"Cette découverte peut sauver votre vie, ou celle d'une personne aimée !"
👍👍👍 Site approuvé par Jim Humble 👍👍👍

C'est la solution au SIDA-VIH, aux hépatites A B et C, au paludisme et autres parasites, aux herpès, acné, tuberculose et pneumonie, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies.
Mais c'est aussi votre allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes, intoxications alimentaires, champignons et autres problèmes cutanés, pour soulager les brûlures et accélérer les cicatrisations. Mais aussi pour purifier l'eau de boisson, désinfecter une surface ou du linge, et bien d'autres choses encore ...
Déjà plusieurs millions de personnes ont utilisé ces produits dans le monde,
et des centaines de milliers s'en servent au quotidien, alors essayez-les vous aussi !

Grippe A et vaccins : posez vos questions à deux experts

Article de Rue 89.
http://www.rue89.com/2009/12/12/posez-vos-questions-sur-la-grippe-a-a-deux-experts-129644

94 millions de doses de vaccins, 139 morts en France (seul pays d’Europe occidentale où l’épidémie n’a pas encore atteint son pic), un enfant décédé après peu après après reçu son injection : de quoi raviver interrogations et fantasmes autour de la grippe A.

Rue89 met autour de la table deux invités de marque, Bruno Lina et Marc Gentilini, qui ne sont pas forcément d’accord sur le sujet, mais ont accepté de repondre aux questions des riverains.

– Bruno Lina est le chef de laboratoire de virologie au CHU de Lyon est directeur de l’unité du CNRS pour le H1N1 ainsi que du Centre national de référence des virus influenzae région sud. Ce ne sont que deux de ses multiples casquettes : il conseille aussi des labos, comme il s’en était expliqué sur Rue89.
– Marc Gentilini est surtout connu comme ancien président de la Croix-Rouge. Il est davantage en retrait de l’actualité, mais n’en a pas moins un CV impressionnant : il est président honoraire de l’Académie de médecine (et encore de la Croix-Rouge), et professeur emerite des maladies infectieuses et tropicales à la pitié salpé paris, service qu’il a créé et dirigé pendant vingt-cinq ans.
Le dernier bulletin de l’INVS en date du 11 décembre, annonce 710 personnes hospitalisées depuis le début de l’épidémie, dont 184 toujours en réanimation. La cellule de crise du ministère de l’Intérieur annonçait dans sa conférence de presse de ce jeudi :

« Le cap des 3 millions de Français vaccinés sera donc atteint ce week-end, un mois après le lancement de la campagne. »

« Et les 2 milliards de masques, ils sont où ? »
Le ministère de la Santé nous annonce aussi que parmi les personnes décédées, seulement 16% ne présentaient pas de risques et que 4,6 millions de personnes auraient eu la grippe depuis le mois d’août. Mais comment en être sûr, dans la mesure où très peu de personnes malades de la grippe savent si elles ont contracté le H1N1 ?

Dans les derniers articles que nous avons publiés sur la grippe, on lisait votre désarroi. Extraits de quelques uns de vos commentaires :

— « Un taux de mortalité d’à peu près 0.03 pour mille… soit la bagatelle de 30 fois moins que la grippe saisonnière… du coup je me pose une question en forme d’alternative : si les chiffres sont vrais, cette grippe est encore nettement plus ridicule que je le croyais ? Et s’ils ont gonflés les 4 millions pour montrer que ça va vite et qu’on aille gentiment se faire vacciner ? »
— « Et les 2 milliards de masques commandés par la France, ils sont où ? Ca ne serait pas utile en ce moment ? Ils sont complètement à la ramasse la haut ! »
— « S’ils m’avait proposé un vaccin sans adjuvant, je l’aurais accepté, mais le Pandémrix (vaccin proposé dans notre région) ne me dit rien qui vaille. Développer trop rapidement selon moi, et les rapport de pharmacovigilances français et européen ne sont pas en phase, il existe des différences notables. »

Bref, les questions seront nombreuses. Mais attention à ne pas demander à nos experts de vous faire une consultation individuelle par Internet, ils nous ont d’emblée prévenu qu’un tel avis serait contraire à la déontologie. Ils répondront sur ce qu’ils peuvent, avec ce qu’ils savent, ce qui vous aidera à vous faire votre propre avis.