MMS contre virus, message récent de Jim Humble

Bonjour,

Comme la chloroquine, le dioxyde de chlore (ClO2 = MMS1 de Jim Humble) tue le parasite du paludisme.  (Voir la preuve dans cet article ici)

Le Président français, sur insistance de sa femme, vient d’appeler le professeur Raoult qui utilise l’hydrochloroquine contre le COVID-19. C’est dans les news ce matin du 27 mars 2020.

Ayons l’espoir qu’un jour prochain un Président appelle Jim Humble ou une autre personne qui puisse lui expliquer comment utiliser le dioxyde de chlore, non seulement contre les coronavirus, mais aussi contre les bactéries, champignons et parasites pathogènes qui infectent tant d’êtres sur Terre.

Une preuve suffisante de l’efficacité du dioxyde de chlore est qu’il est tout simplement utilisé dans de nombreux pays, pour purifier l’eau de boisson.

C’est donc bien qu’il débarrasse l’eau de tous les agents pathogènes qu’elle contient.

En ingérer de petites doses comme Jim Humble l’a découvert, permet tout simplement de purifier l’eau de notre corps, qui en est composée à 70%. Ce n’est ni miraculeux ni sorcier, c’est du simple bon sens.

La seule question qui reste est de découvrir pourquoi les autorités sanitaires empêchent la prise de ClO2 au niveau individuel, alors qu’elles l’autorisent pour la purification d’eau de boisson ou pour la désinfection des viandes, fruits et légumes ?!

Pourquoi laisser souffrir et mourir tant de gens, alors qu’on a sous la main un moyen très simple et excessivement bon marché pour les guérir ?

Est-ce par cruauté, par élitisme, ou par soif de gains financiers ou de pouvoir ?

Je n’ai pas la réponse au pourquoi il n’est pas autorisé à être utilisé par le grand public, mais le dioxyde de chlore est la réponse au ‘comment guérir’ ces malades !

Rappel concernant l’approvisionnement :

Les MMS1 et 2 ainsi que le DMSO sont censurés par les autorités au niveau mondial, et sont donc difficiles à trouver, vous devrez donc chercher par vous-même un vendeur sur internet ! (Une liste existe ici, c’est sans garantie)

Voici la traduction du récent message de Jim Humble. Je l’aurai traduit bien plus tôt si j’en avais eu connaissance, mais je ne l’ai découvert que le 25 mars, 2 mois après sa publication par Jim. Mieux vaut tard que jamais :

Un mot sur le coronavirus.

27 janvier 2020 (https://jimhumble.co/blog/a-word-on-coronavirus)

Bonjour,

Certains d’entre vous ont écrit pour me demander ce que je pense du dernier coronavirus qui fait les gros titres ces jours-ci.

Pour commencer, voici une définition du coronavirus :

Les coronavirus sont des types de virus qui affectent généralement les voies respiratoires des mammifères, y compris les humains. Ils sont associés au rhume, à la pneumonie et au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et peuvent également affecter l’intestin.

Les agences de presse signalent que la récente épidémie de coronavirus à Wuhan, en Chine, évolue rapidement et, semble-t-il (au moment d’écrire ces lignes), des infections par le virus ont maintenant été détectées sur d’autres continents et plusieurs autres pays d’Asie ont également signalé des cas.

Les signes du virus sont de la fièvre et des symptômes de maladies respiratoires, comme la toux, des difficultés respiratoires ou un essoufflement – cependant, il a été rapporté que certains porteurs de cette souche de coronavirus ne présentent aucun symptôme respiratoire. Cela rend extrêmement difficile la détection des porteurs du virus, compte tenu du fait que les autorités sanitaires recherchent des symptômes respiratoires tels que toux, éternuements et difficultés respiratoires. Un autre rapport indique que certains porteurs n’ont pas de fièvre et ne toussent pas, mais présentent plutôt des symptômes de diarrhée, de vomissements et de douleurs thoraciques.

Au moment d’écrire ces lignes, les statistiques varient selon les nouvelles quant au nombre de cas confirmés dans le monde, ainsi que de décès. Il a été signalé que la Chine envisage de restreindre les voyages et les écoles de Hong Kong et du continent reportent les cours. Certains disent que la situation est bien pire que ce qui est rapporté, d’autres suggèrent qu’il s’agit d’un canular.

