"Cette découverte peut sauver votre vie, ou celle d'une personne aimée !"
👍👍👍 Site approuvé par Jim Humble 👍👍👍

C'est la solution au SIDA-VIH, aux hépatites A B et C, au paludisme et autres parasites, aux herpès, acné, tuberculose et pneumonie, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies.
Mais c'est aussi votre allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes, intoxications alimentaires, champignons et autres problèmes cutanés, pour soulager les brûlures et accélérer les cicatrisations. Mais aussi pour purifier l'eau de boisson, désinfecter une surface ou du linge, et bien d'autres choses encore ...
Déjà plusieurs millions de personnes ont utilisé ces produits dans le monde,
et des centaines de milliers s'en servent au quotidien, alors essayez-les vous aussi !

Archive for février 2010

MMS1 dans un cas de sclérose en plaques

Traduction partielle de « MMS Case Studies » www.jimhumble.biz/biz-stories.htm

Jim Humble: Les histoires suivantes sont arrivées au Mexique en ma présence. Les personnes concernées peuvent encore être contactées. Les preuves telles que les radios et examens sanguins existent encore.

6 – Un cas de sclérose musculaire.
Ce courriel fut reçu l’an dernier. Cette même dame, Marline, a dit qu’elle se portait encore bien mieux depuis ce courriel, puisqu’elle continue le MMS depuis plus de 6 mois maintenant. Elle m’a dit que désormais elle se considérait en bonne santé. Elle écrit ce qui suit :

« J’ai la sclérose en plaques et je pense que cela provient de plusieurs agents pathogènes. J’ai subit des examens médicaux qui ont trouvé que j’avais la maladie de Lyme, une pneumonie, la maladie de Epstein Barr, des champignons, la candida et de nombreuses autres.

J’ai aussi eu un traitement de chelation contre les métaux lourds, mercure, plomb, arsenic, cadmium, etc … J’ai répondu positivement à beaucoup des traitements et j’ai amélioré mon état de santé. Je prends du MMS depuis plus d’un mois. J’ai commencé doucement à cause du grand nombre de mes maladies. J’ai graduellement augmenté mes doses de 1 goutte 1 fois par jour à 5 gouttes 5 fois par jour.

Au début je suis restée aux faibles doses par sécurité, et pour permettre aux plaques de se dissiper et aux tissus de se réparer là où les éléments pathogènes ont été détruits. J’ai eu un peu de nausée, j’ai évacué des selles mousseuses (ce que je pense être des levures mortes). J’ai noté beaucoup d’améliorations, incluant moins d’oeudèmes aux mains, pieds, jambes et visage et dans l’estomac, et mes glandes lymphatiques sous les bras perdent leur gonflement. Ma respiration est meilleure. Je n’ai plus de douleurs d’essouflement.

Les taches de vieillesse sur mes mains s’atténuent. Les contours de mes ongles ne sont plus durcis. Mes ongles perdent leurs rayures honrizontales et leurs bosses. Ma peau et mes ongles sont brillants au lieu de ternes.

J’ai parlé à Jim et il m’a recommandé de rester à ces doses pendant 2 semaines et ensuite je pourrai passer à une dose de maintenance de 6 gouttes par jour. Je pense que je vais essayer cela, mais cela dépend de ma récupération, et je pense que je vais plutôt rester à 5 gouttes 5 fois par jour aussi longtemps que je vois des améliorations. Je pense que la sclérose en plaques est une maladie difficile et qu’elle prendra peut-être plus de temps à guérir avec ce traitement. J’ai aussi perdu 4 kilos et 15 centimètres de tour de taille bien que je ne suive pas de régime.

Je suis monitrice sur les forums Goodshape Histamine et LDN. Ce sont des forums actifs et utiles. Beaucoup ont la sclérose en plaques, mais nous abordons tous les désordres immunitaires, lupus, fibromyalgie, fatigue chronique, parkinson et ALS. J’espère que vous nous rendrez visite à http://disc.server.com/Indices/148285.html#52711 « 

Un bon dossier nutrition dans Science et Avenir

Bonjour à tous,

L’alimentation, c’est la base de la bonne santé, tout simplement parce que notre corps fonctionne bien quand on lui donne ce dont il a besoin, et qu’on lui épargne ce qui le dérange.
Concernant ce qui le dérange, il faut comprendre qu’il aime soit les glucides, soit les lipides, mais que dès qu’on mélange trop des deux, le corps se dégrade.

