"Cette découverte peut sauver votre vie, ou celle d'une personne aimée !"
👍👍👍 Site approuvé par Jim Humble 👍👍👍

C'est la solution au SIDA-VIH, aux hépatites A B et C, au paludisme et autres parasites, aux herpès, acné, tuberculose et pneumonie, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies.
Mais c'est aussi votre allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes, intoxications alimentaires, champignons et autres problèmes cutanés, pour soulager les brûlures et accélérer les cicatrisations. Mais aussi pour purifier l'eau de boisson, désinfecter une surface ou du linge, et bien d'autres choses encore ...
Déjà plusieurs millions de personnes ont utilisé ces produits dans le monde,
et des centaines de milliers s'en servent au quotidien, alors essayez-les vous aussi !

Archive for Démences

Le cerveau a-t-il vraiment besoin d’Omégas 3 et 6 ?

Bonjour,
Voici quelques informations directement liées à notre santé mentale et physique, provenant des résultats cliniques et scientifiques révélés par les meilleurs professeurs spécialisés dans ce domaine.
Notre cerveau est un ensemble de cellules différentes qui ont besoin de certaines molécules pour bien fonctionner, mais aussi pour se réparer et s’entretenir, pour rester fonctionnelles jusqu’à nos âges les plus avancés.
Or il se trouve que nos changements alimentaires qui s’éloignent toujours plus de nos besoins physiologiques de base, nous ont fait dériver vers une alimentation complètement carancée en ces molécules essentielles à la santé de nos cerveaux, entre autres.
La preuve est dans l’explosion progressive des cas de démences de tous types, depuis les changements de direction diététiques institués par nos autorités médicales, après l’industrialisation de notre alimentation au siècle dernier. Les dégâts sont immenses et toujours en croissance, on parle d’épidémies de défaillances cérébrales, qui touchent les gens de plus en plus tôt dans leur vie.

Mais heureusement, comme à tout problème il y a une solution, des médecins et chercheurs ont étudié ces problèmes depuis des décennies et nous communiquent leurs résultats dans leurs livres. Merci à notre droit de liberté d’expression individuel, ces sauveteurs ont le droit de publier leurs résultats. Car ce ne sont ni les médias de masse ni les autorités officielles qui nous informeraient précisément sur ces sujets … à part quelques exceptions comme Cash Investigation d’Elise Lucet, ou l’émission sur France 2 du Docteur Michel Cymes et Adriana Karembeu qui présentent souvent des faits utiles.

Quant au meilleur livre sur le sujet de la bonne santé cérébrale actuellement disponible en librairie, c’est à mon avis celui du Docteur Michael Nehls, intitulé Guérir Alzheimer, Comprendre et agir à temps, aux éditions ACTES SUD.

Nos besoins en Omégas 3 et 6

Tout le monde a entendu parlé des acides gras oméga-3 et 6, mais il est rare de trouver toutes les informations, de sources scientifiques, qui nous permettent de prendre directement les actions nécessaires au quotidien pour optimiser cet apport pour notre cerveau.

Dans cet excellent livre du Docteur Nehls, plusieurs pages y sont consacrées, synthétisant les besoins quantitatifs et les moyens d’approvisionnement.

Je cite : ‘Le développement des neurones requiert impérativement deux matériaux : les acides gras insaturés oméga-3 et oméga-6. Ils sont dits ‘essentiels’ parce que notre organisme n’est pas capable de les produire lui-même. Ils proviennent donc forcément de notre alimentation. Oméga-3 et oméga-6 sont présents en quantité à peu près équivalente dans notre cerveau et , d’après les paléontologues, l’alimentation des chasseurs-cueilleurs offrait elle aussi une répartition similaire.’

Donc, comme nous sommes encore génétiquement identiques à nos ancêtres récents qui avaient une physiologie en symbiose avec la nature, nous devrions manger comme eux, et même mieux qu’eux, puisque nous avons la science pour nous permettre de surpasser la qualité nutritive de nos prédécesseurs.

Ce livre explique que notre alimentation moderne est beaucoup trop riche en omégas-6 par rapport à nos apports réduits en omégas-3, et que cela est très dommageable pour notre organisme.

Car les omégas-6 sont des molécules qui provoquent de l’inflammation qui permet au système immunitaire de mieux fonctionner quand c’est nécessaire. Mais cet excès de molécules inflammatoires fini par attaquer tout l’organisme et de façon chronique. Il nous faut donc d’une part réduire drastiquement nos apports en oméga-6, et d’autre part augmenter au possible nos apports en omégas-3, qui elle est une molécule ayant une action anti-inflammatoire. Deux acides gras essentiels qui peuvent paraître similaires mais qui ont des rôles totalement opposés !

Le but étant de retrouver un équilibre de 1 contre 1, alors que de nos jours on trouve jusqu’à 50 fois plus d’omégas-6 dans l’alimentation de certaines populations. Il y a 50 ans, dans les années 60-70, juste avant la conquête totale de la mal-bouffe, on trouvait un taux moyen de 3 contre 1, ce qui n’était pas catastrophique. On comprend ainsi pourquoi les centenaires d’aujourd’hui sont tombés gravement malades bien plus tard que leurs enfants et petits enfants, car n’ayant pas cette source excessive d’inflammation chronique dans leur alimentation, ces omégas-6, leur corps ont tenu le coup bien plus longtemps en bonne santé.