Le but de ce bulletin n’est pas d’analyser ou de spéculer sur ce qui se cache derrière tout cela, ni d’essayer de projeter où tout cela va. Comme la plupart en conviendront, nous vivons à une époque tout à fait unique – que vous pensiez que cette épidémie et d’autres éclosions similaires font partie d’une grande conspiration, ou des signes des temps selon les prédictions bibliques, ou pour toute autre raison – je voudrais dire, c’est un bon moment pour avoir quelques MMS sous la main et vous renseigner sur son utilisation.

Le MMS (chlorite de sodium activé avec un acide de qualité alimentaire qui produit ensuite du dioxyde de chlore) tue la plupart des maladies de l’humanité. Je ne sais pas avec certitude pour le coronavirus en ce moment, mais nous savons que le MMS tue les virus ainsi que les agents pathogènes de toutes sortes et est un constructeur du système immunitaire. De nombreuses preuves anecdotiques indiquent que le MMS s’est révélé très efficace pour éradiquer les virus, notamment Ebola, la grippe porcine, la tuberculose et d’autres maladies respiratoires. Le dioxyde de chlore a été complètement efficace contre le charbon en 2001 et utilisé par l’armée américaine pour Ebola en 2014. Il a été prouvé par la Croix-Rouge en 2012 pour éradiquer le paludisme en seulement quatre heures, pour n’en nommer que quelques-uns. 

Je reçois des commentaires depuis plus de 22 ans de personnes du monde entier qui ont témoigné de la façon dont ils ont récupéré leur santé d’une grande variété de maladies, dont la vie est en danger, avec le MMS. Par conséquent, j’ai toutes les raisons de croire qu’il peut être efficace pour arrêter et empêcher le nouveau coronavirus actuel de circuler aujourd’hui.

Pour plus d’informations et quelques faits importants sur le MMS, ainsi que l’histoire du MMS, rendez-vous ici : https://lemineralmiracle.com/ 

Encore une fois, j’ai des raisons de croire que le MMS (dioxyde de chlore) peut être très efficace pour prévenir et éradiquer le coronavirus. Avec le déluge de problèmes de santé dans le monde aujourd’hui, je dirais, laissez le MMS être votre première ligne de défense. Pourquoi ne pas vous préparer à tout ce qui pourrait vous arriver ? 

Il vaut mieux l’avoir et ne pas en avoir besoin que d’en avoir besoin et ne pas l’avoir. Le fait est que nous ne savons jamais quand une urgence ou une «éclosion» d’une maladie va se produire. Qu’il s’agisse d’un accident vasculaire cérébral, d’une crise cardiaque, d’un accident ou de l’épidémie de cette année. Nous devons être préparés à l’avance et ne pas attendre qu’il soit trop tard. 

Une excellente façon de vous préparer est de vous renseigner sur les MMS. La meilleure façon de le faire, à mon avis, est d’obtenir le MMS Health Recovery Guidebook, disponible ici : jhbooks.org (uniquement en Anglais)

Ce livre est un guide clair et concis de tout ce que vous devez savoir pour retrouver la santé avec le MMS, et donc comment renforcer votre système immunitaire en restant globalement exempt de toxines. Alors, procurez-vous le guide, étudiez-le, familiarisez-vous avec lui et ayez le MMS à portée de main.

En ce qui concerne le coronavirus, à ce stade si vous l’avez, je suggère d’essayer d’abord le MMS car le MMS a éradiqué un large éventail de maladies. Dans ma propre expérience personnelle en voyageant à travers le monde et en aidant des personnes atteintes de nombreuses maladies différentes, je dois dire qu’il y a eu des résultats positifs au moins 95% du temps. Je dirais que ce sont de très bonnes chances. À l’heure actuelle, le MMS est utilisé par des milliers et des milliers de personnes dans plus de 185 pays.

Vous trouverez ci-dessous des étapes provisoires que vous pouvez prendre, une variation de mes protocoles standard et un plan de récupération de la santé, mais quelque chose à essayer immédiatement dans le cas du coronavirus jusqu’à ce que vous puissiez obtenir le guide de récupération de la santé MMS. Voici ma suggestion :

Le MMS doit être activé goutte à goutte avec l’activateur. Mélangez les gouttes dans un verre sec et propre, comptez 30 secondes pour que les gouttes puissent s’activer — elles devraient prendre une couleur ambrée. Après le décompte de 30 secondes, ajoutez 1/2 tasse (4 onces / 120 ml) d’eau, puis buvez-la immédiatement. (Ne laissez pas celui-ci reposer plus de quelques secondes, il doit être pris immédiatement ou il commencera à perdre de sa puissance.) 