En effet il y a un mécanisme au niveau de nos cellules qui bloque la pénétration du sucre dès qu’il y a une certaine quantité de graisse dans le sang.
Du coup avec nos aliments modernes, comme les produits frits qui sont des glucides cuits dans des lipides, nos cellules bloquent l’entrée du sucre, qui reste alors dans le sang, ce auquel le corps répond par une production massive d’insuline, ce qui rend nos cellules progressivement résistantes à cette insuline, et qui conduit au diabète de type 2.

De plus tout ce sucre en excès doit être traité, et le corps en fait donc des graisses qu’il stocke, d’où l’augmentation vertigineuse de l’obésité dans tous les pays où les gens mangent gras et sucré en même temps.

Moi qui voyage depuis longtemps en Asie, où les populations avaient une alimentation basée complètement sur les sucres, sur les glucides, comprenant du riz, des légumes et des fruits à volonté, un peu comme les recommandations de Régénère l’association de Thierry Casasnovas,  on observe dorénavant une incidence de l’obésité très accentuée, déjà au delà de 40% de la population adulte, du fait qu’ils ont augmenté massivement leur quantité de lipides, par l’ingestion quotidienne d’aliments frits et de sauces lourdes en graisses.

Mais on observe la même dérive partout dans le monde, avec la profusion de glucides associés aux graisses au quotidien.

On constate qu’une alimentation composée quasi uniquement de glucides, comme dans les pays chauds, était la norme jusque récemment, et les gens y étaient connus pour être sveltes et pleins d’énergie. Donc les glucides ne sont pas mauvais, mais peuvent perturber notre organisme quand ils sont associés à trop de lipides, ou quand ils sont transformés et donc rendus méconnaissables par notre biome et nos cellules.

 Il existe de l’autre côté, comme chez les Inuits anciens, une alimentation basée quasi uniquement sur les graisses, qui leur permettait de vivre très vieux et en bonne santé.
Il y a d’ailleurs aujourd’hui des millions de personnes qui suivent une alimentation dite cétogène (il y a plein de livres sur le sujet), et qui sont en très bonne santé, sveltes et pleins d’énergie.

Le livre ci-contre est « Mes Programmes Cétogènes » aux éditions Leduc.s

D’ailleurs certains lipides, appelés acides gras essentiels, sont indispensables à notre survie, donc il est impossible de concevoir une alimentation sans aucun lipide, alors qu’au niveau des glucides aucun d’entre eux n’est essentiel.

Le tout est dans l’équilibre, et il semble qu’il nous faille choisir de quelle source nous voulons nous approvisionner en énergie, soit majoritairement en provenance des glucides, soit des lipides,

Pour perdre du poids le régime cétogène, a été prouvé comme étant le meilleur de tous, car il consiste à prendre son énergie à plus de 75% grâce aux lipides, 20% en protéines, et seulement 5% venant des glucides (en valuer énergétique et non en poids de nourriture).

Cette façon de manger, ce choix d’alimentation, étant très large quant aux aliments que l’on peut prendre, rencontre un grand succès auprès des sportifs ou des personnes en surpoids.
Cet équilibre alimentaire maintient l’organisme dans son fonctionnement par brûlage de graisses, et un léger déficit calorique permet de maigrir puisque le corps puise alors l’énergie qui lui manque dans les graisses stockées dans nos tissus adipeux !
Il permet aussi de garantir l’apport en acides gras essentiels et en acides aminés essentiels.

Bref, tout cela pour vous dire que glucides ou lipides, il faut choisir !

Car trop de l’un avec l’autre dans notre alimentation, et c’est la dégénérescence progressive de notre corps qui s’en suit.

Du coup j’ai oublié de vous parler de l’article de Science et Avenir sur la nutrition et les bienfaits du régime méditerranéen, alors dépêchez-vous ce numéro de Juin 2017 ne sera bientôt plus en kiosque.

