TOXICITY STUDY OF CHLORINE DIOXIDE GAS IN DISSOLUTION (CDS) BY ORAL ROUTE Volumes, Blood Biochemistry and Others

PreprintFull-text available, Apr 2019, Mario Hugo, Guido Basurto, Elena Valladares Madero, […], Andreas Kalcker

In the research for new solutions to such important issues as oxidative stress, infections, inflammations and associated pathologies, alternative pathways to conventional pharmacokinetics are necessary, since the time is approaching when treatments become obsolete against all types of viral, bacterial and fungal agents, added to the increasingly da…

En Français : ÉTUDE DE TOXICITÉ DU DIOXYDE DE CHLORE GAZ EN DISSOLUTION (CDS) PAR VOIE ORALE Volumes, biochimie sanguine et autres. Dans la recherche de nouvelles solutions à des problèmes aussi importants que le stress oxydatif, les infections, les inflammations et les pathologies associées, des voies alternatives à la pharmacocinétique conventionnelle sont nécessaires, car le temps approche où les traitements deviennent obsolètes contre tous les types d’agents viraux, bactériens et fongiques, ajouté à de plus en plus de …

6 – Malaria ClO2, un tratamiento revolucionario

Conference PaperFull-text available, Mar 2019, Andreas Kalcker

Malaria: ClO2, un tratamiento revolucionario, innovativo y eficaz contra el paludismo ___ INTRODUCCIÓN Incluso en el 2018 la malaria o también llamado paludismo es la causa más común de muerte infecciosa en nuestro mundo cobrando más de un millón de vidas anuales sobre todo en niños en este documento se apunta a una solución revolucionaria simple y…

En Français (par Google car je ne parle pas Espagnol) : Paludisme : ClO2, un traitement révolutionnaire, innovant et efficace contre le paludisme _ INTRODUCTION Même en 2018, le paludisme est la cause la plus fréquente de mortalité infectieuse dans notre monde, faisant plus d’un million de morts chaque année, en particulier chez les enfants. Ce document pointe vers une solution révolutionnaire simple et …

7 – Idem à [6] mais en Anglais : Malaria: ClO2, a revolutionary, innovative and effective treatment against malaria

En Français : Paludisme: ClO2, un traitement révolutionnaire, innovant et efficace contre le paludisme

8 – SCHWEIZERISCHE EIDGENOSSENSCHAFT EIDGENÖSSISCHES INSTITUT FÜR GEISTIGES EIGENTUM Erfindungspatent für die Schweiz und Liechtenstein Pharmazeutische Zusammensetzung zur Behandlung von Entzündungen

Patent, Full-text available, Mar 2019, Andreas Kalcker, Pharmazeutische Zusammensetzung zur Behandlung von Entzündungen

En Français par Google : C’est son troisième brevet. INSTITUT FEDERAL DE PROPRIETE INTELLECTUELLE. Brevet d’invention pour la Suisse et le Liechtenstein Composition pharmaceutique pour le traitement …

9 – Idem à [8[. C’est son troisième brevet. Mars 2019.

10 – C’est son deuxième brevet.Décembre 2018.

11 / 12 – C’est son premier brevet.Décembre 2018.

+ Il a aussi en projet :

Toxicity study of chlorine dioxide in solution (CDS) ingested orallyProjectChlorine dioxide as a therapeutic for inflammation, infection and hypoxia in humans and animals.

En Français : Étude de toxicité du dioxyde de chlore en solution (CDS) ingéré par voie orale. Projet : Le dioxyde de chlore comme thérapeutique pour l’inflammation, l’infection et l’hypoxie chez l’homme et l’animal.

Page réalisée par David, de 10 000 mots, en 10 heures de travail bénévole.

Retour haut de page