Les sources d’oméga-3 anti-inflammatoires

Notre cerveau n’utilise pas directement les omégas-3, ils doivent être convertis en DHA au préalable, et le Dr Nehls nous précise que les végétaux sont capables de fabriquer des acides oméga-3, mais par contre notre corps ne peut que très difficilement les convertir en DHA.

– Les fruits de mer et les poissons sont certainement les sources les plus généreuses et naturelles des ces molécules essentielles à nos cerveaux. Mais attention à la contamination aux métaux lourds de certaines espèces. Ces produits animaux contiennent directement de la DHA qui n’a donc pas besoin d’être transformée avant utilisation.

– L’huile de foie de morue est la source animale suivante connue pour les omégas-3.

– L’huile de micro-algues marines, qui est donc une source végétale. Encore très chère de nos jours.

– L’huile de Lin était jusque récemment la source végétale la plus populaire, mais ne peut être utilisée que sous des conditions strictes.

– Et enfin, l’huile de noix de Sacha Inchi, qui contient 50% d’acide alpha-linoléique oméga-3, aussi appelés LNA, ce qui la rend comparable à l’huile de Lin ! Mais en plus elle a un taux élevé de Tocophérols gamma et delta (200 mg pour 100 g). (1)(2)

Cette noix qui vient d’une plante cultivée sur les hauts plateaux du Pérou est pressée à froid, on l’appelle aussi la cacahuète des Incas, est considérée comme un super-aliment, c’est à dire ayant des vertus exceptionnelles par rapport aux aliments habituels.

Cette super-huile contient des taux incroyables d’acides gras essentiels, et dans une proportion plus favorable, soit environ 44-48% d’oméga 3 (LNA), 35% d’oméga 6 et 10% d’oméga 9. (3)

Elle contient aussi de nombreuses protéines, des vitamines A et E

Nos besoins en DHA

Chez le nourrisson c’est le lait maternel qui apporte toute la DHA nécessaire à la construction du cerveau du bébé. En prévention pour un adulte il faut compter sur un besoin de 0,5 à 1 gramme par jour de DHA. Cela correspond à manger 300 grammes ou plus de poisson par semaine. Bien sûr en cas de problème cérébral déjà présent, ou d’âge avancé, le Dr Nehls recommande plutôt 600 grammes de poisson par semaine.

Il est toujours préférable de prendre des suppléments alimentaires pour s’assurer de ne pas en manquer, c’est la santé de notre cerveau qui est en jeu !

Je vous conseille vraiment ce livre, pour l’instant le plus clair et complet que j’ai trouvé.

Je vous conseille aussi les nombreux produits de SANUS-Q que je prends depuis des années, car ils sont de haute qualité, et de nos jours avec les centaines de marques qui existent, il est bon de savoir ce que l’on achète, et à qui on l’achète !

SANUS-Q ont des gélules d’huile de Sacha Inchi et plein d’infos sur leur site internet https://sanus-q.com/collections/sacha-inchi-oil?ref=2 Je cite : Les meilleures capsules d’huile de sacha inchi Nos capsules d’huile de sacha inchi contiennent de l’huile vierge pressée à froid de haute qualité extraite de graines brutes et non traitées. Elles ne contiennent aucun produit chimique ni aucun additif.

  • Riche en acides gras oméga 3, en acides aminés essentiels et en antioxydants
  • L’une des sources les plus riches en acides gras oméga 3 de source végétale
  • Diminue l’inflammation dans le corps
  • Diminue le taux de cholestérol et la tension artérielle
  • Soutient la santé cardiaque
  • Améliore les fonctions cérébrales et l’humeur
  • Source de protéines complètes
  • Stimule le niveau d’énergie et forme des muscles sains
  • Favorise la perte de poids
  • Facile à digérer

Merci de votre intérêt pour ces informations, et bonne santé !

Références

(1) http://www.dhaomega3.org/FAQ/Do-Sacha-Inchi-nuts-contain-omega-3-fatty-acidsac

(2) https://en.m.wikipedia.org/wiki/Sacha_inchi_oil

(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/23107745/

Science et Avenir nous parle de nutrition, à lire absolument !

Bonjour à toutes et tous,
Il y a quelques mois le magazine Science et Avenir faisait un petit bilan des recherches en matière de nutrition et de son influence prouvée sur notre santé. (Ref. 1)
Un très bon article, comme c’est souvent le cas dans ce magazine que je recommande toujours, malheureusement trop court en considération de l’importance pour notre santé de ce qui y est écrit.

Après tout il s’agit de découvertes scientifiques en matière de nutrition qui pourraient éviter jusqu’à 80% des accidents et maladies cardiaques, et de nombreuses autres affections chroniques qui découleraient de cette amélioration de notre diététique.
On y trouve les études majeures qui ont obtenu des résultats spectaculaires, depuis 1999, mais celle qui est mise en avant est loin d’être la plus inintéressante, bien qu’étant la plus récente…

L’axe principal de cet article est le régime méditerranéen, qui se confirme donc comme étant la meilleure façon de manger traditionnellement pour être en bonne santé.
Disons qu’il prouve que les bases d’une alimentation adaptée à notre être humain sont les produits naturels, non transformés, frais, crus ou peu cuits, riches en fibres, en graisses, contenant des protéines en quantité raisonnable, et surtout pauvres en sucres et glucides.
Bien sûr nos connaissances scientifiques du troisième millénaire nous permettent désormais d’optimiser encore plus notre alimentation, en ajoutant à ce régime méditerranéen, les suppléments alimentaires qui nous font du bien, et les micronutriments dont on a découvert la protection et l’aide à la longévité en bonne santé.