Sur ce, bonne santé !
Bien à vous

Le MMS – Lettre de Février 2010

Bonjour à toutes et à tous les supporteurs Francophones du MMS !

En ces mois froids nous remercions Jim Humble de nous avoir fait connaître le MMS car nous ne souffrons plus de grippes et autres rhumes ou angines grâce au petites doses quotidiennes de MMS que nous prenons. Je rappelle qu’une dose de maintenance de 4 à 6 gouttes permet au système immunitaire de répondre efficacement à toutes les attaques microbiennes.

Ce mois-ci je viens encore de traduire et d’ajouter un témoignage d’une personne guérie du diabète, pouvant arrêter complètement la prise d’insuline, après seulement 3 semaines de prise de MMS !

Quand on sait que des millions de gens souffrent du diabète, avec des conséquences douloureuses, on espère que tout le monde connaisse bientôt le MMS. http://lemineralmiracle.com/category/diabete/

Ce mois-ci nous avons aussi vu plusieurs témoignages de personnes âgées qui ont arrêté d’utiliser leur canne après quelques prises de MMS … Merci encore Jim pour ce produit miracle !

Et cette femme paralysée pendant 8 ans, qui retrouve la mobilité grâce au MMS, encore un miracle, et c’est aussi dans la mise à jour de Février sur http://lemineralmiracle.com

J’attends des nouvelles de Jim et de sa Fondation concernant les stages de formation en Anglais dans les Caraibes, car je souhaite y assister pour vous informer au mieux sur toutes les utilisations du MMS, et la sortie de son nouveau livre que je me suis aussi proposé de traduire gratuitement.
Je vous tiendrai au courant !

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne santé et une bonne humeur pour passer ces mois frisquets.

Faites passer l’info miraculeuse autour de vous …
Merci et bonne chance,
Jules Trésor.

MMS1, une restauratrice guérit du diabète !

Traduction partielle de « MMS Case Studies » www.jimhumble.biz/biz-stories.htm

Jim Humble: Les histoires suivantes sont arrivées au Mexique en ma présence. Les personnes concernées peuvent encore être contactées. Les preuves telles que les radios et examens sanguins existent encore.

5 – Le cas d’une restauratrice guérit du diabète.
Durant la période où je finissait d’écrire les derniers chapitres de la première édition du livre, je vivais chez mon ami Ed Heft, juste au bord de l’eau. C’était dans une baie sur la mer de Cortes. Je conduisais chaque jour jusqu’au petit restaurant méxicain situé à quelques rues, accompagné de mon Albert, âgé de 85 ans. Nous y allions en voiture car il se sentait pas assez bien pour marcher.

Nous y avions notre repas de midi et y appréciions la vie. Une femme méxicaine et son mari s’occupent de ce restaurant, et bien sùr ils nous cuisinent des plats méxicains. Un jour, après plusieurs mois, je remarquais que la femme était assise et ne semblait pas bien du tout. Je lui demandais ce qui n’allait pas. Son mari parlait un petit peu Anglais et ils me firent comprendre qu’il s’agissait d’un mauvais cas de grippe. Je leur dis d’attendre une minute, et j’allais à ma voiture pour prendre une bouteille de MMS.

En revenant, ne parlant pas Espagnol, je préparais une dose de 6 gouttes, utilisant du jus de citron comme activateur, attendant 3 minutes, je fis comprendre que je voulais du jus d’ananas pour la boisson. J’ajoutais donc le jus d’ananas et lui donnais le verre qu’elle bu. Cela m’épate toujours car jamais personne n’a refusé de boire une dose de MMS.

Je dois avoir une bonne tête, car même les membres du gouvernement du Malawi ont toujours bu les doses que je préparais à des fins de démonstration. Personne n’a jamais dit non. Bref, ensuite je lui indiquais par des mouvements de mains et en parlant, et en montrant ma montre, qu’elle devait prendre une autre dose, le soir même, de la même façon, et ensuite en reprendre aussi le jour suivant.

