Mois : juillet 2018

Nouvelle évidence scientifique qu’Alzheimer est contagieuse !

Extrait traduit de l’article du prestigieux magazine « Science »
http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/science.1194516

img_alzheimer-origine-infectieuse

La maladie d’Alzheimer est causée en partie par une accumulation de débris de protéines dans le cerveau. Les scientifiques savaient déjà que ce débris protéinique, appelé peptide amyloïde, était contagieux. Mais maintenant il apparaît qu’il est plus facile à attraper qu’ils ne le pensaient.

La neurologue Yvonne S. Eisele et son équipe ont déjà prouvé que la souris pouvait attraper Alzheimer d’une autre souris, mais seulement si le cerveau d’une souris en bonne santé était injecté avec des amyloides d’une souris ayant déjà les symptômes d’Alzheimer.
Désormais une nouvelle étude révèle qu’injecter une souris avec des amyloides dans n’importe quelle partie du corps fini aussi par la maladie d’Alzheimer.

Les amyloides peptiques sont des protéines malformées, molécules défectueuses qu’un cerveau en bonne santé peut évacuer du corps. Mais Alzheimer s’installe quand les amyloides ne sont pas évacués, et ils se solidifient en plaques.
Ce que montrent les nouvelles recherches d’Eisele c’est que même si ces amyloides entrent dans le corps par le bras, ils trouvent leur chemin jusqu’au cerveau et peuvent y causer la maladie d’Alzheimer.

Un extrait de l’étude révèle:
Un peptide amyloide appelé béta-amyloide peut aussi causer un problème quand il est introduit en dehors du cerveau. Quand les chercheurs ont injecté des extraits de cerveau contenant des béta-amyloides dans les corps de souris, les animaux ont développé les symptômes d’Alzheimer après plusieurs mois. Bien que le processus qui cause la maladie ne soit pas clair, les auteurs croient que des mécanismes existent qui permettent le transport des béta-amyloides depuis des tissus périphériques vers le cerveau.

Non, cela ne veut pas dire que vous pouvez attraper Alzheimer en vous frottant contre quelqu’un ou en le touchant quand vous avez une coupure au bras. Il vous faudrait gratter un morceau de matière grise infectée du cerveau de quelqu’un, et ensuite l’introduire dans votre corps, avant que la situation ne devienne dangereuse.
Ce que montre l’étude c’est que les amyloides pourraient se développer quelque part dans le corps des gens et finalement trouver leur chemin vers le cerveau. Cela pourrait aider à comprendre comment la maladie se développe.

# Remarque de JT : Alzheimer est donc une maladie infectieuse et contagieuse, probablement des virus ou des bactéries cachées dans ces débris protéiniques, ce qui explique le bon effet du MMS. Le MMS doit certainement aussi contribuer à l’évacuation de ces déchets, après avoir explosé les ‘méchants’ microbes !

Retour haut de page