Nous y apprenons que presque 85% des personnes interrogées s’inquiètent de l’impact de notre nourriture sur leur santé. Pas étonnant alors que depuis les années 70 les taux de maladies chroniques douloureuses et mortelles ne cessent de monter en flèche, alors que les administrations de la santé dépensent de plus en plus d’argent. Un paradoxe, car on était en bien meilleure santé il y a 2 générations précédentes, quand les technologies et les dépenses médicales étaient bien inférieures !
Et oui, c’est bien ce qu’on nous met dans nos assiettes qui nous rend malades, autant dire qui nous empoisonne le corps.

Jusqu’à il y a moins de 100 ans en arrière, 100% de l’humanité et des animaux domestiques mangeaient BIO !

Les pesticides et herbicides chimiques n’ont que quelques dizaines d’années d’existence, de même que l’agriculture intensive qui a deplété les sols et nous fournis des aliments extrêmement pauvres en micronutriments.
Alors retournons au BIO, au NATUREL, si nous voulons retrouver la nutrition qui est nécessaire à notre corps.

En page 36 ils mettent en avant les bienfaits du régime méditerranéen, et les 2 grandes études espagnoles Predimed (7500 personnes, publiée en 2013) et Predimed+ (6000 personnes, en cours depuis 2014 jusqu’à 2020). (Ref. 2)

Predimed+, c’est depuis 2014 une etude qui suit 6000 espagnols, pour montrer qu’on peut perdre du poids en passant au regime mediterraneen, pauvre en sucres et en viande.
On pourrait penser que lutter contre les maladies cardiovasculaires avec le régime méditerranéen est bien plus important que perdre du poids, mais bon, on peut imaginer que tous ceux qui profitent financièrement des centaines de milliers de malades, rien qu’en France, mettent la pression pour étouffer l’affaire, comme à leur habitude.

En effet, après les résultats miraculeux de Predimed publiés en 2013 dans la grande revue Anglaise de Médecine, de cette étude européenne qui a permis de réduire le risque d’AVC de 50% et les infarctus de 30%, simplement en améliorant l’alimentation des milliers de participants, toute personne sensée aurait demandé à ce qu’on approfondisse cette voie de recherche, et qu’on trouve d’autres améliorations à apporter dans notre assiette, pour faire encore plus baisser les taux d’accidents cardiaques !

Et bien non, il est semble-t-il plus à la mode d’étudier la perte de poids je suppose … et pour sûr, cela fera moins de vagues dans les carrières de nos responsables médicaux et politiques.

Cela gênera moins la vente de médicaments et la paix sociale de dire qu’en mangeant moins de viande et de sucres on peut perdre 10% de notre surpoids, plutôt que d’avouer qu’avec ce même changement alimentaire simple on peut éviter plus de 50% des AVCs et 30% des infarctus.
Je vous laisse juger par vous même. Les liens vers les livres et études mentionnés seront en fin d’article.

L’évaluation d’une optimisation alimentaire estime même que c’est 80% des risques cardiaques qui peuvent disparaître en changeant de mode vie et d’alimentation ! (Comme décrit dans le livre de la nutritionniste hospitalière ISBN 978-2-88911-768-0) (Ref. 3)
Autant dire la ruine de l’industrie pharmaceutique et la mise au chomage des grands pontes de la cardiologie …

Si on y ajoute les autres découvertes en matière de neurologie et de lutte contre les démences qui ont réussi à inverser la maladie d’Alzheimer avec ce même changement d’alimentation et de mode de vie, ce sont des dizaines de milliards d’euros que perdraient nos chers fabricants et vendeurs de médicaments. (Ref. 4)

  • Les participants de cette étude espagnole contre le surpoids sont forcés d’utiliser de l‘huile d’olive et des fruits secs (maximum 30gr par jour) pour perdre du poids, qu’ils vont d’ailleurs chercher à l’université où cette étude est centralisée.
  • Un facteur important y est aussi l’activité physique, avec un podomètre distribué à chaque participant(e).
  • Manger de façon modérée est un autre facteur clef. Fini les gavages aux produits industrialises devant la télé !
  • Certains participants on déjà perdu jusqu’à 10 kg, alors que d’autres ont pris plus de poids car ils mangent trop.

Rappelons que l’huile d’olive et les lipides/graisses naturelles sont bonnes pour la santé, mais du coup il nous faut réduire le volume dans nos assiettes, car elles sont en moyenne 2,5 fois plus caloriques que les glucides/sucres.

Chaque participant doit manger 5 rations de fruits et légumes par jour, chaque ration faisant au maximum 150 grammes. Là on découvre un problème majeur dans cette étude, indigne de la part de diététiciens bien informés, qui est le fait que manger 5 fois par jour va déclencher 5 piques d’insuline en réponse aux sucres et protéines avalés. Alors qu’on sait maintenant que pour être en bonne santé sur le long terme il faut diminuer au maximum l’indice glycémique des aliments utilisés et la fréquence des repas.
Car l’insuline génère entre autre une inflammation de tout le système cardiovasculaire, et que son excès mène à la résistance à l’insuline de nos cellules, et donc au diabètes à plus ou moins long terme, mais aussi aux démences cérebrales provoquées par l’interruption de la neurogenèse dans notre cerveau, à cause la résistance à l’insuline neuronale.