Je ne retournais à ce restaurant qu’après 3 semaines. La femme et son mari m’invitèrent à m’asseoir à leur table. Elle avait pris du MMS en doses de 6 gouttes 2 fois par jour pendant les 3 semaines. Je ne lui avait pas dit de le faire. Mais elle l’avait fait par elle-même. Mais ce qui arriva est que son besoin en insuline pour son diabète s’était réduit à zéro. Elle n’en avait plus besoin et elle se sentait bien mieux. Quand sa grippe avait disparue, elle avait décidé que le MMS devait être quelque chose de très bien, et elle avait continué à en prendre. Elle était vraiment contente et elle me servit un repas gratuit.

Donc, qui voit souvent des miracles ? Et bien quand vous comptez les courriels et les appels téléphoniques, ainsi que les gens qui passent nous voir, je vois en moyenne un miracle par jour. Toutefois je sais que des centaines de miracles arrivent car il y a des milliers de gens qui prennent du MMS chaque jour. Je dois avouer que sans aucun doute je suis l’homme le plus chanceux au monde. Maintenant, durant la dernière partie de ma vie, je fais quelque chose qui est plus sympa que tout ce qu’une personne pourrait faire. Je n’aime pas utiliser le terme sympa car c’est plus sérieux que ça. La récompense est instantannée. Chaque jour est différent et apporte ses récompenses. Tout ce que j’ai à faire est de continuer à pousser vers l’avant, et c’est facile.

MMS, au moins 3 autres personnes sans canne !

Traduction partielle de « MMS Case Studies » www.jimhumble.biz/biz-stories.htm

Jim Humble: Les histoires suivantes sont arrivées au Mexique en ma présence. Les personnes concernées peuvent encore être contactées. Les preuves telles que les radios et examens sanguins existent encore.

4 – Il y a eu au moins 3 autres personnes qui ont arrêté d’utiliser leur canne après avoir pris du MMS ici à la maison.
Je ne vais pas détailler chaque cas. Il étaient assez similaires. Dans les 2 heures leur douleur était partie. Les personnes âgées qui utilisent une canne le font presque toujours à cause de douleurs. Bien sùr je ne dis pas que cela arrive dans tous les cas. Parfois cela prend une semaine entière, et malheureusement certains nécessitent un autre traitement. Toutefois, à mon avis, presque tout le monde peut être guérit du moment que les dommages physiques ne sont pas au dela du réparable.

Quant aux preuves, si vous en voulez vous êtes bienvenue à venir ici et nous les contacterons pour vous. La plupart sont heureux de montrer leurs évidences. Par contre je ne suis pas personnellement occupé à fournir les preuves. Je n’en ai pas le temps. Pour chaque heure que je passe à prouver, j’aurais pu contacter une douzaine de personnes qui sont prêtes à essayer, simplement en lisant les preuves que j’ai présentées dans mes livres. C’est dedans, si vous voulez les trouver. Je ne peux pas tout faire à la place des gens.

Ils doivent obtenir les preuves par eux-même, et c’est ce que font 49 personnes sur 50. Seulement environ 2 personnes sur 100 commencent à parler sans rien savoir, voulant que je consacre mon temps à leur prouver. J’essaye d’être agréable avec tout le monde, mais parfois je dois leur dire que les preuves sont dans les livres et qu’ils devront les y chercher. Les 2 livres sont désormais unifiés en un seul livre à couverture cartonnée, disponible à la vente (en Anglais uniquement sur le site de Jim).

Jeter sa canne de marche grace aux MMS

Traduction partielle de « MMS Case Studies » www.jimhumble.biz/biz-stories.htm

Jim Humble: Les histoires suivantes sont arrivées au Mexique en ma présence. Les personnes concernées peuvent encore être contactées. Les preuves telles que les radios et examens sanguins existent encore.

3 – Jeter sa canne de marche.
Cette année l’université de Sonora au Mexique nous a invités lors d’une exposition nationale présentant les projets scientifiques des étudiants. Un professeur de chimie de collège a été particulièrement utile pour nous faire remarquer. Il a utilisé le MMS pour guérir un cas grave de tuberculose (TB) à la prison locale. Nous avons installé un stand comme la plupart des autres étudiants, et en plus du stand nous étions aussi sur la liste pour faire plusieurs conférences. Le président de l’université est venu assister aux conférences sur le MMS et ce furent 2 jours réussis.