Tout d’abord, prenez six gouttes activées de MMS dans 1/2 tasse d’eau. Attendez une heure, puis prenez six autres gouttes activées dans 1/2 tasse d’eau. Cela peut le faire. Vous saurez dans les deux heures s’il a tué la maladie par ce que vous ressentez. Que faire ensuite dépend de la façon dont ces deux premières doses vous ont fait sentir. Suivez attentivement ces instructions suivantes :

Étape 1. Si vous vous sentez mieux après avoir pris les deux doses de 6 gouttes de MMS, réduisez votre apport à 3 gouttes activées dans 1/2 tasse d’eau toutes les heures pendant huit heures par jour, jusqu’à ce que tout se passe bien. Vous voudrez peut-être continuer jusqu’à 21 jours pour vous assurer que vous êtes exempt de maladie et de détoxification globale du corps. Prenez toujours le MMS dans les secondes qui suivent le mélange de la dose avec l’ajout de l’eau. Chaque fois que vous vous sentez moins bien en prenant du MMS, passez à l’étape 2 ci-dessous.

Étape 2. À tout moment après avoir pris des gouttes activées de MMS, si vous vous sentez moins bien, réduisez votre consommation de moitié mais n’arrêtez pas les doses horaires. Si vous vous sentez encore pire, réduisez de nouveau votre apport de moitié, mais continuez avec des doses horaires. Se sentir pire après avoir pris les gouttes de MMS, comme montrer des signes de nausée, de diarrhée ou de maux de tête, est en fait un signe que vous débarrassez votre corps des toxines. Cela s’appelle une réaction d’Herxheimer. Cela indique que vous tuez la maladie, mais vous la tuez trop vite – il s’agit d’aller assez lentement pour ne pas vous mettre inutilement mal à l’aise.

Ces suggestions sont uniquement destinées à vous aider à démarrer si vous êtes atteint d’un virus mortel. Vous avez besoin du MMS Health Recovery Guidebook pour obtenir des instructions complètes. Il y a plus de détails et de choses importantes à savoir pour aller mieux, comme ne pas prendre des choses qui neutralisent les MMS comme le café, le thé, le jus d’orange, le lait, l’alcool, des choses très riches en antioxydants et ainsi de suite, en même temps que vous prenez des Doses de MMS. 

J’ai écrit le guide avec tous les détails à l’esprit, je ne peux tout simplement pas le répéter ici, alors prenez le livre. Dans le guide de rétablissement de la santé MMS, j’ai décrit un plan de rétablissement de la santé qui donne des instructions et des protocoles complets sur la façon de gérer d’autres maladies.

Si vous n’avez pas de coronavirus, mais que vous pensez avoir été exposé, vous voudrez peut-être prendre deux doses de 6 gouttes de MMS, à une heure d’intervalle. Je suggérerais alors de faire la procédure de départ, suivie du protocole 1000, comme mesure préventive et comme désintoxication globale de votre corps. Enfin, je recommande une dose d’entretien quotidienne de MMS pour tous. Tous les détails de ces protocoles se trouvent dans le MMS Health Recovery Guidebook, disponible ici : jhbooks.org

Comme mentionné ci-dessus, renseignez-vous maintenant – familiarisez-vous avec le MMS aujourd’hui, n’attendez pas d’être au milieu d’une crise.

Je vous souhaite bonne chance en cours de route,

Jim Humble

Ceci est ma clause de non-responsabilité car il semble que tout le monde doit avoir une clause de non-responsabilité de nos jours : j’ai partagé certaines vues et opinions dans la newsletter ci-dessus. Je suivrais moi-même ces informations si j’en avais besoin, mais chacun doit assumer la responsabilité de sa propre santé. Je ne suis pas un docteur. Je ne diagnostic, ne prescris, ne traite ou ne guéris pas. Je fournis simplement des informations (à des fins éducatives) basées sur mon expérience et l’expérience des autres. Je ne suggère à personne de suivre mes conseils sans obtenir l’avis d’un professionnel de la santé qualifié, puis de décider ce que vous voulez faire pour votre propre santé. Encore une fois, chaque personne doit assumer la responsabilité de sa propre santé. Alors, faites ce que vous jugez le mieux.

Fin de traduction.

Retour haut de page