J’ajouterais aussi que les produits animaux recommandés, comme les poissons et les œufs, devraient être regroupés au maximum au sein d’un seul repas par jour, pour éviter cette autre source d’inflammation qui se produit dans les intestins, après chaque prise de produits animaux, et qui dure environ 3 heures.

Page 37, un encart, trop petit à mon avis, concerne la grande étude de 1999, dites étude de Lyon (605 personnes, INSERM de Lyon. « LYON DIET HEART STUDY »), qui avait montré de façon pionnière, que, lisez bien, on pouvait réduire les risques de décès cardiaque et de récidive d’infarctus de 50 à 70%, en adoptant ce régime dit méditerranéen (appelé crétois à l’époque) ! (Ref. 5) (Ref. 6)

Cette étude a montré aussi que ce régime méditerranéen protège aussi contre l’hypertension, les maladies inflammatoires comme la polyarthrite, mais aussi contre les cancers, le diabète, la dépression, Alzheimer et Parkinson !!!

Donc depuis au moins 19 ans on a les preuves et la méthode pour réduire de 50% et plus les accidents cardiaques, plus toutes les maladies dites chroniques ou dégénératives et incurables.

Et les courbes statistiques annuelles ont-elles baissées depuis qu’on sait cela ? Non, et bien au contraire, l’incidence des maladies cardiaques et chroniques augmente chaque année. Encore un point sur lequel l’Etat qui nous dirige est défaillant pour nous protéger et nous passer les informations vitales à notre survie en bonne santé.
Je vous laisse juger par vous-même, et vous invite à approfondir le sujet en lisant les livres et les rapports d’études concernés, car il en va de votre avenir et de celui de vos enfants.

Page 38-39 ; figure une belle photo d’un corps avec le détail de tous les organes et systèmes qui sont améliorés quand on passe à un régime méditerranéen ; un meilleur cerveau, moins de cancers du sein, un vieillissement ralenti, une meilleure santé osseuse, un déclin cognitif ralenti, une protection cardio-vasculaire, moins d’allergies et d’asthme, moins de rhumes, et moins de diabète.

Page 40-41-42, les graisses sont réhabilitées à leur place essentielle dans notre alimentation. Et oui, on apprend bien qu’il existe des acides gras ESSENTIELS, et des acides aminés ESSENTIELS, que notre corps ne peut pas fabriquer, et qui sont pourtant ESSENTIELS à notre bonne santé. Un simple fait de base qui nous permet de rejeter tout régime diététique qui nous dirait de supprimer les graisses. Et oui, car sans ces graisses point de salut !
Par contre il n’existe aucun glucide ou sucre ESSENTIEL, car notre corps, notre foie, peut produire tous les sucres dont il a besoin. Un régime sans graisses c’est impossible, par contre un régime sans sucre ne poserait pas de problème. Dans la mesure bien sûr où on apporte par ailleurs tous les nutriments ESSENTIELS à notre organisme.
D’après Science et Avenir les lipides/graisses devraient nous apporter 40% des calories que nous consommons.  Mais les régimes cétogènes qui ont des résultats miraculeux pour la perte de poids, contre l’épilepsie, contre les cancers et autres maladies dites incurables, préconisent plutot un minimum de 75% de nos calories en provenance des lipides naturels, et moins de 5% en provenance des glucides/sucres, avec les 15-20% restant venant des protéines. (Ref. 7)

Le fait est que notre organisme est basé sur les lipides, que ce soit la membrane de nos cellules qui est faite de lipides, notre cerveau ou même notre barrière de protection intestinale, ou notre système immunitaire qui en utilise, un manque de lipides est catastrophique pour notre bonne santé … alors qu’encore une fois, aucun apport en glucide exogène ne nous est nécessaire !

Un point très important pour notre cerveau est l’apport et l’équilibre à Oméga 3 et 6, qui se trouvent en proportion idéale dans la viande de poisson uniquement … les végétariens devant se tourner vers des microalgues pour couvrir cet apport au quotidien.

À mon avis c’est un des rares points qui bloquent l’adoption sans risque pour la santé à long terme d’un régime végétalien.

Un des problèmes majeurs de l’alimentation industrielle, est justement son excès en oméga 6, qui ne nous convient pas du tout. D’ailleurs selon ces études cliniques, les plus faibles risques de maladies cardiovasculaires sont pour ceux qui consomment le moins d’oméga 6 par rapport aux oméga 3. Les maladies chroniques et l’obésité sont aussi associées à un fort taux en oméga 6.

Les bons lipides sont issus de la nature biologique, des noix en tous genres, des olives, des avocats, des oeufs, du poisson, et des crustacés.