Toutefois, ce que le reste de l’université ne vit pas, fut la partie la plus intéressante du spectacle. La dame de la maison où je loue plusieurs chambres était devenu assez bien accoutumée à la façon dont fonctionne le MMS, et s’occupait donc du stand la plupart du temps. Le matin du deuxième jour, un Méxicain âgé se rendit sur le stand pour demander de quoi il s’agissait. Il marchait avec une canne et s’appuyait assez lourdement dessus. Etant tous les deux des personnes âgées ils eurent une bonne conversation ayant pour résultat que le vieil homme fut invité à venir à la maison le midi pour prendre une dose de MMS.

On lui donna l’adresse et il se présenta au moment du repas. Il reçu le protocole standard de Clara que nous appelons 6 et 6. C’était donc 6 gouttes de MMS activées et ensuite, après 1 heure d’attente, une seconde dose de 6 gouttes activées. Et bien il n’eu pas vraiment besoin de la deuxième dose. Après environ ½ heure il dit que la douleur disparaîssait.

Quand l’heure d’attente était finie, il marchait dans la pièce sans sa canne. Il dit que toute la douleur était partie et la faiblesse associée avec la douleur était partie aussi. Il n’avait plus du tout besoin de la canne. Il voulait la jeter. Il ne voulait plus jamais revoir cette canne. Les chances sont que s’il continue à prendre le MMS il n’aura plus jamais besoin de la canne, car ces choses faites semblent ne jamais revenir si on suit le protocole correctement.

MMS, le cas de la dame avec la main et le pied paralysés

Traduction partielle de « MMS Case Studies » www.jimhumble.biz/biz-stories.htm

Jim Humble: Les histoires suivantes sont arrivées au Mexique en ma présence. Les personnes concernées peuvent encore être contactées. Les preuves telles que les radios et examens sanguins existent encore.

2 – Le cas de la dame avec la main et le pied paralysés.
C’était une Méxicaine d’environ 60 ans. Un soir aux environs de 6 heures nous avons reçu l’appel d’un homme qui voulait ammener sa femme immédiatement. Nous essayons toujours de nous arranger pour répondre aux demandes et nous l’avons donc invité. Quand il est arrivé il a aidé sa femme à passer la porte. Elle ne pouvait pas se tenir seule à son appareil de soutien de marche, donc son mari la tenait par derrière. C’était un spectacle de les voir se tortiller pour passer la porte.

Ils se sont assis sur le canapé dans le salon. Elle expliqua que sa main droite était totalement paralysée et insensible jusqu’au niveau du poignet depuis 2 ans, et son pied était paralysé de la même façon. Sa main paralysée l’empêchait de se tenir à son appareil de marche, et son pied paralysé lui rendait la marche extrêmement difficile, même avec son appareil. En plus elle avait de terribles douleurs dans le dos et aux jambes qui lui limitaient aussi la marche. Elle pouvait à peine se déplacer dans sa maison.

Clara forme toutes les personnes qui viennent ici en leur donnant en premier une dose de 6 gouttes de MMS en expliquant exactement ce qu’elle fait, et ensuite elle les fait attendre 1 heure. La seconde dose elle leur fait préparer, puis attendre 3 minutes, et mettre leur eau pour boire. Bien sûr cela a pour but de les rendre capables de préparer leurs propres doses chez eux. Dans ce cas particulier, la femme dit, après environ ½ heure,  » Je pense qu’un peu de sensibilité revient dans ma main « . Elle mentionna aussi que sa douleur dans le dos semblait diminuer. Clara fit préparer et prendre la deuxième dose à la femme après 1 heure.

Après 1 heure (donc 2 heures au total) Clara m’appela. Elle dit  » Jim, viens ici. Il faut que tu vois cela.  » J’allais donc rapidement dans la pièce. La femme fesait bouger sa main paralysée. Tous les muscles bougeaient correctement, et elle avait retiré sa chaussure et sa chaussette et fesait aussi bouger tous les muscles de son pied. En fait les muscles de mon pied ne bougent pas aussi bien. Quand cette femme quitta la maison elle continuait à utiliser l’appareil d’aide à la marche, mais son mari ne la soutenait plus, et on pouvait voir que d’ici un ou deux jours elle n’aurait plus besoin d’utiliser cet appareil. Une raison de plus d’appeler le MMS le Supplément Minéral Miracle du 21ème siècle.

