Guérison de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

Témoignage extrait de jimhumble.biz

img-BPCO-Centrilobular_emphysemaUn ami m’a récemment présenté sa fille (agée de 42 ans), qui souffre de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (abrégée BPCO) depuis des années, et dont le cas s’aggravait terriblement depuis peu.
Sa mère m’a demandé si je pouvais appeler sa fille pour lui offrir de l’aide.

Quand je l’ai appelée la première fois, elle pouvait à peine tenir une conversation, et c’était très difficile de comprendre presque tout ce qu’elle disait.
Elle m’a dit qu’elle était incapable de travailler depuis 1 mois, et était souvent incapable d’aller d’une pièce à l’autre sans s’évanouir, tellement elle était faible et incapable de respirer.

Son docteur lui a dit que c’était la partie basse de ses poumons qui était morte, et que la maladie ne ferait que progresser.

Je lui ai envoyé des capsules de MMS2, et elle en a pris 1 capsule par heure, 3 fois par jour.
Elle voulu arrêter à cause d’une forte douleur au ventre, qui commença 45 minutes après la première dose.
Toutefois elle a continué avec 2 doses de plus, avant d’arrêter.

Le jour suivant, quand je lui ai parlé, elle allait 50% mieux. Elle a donc repris les doses.
Le deuxième jour elle respirait mieux et pouvait marcher. Son docteur lui arrêta donc les fortes doses de stéroides qu’elle prenait, et maintenant, après 5 jours, elle est de retour au travail, et ne s’est pas sentie aussi bien depuis des années !

Quand elle a essayé d’expliquer à son docteur ce qu’elle avait fait pour aller mieux (elle fait partie d’une étude clinique sur cette maladie), il a seulement répondu :
« Je ne veux rien entendre à ce sujet ! »

Que dira-t-il quand elle continuera à aller mieux, et que les autres malades de l’étude iront de pire en pire ?
Les louanges à Dieu pour ce MMS, et merci Jim pour nous l’avoir fait connaitre.
Mark (Pensylvanie, USA), le 26 Février 2011

Plus d’infos sur Wikipedia.fr. Ajouté à la page: Infections

Retour haut de page