Bien sûr tous les lipides transformés comme le beurre, les fromages, les huiles hydrogénées et margarines, mais aussi la viande rouge et la charcuterie sont à éviter, ou alors à prendre en très petites quantités. Entre nous la charcuterie est déjà officiellement classifiée comme cancérigène par l’OMS ! Et la viande va s’y ajouter progressivement, puisqu’elle est déjà considérée « potentiellement cancérigène » ! (voir Science et Avenir 27 octobre 2015) ou (Ref.8)

 Et pages 46-47, la chasse aux sucres est ouverte ! Je vous passe la longue liste de troubles biologiques associés à la consommation réguliere ou excessive de sucres, et surtout de sucres transformés ou ajouté. Mais sachez que le jus de fruit est un des pires poisons qui soient, ayant un indice glycémique énorme. Et oui, la nature a mis ces sucres attachés aux fibres dans les fruits, pour que la diffusion dans le sang soit lente et progressive, alors surtout évitez toutes les boissons sucrées, meme si on vous les vend comme ayant des bienfaits.

En plus ces jus de fruits sont vendus comme étant bons pour la santé pour les vitamines qu’ils contiennent, mais réalisez qu’ils ont été pasteurisés, passés à haute température, et que donc la plupart des nutriments naturels qu’ils contenaient sont détruits ! A mon avis c’est un poison majeur qui a été ajouté à tous les petits déjeuners des générations récentes, et contribue fortement au développement des maladies chroniques.

Par contre c’est ssûrr que pour les industriels et leurs actionnaires c’est plus facile à vous vendre que des vrais fruits frais, murs et saints… Alors si vous aimez ceux que vous nourrissez, faites l’effort de leur donner de vrais fruits biologiques, au lieu de ces eaux sucrées toxiques pour leurs organismes.

Notons au passage que tous les édulcorants, qu’il soit d’origine naturelle ou non, envoient de fauts signaux à nos organes, qui réagissent donc en croyant que c’est du sucre, alors que les calories en sont absentes. De nombreux scientifiques ont déjà pointé du doigt ce problème. Notre corps est un organisme biologique, auquel il faut fournir une alimentation naturelle biologique, quoi qu’on vous en dise, il n’y a pas de raccourci à ce niveau-là.

Mangeons naturel en avec moderation, et ajoutons des ingrédients et suppléments prouvés efficaces, et nous vivrons à nouveau en bons esprits saints dans des corps sains.

Alors il est temps de nous réveiller, de nous lever et de dire ASSEZ ! Assez de la malbouffe ! Retournons à une alimentation saine et bonne !

Retrouvons notre bonne santé par notre alimentation. Faites un geste pour autrui, informez vos proches, vos amis, vos voisins, mais aussi vos responsables médicaux et vos politiques.

Depuis la grande étude de Lyon en 1999 on est sûrs que la bonne santé passe par une bonne alimentation, et un bon style de vie.

Alors faites passer cet article, imprimez le et envoyez-le aux responsables qui ont en mains la santé des citoyens de ce monde. C’est leur devoir et responsabilité de nous informer sur ce qui est vraiment bon pour nous !
Bien à vous, et bonne santé !
Jules Trésor

Références :

(1) Sommaire Science et Avenir Juin 2017 http://www.epresse.fr/magazine/sciences-et-avenir/2017-06-01/sommaire

(2)Etude PREDIMED, original publié NEJM – Primary Prevention of Cardiovascular Disease with a Mediterranean Diet

(3) Livre Prévenir les accidents vasculaires par l’alimentation https://www.editions-jouvence.com/livre/pr%C3%A9venir-les-accidents-vasculaires-par-lalimentation

(4) Livre Guérir Alzheimer : Comprendre et agir à temps https://livre.fnac.com/a10152992/Michael-Nehls-Guerir-Alzheimer

(5) Etude de Lyon de 1999 PubMed – Mediterranean diet, traditional risk factors, and the rate of cardiovascular complications after myocardial infarction

(6) Livre par le Professeur de Lorgeril : Le nouveau régime méditérranéen: Pour protéger sa santé et la planète. Sur Amazon.fr

(7) Livre « Mes Programmes Cétogènes » aux éditions Leduc.s

(8) Cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée http://www.who.int/features/qa/cancer-red-meat/fr/

Témoignage MMS, Alzheimer, AVC, infections et autres

Témoignage vidéo MMS des USA visible ici

temoignage-video-mms-avc-pied-athlete-floride-2015Témoignages MMS USA – alzheimer avc, pied d’athlète, infection oculaire chez un chien, et santé en général.

Mark Grénon : Nous sommes au séminaire MMS à Bradenton, Floride, USA, avec Keith qui veut nous dire ce qu’il pense du MMS, de la façon dont il a été aidé, et comment il aide les autres avec.

Keith : La plus incroyable chose que j’ai vue concerne ma mère, qui avait été diagnostiquée avec Alzheimer. On lui donnait un médicament qui l’empêchait de bouger. Elle pleurait souvent en demandant de l’aide.

Après avoir lu des informations sur ces médicaments, et qu’il n’y avait aucune chance qu’ils l’aident, elle m’a demandé de les jetter, ce que j’ai fait.

Ensuite nous avons essayé le MMS, l’ancien protocole dit « de Clara », et 15 minutes après les 6 premières gouttes, elle dormait comme un bébé avec un sourire sur les lèvres.

Le lendemain matin je lui ai donné 6 gouttes, puis encore 6 gouttes 1 heure plus tard. Et à 9 heures du matin ce jour là, c’était comme si elle n’avait plus aucun symptôme de démence ou d’Alzheimer ou autre.

Ensuite nous sommes passés au protocole 1000, et tant qu’elle le suivait elle allait bien. Nous le faisions pendant plusieurs mois, puis elle arrêtait, et après 1 mois sans MMS je remarquais que les symptômes revenaient.