Laissez moi préciser ici que jusqu’à maintenant j’ai pu déterminer qu’une fois que ces problèmes disparaissent, ils reviennent rarement. Je crois qu’il est important de continuer à prendre du MMS jusqu’à ce qu’on soit sûr que les agents pathogènes sont morts. Ensuite des doses de maintenance sont importantes pour garder le système immunitaire au meilleur de sa forme.

Le cas de la femme alitée et incapable de bouger depuis 8 ans

Traduction partielle de « MMS Case Studies » www.jimhumble.biz/biz-stories.htm

Jim Humble: Les histoires suivantes sont arrivées au Mexique en ma présence. Les personnes concernées peuvent encore être contactées. Les preuves telles que les radios et examens sanguins existent encore.

1. Le cas de la femme alitée et incapable de bouger depuis 8 ans.
On est le 1er Mai 2008. Il y a environ 1 mois quelqu’un a sonné à la porte, chez mes amis à México, et une très jolie méxicaine entra. Elle transportait une large enveloppe que je reconnue comme contenant des radios (rayons X). Et c’est exactement ce qu’il y avait dedans. Elle me dit qu’elle voulait que nous regardions les preuves confirmant l’histoire qu’elle venait nous raconter.

Il y avait un certain nombre de radios de son dos et de ses jambes et d’autres os. Ces radios montraient les raisons pour lesquelles elle avait été incapable de marcher et de bouger durant 8 ans. En 2000 elle avait 47 ans, et maintenant elle en avait 55 et était très contente.

Elle dit qu’en l’an 2000 elle commença à ressentir des douleurs dans le dos et les jambes. Le docteur lui dit qu’il s’agissait d’arthrite rhumatismale. Ses douleurs augmentairent et elle dûe finalement s’aliter durant cette année. Cela continua à devenir plus douloureux de bouger, et ses muscles diminuaient donc elle ne pouvait plus vraiment bouger de toute façon.

Ses mains commençèrent à ressembler à des griffes d’oiseaux et elle ne pouvait plus les utiliser. Ses yeux séchèrent, nécessitant que quelqu’un lui verse des gouttes dans les yeux tout le temps, et sa bouche s’assécha tellement qu’elle avait aussi besoin de réhidratation continuellement. Elle nous dit qu’elle souhaitait mourrir à cette époque. La douleur constante et le besoin d’aide étaient plus qu’elle ne pouvait supporter. Elle souhaitait que vienne la mort.

Puis seulement 1 mois avant qu’elle nous rende visite, quelqu’un lui apporta une bouteille de MMS et lui suggéra d’en prendre en suivant les instructions sur l’étiquette, qui disait de commencer avec 1 goutte et d’augmenter d’une goutte à chaque fois que c’était possible. Elle alla seulement jusqu’à 7 gouttes, maisaprès 1 mois elle était de retour sur ses pieds, marchant normalement, et quand elle vint chez nous ici, personne n’aurait imaginé qu’elle avait été allitée pendant 8 ans.

Elle avait l’air bien. Elle prenait 7 gouttes 2 fois par jour, elle me dit qu’elle comptait continuer jusqu’à 15 gouttes 2 fois par jour. Elle me prit la main et me serra dans ses bras. Elle dit que je pouvais conserver ses documents médicaux, mais nous n’avions pas assez de place pour les garder. Elle dit qu’elle les garderait et que si quelqu’un voulait entendre son expérience elle serait contente de les montrer.

Elle partit en marchant sans même un boîtement. La seule chose encore à faire était qu’elle devait mettre des gouttes dans ses yeux de temps en temps. Elle était étudiante en Droit en 2000, et elle souhaitait reprendre ses études.

Donc est-ce que vous voyez pourquoi j’appelle le MMS un Minéral Miracle ?