Mais dès qu’elle reprenait le protocole, les symptômes disparaissaient presque immeédiatement.

Elle a suivi le protocole 1000 pendant 3 ans et demi, et elle est morte d’une chute de lit durant son sommeil.

Mais j’ai aussi ma soeur, qui un jour a découvert qu’un côté de son corps ne bougeait plus, un bras et une jambe. Elle dit que c’était comme avoir 2 bûches de bois à trainer.

J’ai voulu l’emmener chez le docteur, mais elle m’a dit d’attendre, et cela m’a donné le déclic de lui donner du MMS. Je lui ai donc donné 6 gouttes de MMS, et 30 minutes plus tard elle marchait sans plus aucun problème !

Ensuite elle est quand même allée chez le docteur pour faire toutes sortes d’examens, scanner, IRM et autres. Il lui ont dit que d’après les symptômes qu’elle avait eus il s’agissait d’un AVC, mais ils ne pouvaient pas en trouver la trâce.

Mark Grénon : Dans les cas d’AVC, en prennant le MMS tout de suite l’AVC disparait tout de suite. Si on prend le MMS longtemps après un AVC c’est plus long à guérir, mais si on en prend de suite, l’effet est immédiat.

Keith : Et me concernant, je n’ai pas vraiment eu de maladies dites « incurables », mais étant jeune j’avais attrapé un champignon aux pieds.

La première chose que j’ai faite avec le MMS fut de me débarrasser de ce pied d’athlète.

Ensuite mon chien a eu une infection à l’oeil, et c’est aussi parti en 2 heures après lui avoir vaporisé du MMS plusieurs fois sur l’oeil.

Depuis j’ai guéri des infections aux yeux, aux oreilles, et l’ai utilisé pour l’entretien de mon corps en général.

Et maintenant les gens qui savent m’envoient d’autres personnes, et j’aime aider les gens.

J’étais déjà au séminaire MMS au Méxique aussi, il y a 2 ans, et pleins de choses ont évoluées depuis. Il y a tellement de méthodes nouvelles que c’est bien de suivre un séminaire pour se mettre à jour…

MMS et Alzheimer, témoignage francophone !

alzheimer-cerveau-mmsBonjour
J’ai commandé l’épitalon, j’ai 44 ans et j’en donnerai à ma mére de 84 ans qui prend du MMS contre l’alzeihmer depuis 2 ans.

Ses progrès sont énormes, et de plus son diabète est revenu à la normale, ainsi que ses problèmes de tension.

Le médecin a dit il y a 15 jours, en voyant les résultats de sa prise de sang, qu’elle avait des résultats que des adultes de 20 ans n’ont pas !

Vraiment super et j’en prend pour moi, pour mes problémes de reins et cela va beaucoup mieux, c super.
Caroline D.

Alzheimer causée par une infection, et DMSO pour en guérir.

Article de Jo Willey sur www.express.co.uk

img-alzheimer-infection-express-ukUne simple infection tôt dans la vie pourrait déclencher la maladie d’Alzheimer, les scientifiques l’affirment. La recherche a montré que l’inflammation chronique laisse le cerveau vulnérable au développement de la maladie.

La percée pourrait mener à de nouveaux traitements et même à des moyens d’arrêter la maladie d’Alzheimer avant qu’elle ne se développe. Auparavant, l’inflammation observée dans le cerveau des malades d’Alzheimer était vue comme un effet secondaire de la maladie.
Les nouveaux résultats suggèrent que l’inflammation pourrait être une cause primaire, ce qui soulève la possibilité de lutter contre la maladie d’Alzheimer avec des programmes anti-inflammatoires non stéroïdiens.

La recherche a déjà montré que les personnes qui prennent régulièrement de l’aspirine ou d’autres « anti-inflammatoires non stéroïdiens » (AINS) ont un risque réduit de développer la maladie d’Alzheimer.

Les scientifiques de l’Université de Zurich enquête quel est l’impact d’une infection virale pourrait avoir sur le développement de la maladie d’Alzheimer chez les souris.

Les résultats ont montré qu’une seule infection suffit à déclencher des problèmes de mémoire importants.

La Dr Marie Janson, au Centre de Recherche sur la maladie d’Alzheimer en Angleterre, a déclaré: « Les résultats de cette étude suggèrent que les infections répétées ou graves peuvent contribuer au développement de la maladie d’Alzheimer chez les souris.

« Même si nous savons que le système immunitaire joue un rôle dans la maladie d’Alzheimer humaine, les essais cliniques avec des anti-inflammatoires n’ont pas encore montré les avantages décisifs dans le traitement de la maladie et donc plus de recherche est nécessaire pour assembler toutes les pièces de ce puzzle.

«Comprendre les facteurs de risque pour la maladie d’Alzheimer est essentiel, surtout si certains de ces facteurs sont des choses que nous pouvons activement changer ou éviter. « Cette compréhension ne peut venir que par la recherche, pourtant, la recherche concernant les démences reste extrêmement sous-financée. « Avec près de un demi-million de personnes au Royaume-Uni ayant la maladie d’Alzheimer, et ce nombre devrait augmenter, la nécessité de cette recherche n’a jamais été aussi grande. »

Note de JT : Le MMS1 tue les pathogènes qui causent les infections et permet donc d’arrêter les inflammations. Cela explique pourquoi les malades voient leur état s’améliorer.
Par contre il est recommandable d’utiliser du DMSO avec le MMS1 (protocole 1000+ et 3000) afin de transporter le MMS1 dans le cerveau, lieu de l’inflammation. Le MMS1 ayant peu de pénétration de la barrière cérébrale par lui-même.
Le DMSO + MMS1 est sûrement essentiel dans les démences comme Alzheimer-Parkinson-Pick et l’autisme, dont l’infection source de l’inflammation problématique est située dans le cerveau. Donc des résultats plus rapides avec le DMSO ! JT

Concernant la Sclérose En Plaques et Parkinson !

Témoignage francophone Janvier-Février 2012

img-SEP-symptomes_sclerose_en_plaques30 Janvier 2012
Bonjour Monsieur Trésor
quelques nouvelles:
– Madame P. n’a pas eu de transformation autre, mais elle a eu une réaction herxeimer à 4 gouttes.

– Pour le couple qui a la SEP, alors qu’il avait très mal au jambes et au dos, le mari à passé le week-end à travailler dans son jardin sans douleurs!

08 Février
Pour le couple SEP, la dame dit se sentir mieux, même si il n’y a aucun résultat probant; mais elle se sent mieux, ce qui ne lui était pas arrivé depuis bien longtemps. Son mari lui « gambade » et jardine, et il a déjà envoyé des mails aux membres de l’association de SEP dont il est responsable pour les informer des progrès qu’il a avec le MMS 1.

– Pour madame P. même si les choses sont plus lentes qu’au début, l’évolution suit sont cours doucement. Je pense qu’il va falloir compter sur plusieurs mois dans son cas.

Une autre personne souffrant de PARKINSON prend le produit depuis plusieurs jours, se sent mieux, et a eut une éruption de bouton blanc sur le visage, et il se souvient qu’il y a plusieurs années il avait eut çà. Il est très motivé et se rend compte que cette manifestation de boutons est une « crise » d’élimination.

MMS et maladie de Pick, SUITE

Témoignage francophone du 20 Janvier 2012

img-Pick-MMS-ProteineTauMonsieur Trésor,
Quelques nouvelles de Madame P.:
aujourd’hui, son mari lui a donné 2 gouttes de MMS 1 par heure pendant huit heures.

Résultats:
– ce midi elle s’est levée seule de son fauteuil et a rejoint son mari qui était dans la cuisine pour l’aider un petit peu à faire la cuisine.
– à table, elle a essayé de parler avec son mari, c’est à dire elle a essayé de construire des phrases. Son mari a eu du mal à la comprendre, son langage était difficile
– elle a participé pour faire la vaisselle
– elle s’est installée devant la télévision, puis à changé le programme pour un autre qui l’interressait apparament, et a augmenté le volume (grâce à la télécommande)

Tout cela pourrait paraître banal à nimporte qu’elle personne, sauf que depuis plus d’un an et demi elle n’avait jamais fait cela…

CONSEQUENCES: les voisins de madame P., se sont connus il y a quelques années dans une association de malades de Sclérose en Plaques. Le mari ET la femme sont atteint de SEP.
Comme ils ont été stupéfait de la transformation en 2 jours de leur voisine, et comme Monsieur P. leur a expliqué le MMS, ils ont commencé leur traitement de MMS 1 aujourd’hui à raison d’une goutte par heure.

Nous sommes tellement euphoriques que nous avons proposé à monsieur P. de faire prendre du MMS 1 à leurs fils qui a 40 ans et qui est sourd-muet de naissance. En fait il est sourd, et donc n’a pas pu développer son langage.
Les médecins disent que son nerf auditif a du être coincé lors de l’accouchement?
Je sais bien qu’il n’y a aucune raison pour que cela marche avec lui, mais… et si un virus était en cause, un virus bloquant l’information sur le nerf ou quelque chose comme çà, ou bien un virus hérité de sa mère qui serait le même qui a créé la maladie de Pick chez la maman et la surdité chez l’enfant??? de toute façon, son père sait que çà ne peut que lui faire du bien, en le nettoyant des virus, etc… donc pourquoi ne pas espérer…

Message du 23 Janvier 2012
L’évolution continue pour madame P.; Au troisième jour, elle a fait la vaisselle puis mis à laver un panier de linge. A l’heure actuelle, il n’y a pas de transformation extraordinaire, sauf que son mari nous décrit qu’il voit une transformation de son visage et surtout de ses yeux: il nous dit qu’il voit la Vie revenir dans ses yeux…

Pour les gens avec la SEP, au bout de 2 jours les douleurs dans les jambes (genre de fourmillements, picotements désagréables) qu’avaient le monsieur depuis 2 ans, ont disparu et ses jambes ne lui font plus mal.

Quant à sa femme, elle n’a eut aucune réaction due au MMS 1 pendant les trois premiers jours. Au quatrième jour, elle a été prise d’une diarrhée dont ( je cite les propos de son mari) « l’odeur sentait la mort ». Elle a pris peur et nous avons expliqué à son mari que c’était certainement un bon signe que la mort, la pourriture sortait de son corps, et qu’ils ne devaient pas avoir peur. Ils continuent donc avec le MMS 1.

MMS 1 et maladie de Pick, miracle !

Témoignage francophone du 19 Janvier 2012

img-Pick-MMS-ProteineTauMonsieur Trésor,
une nouvelle encore incroyable: une autre connaissance, madame Poullain, qui habite à xxx, souffre depuis 2006 de la maladie de PICK.
Depuis 1 an et demi elle ne parle plus et regarde en permanence un point dans le vide.

Hier soir, son mari lui à donné 1 goutte de MMS 1 et aujourd’hui 8 gouttes (une par heure). Alors que son mari regardait une photo de la maman de madame Poullain, celle-ci a tourné la tête et à dit le prénom de sa maman en regardant la photo. Son mari lui a montré une autre photo et elle lui a dit qu’il s’agissait de Jean.
A l’heure actuelle elle ne regarde plus un point fixe, mais regarde les photos qui sont sur le meuble!
Son mari ( 70 ans) est sous le choc, il en pleurait lorsqu’il a raconté ce qu’il s’est passé.

Elle vient de parler, de regarder et reconnaitre quelqu’un, ce qu’elle n’avait pas fait depuis 1 an et demi !
J’ai du mal à croire qu’en l’espace de moins d’une journée le MMS 1 ait pu faire ce résultat. C’est prodigieux… Je vous tiens évidement au courant de la suite. Quelle histoire!!!!edb

Plus d’infos sur la maladie de Pick sur wikipedia.fr

Nouvelle évidence scientifique qu’Alzheimer est contagieuse !

Extrait traduit de l’article du prestigieux magazine « Science »
http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/science.1194516

img_alzheimer-origine-infectieuseLa maladie d’Alzheimer est causée en partie par une accumulation de débris de protéines dans le cerveau. Les scientifiques savaient déjà que ce débris protéinique, appelé peptide amyloide, était contagieux. Mais maintenant il apparaît qu’il est plus facile à attraper qu’ils ne le pensaient.

La neurologue Yvonne S. Eisele et son équipe ont déjà prouvé que la souris pouvait attraper Alzheimer d’une autre souris, mais seulement si le cerveau d’une souris en bonne santé était injecté avec des amyloides d’une souris ayant déjà les symptômes d’Alzheimer.
Désormais une nouvelle étude révèle qu’injecter une souris avec des amyloides dans n’importe quelle partie du corps fini aussi par la maladie d’Alzheimer.

Les amyloides peptiques sont des protéines malformées, molécules défectueuses qu’un cerveau en bonne santé peut évacuer du corps. Mais Alzheimer s’installe quand les amyloides ne sont pas évacués, et ils se solidifient en plaques.
Ce que montrent les nouvelles recherches d’Eisele c’est que même si ces amyloides entrent dans le corps par le bras, ils trouvent leur chemin jusqu’au cerveau et peuvent y causer la maladie d’Alzheimer.

Un extrait de l’étude révèle:
Un peptide amyloide appelé béta-amyloide peut aussi causer un problème quand il est introduit en dehors du cerveau. Quand les chercheurs ont injecté des extraits de cerveau contenant des béta-amyloides dans les corps de souris, les animaux ont développé les symptômes d’Alzheimer après plusieurs mois. Bien que le processus qui cause la maladie ne soit pas clair, les auteurs croient que des mécanismes existent qui permettent le transport des béta-amyloides depuis des tissus périphériques vers le cerveau.

Non, cela ne veut pas dire que vous pouvez attraper Alzheimer en vous frottant contre quelqu’un ou en le touchant quand vous avez une coupure au bras. Il vous faudrait gratter un morceau de matière grise infectée du cerveau de quelqu’un, et ensuite l’introduire dans votre corps, avant que la situation ne devienne dangereuse.
Ce que montre l’étude c’est que les amyloides pourraient se développer quelque part dans le corps des gens et finalement trouver leur chemin vers le cerveau. Cela pourrait aider à comprendre comment la maladie se développe.

# Remarque de JT: Alzheimer est donc une maladie infectieuse et contagieuse, probablement des virus ou des bactéries cachées dans ces débris protéiniques, ce qui explique le bon effet du MMS. Le MMS doit certainement aussi contribuer à l’évacuation de ces déchêts, après avoir explosé les ‘méchants’ microbes !

Le MMS fait vraiment des miracles

Témoignage extrait de la newsletter de Jim Humble d’Octobre 2010

 » Mon père montrait les premiers signes d’Alzheimer et maintenant son état mental s’améliore de jour en jour. Les miracles que j’ai vus grâce au MMS sont tellement miraculeux qu’il est clair que quelqu’un comme vous Jim, n’a pas donné ce nom à la légère, vous l’avez nommée à la perfection (la Solution Minérale Miracle) avec une explication scientifique que tout le monde peut comprendre.

Mon ami a eu la fibromyalgie, qui est annoncée incurable comme vous le savez, et maintenant il joue au golf à nouveau après 12 ans, son ami ayant une sclérose en plaque refait du jogging après 6 ans de souffrances, il allait presque devoir utiliser un fauteuil roulant, et après juste 4 jours de prise de MMS, il n’y pense même plus.

Mon ami mécanicien a utilisé pendant 3 ans des crèmes sur ses mains, et finalement des crèmes aux stéroides sans aucun résultat. Son problème de peau sèche craquelée sur les mains était à moitié parti le lendemain du premier lavage au MMS, et avait complètement disparu après 3 jours. «