Fièvres

Le président Obama déclare la grippe A «urgence nationale»

Article de RFI du 24/10/09 http://www.rfi.fr/actufr/articles/118/article_85966.asp

Les cas mortels de grippe A (H1N1) aux Etats-Unis inquiètent les autorités. Le président Barack Obama a signé l’ordonnance qui déclare l’état d’« urgence sanitaire » au niveau de tout le pays, alors qu’un millième décès dû à la maladie vient d’être recensé. L’état d’urgence doit permettre de mieux prendre en charge les malades. Selon les autorités médicales américaines, la grippe A est désormais largement répandue dans 46 des 50 Etats de l’Union.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Les autorités comparent la déclaration d’urgence à celle qu’ordonne le président à l’annonce d’un cyclone s’approchant des côtes. Tous les moyens fédéraux et locaux sont mis à la disposition des Etats concernés. Quarante six sont actuellement frappés par la grippe A, qui a fait des millions de malades et un millier de morts, dont près d’une centaine d’enfants. La mesure présidentielle doit permettre aux centres médicaux de mettre en place des opérations d’urgence, sans se conformer à certaines exigences fédérales.

Le problème, comme l’a expliqué la ministre de la Santé, Kathleen Sebelius, c’est que la demande de vaccins dépasse largement la production. Celle-ci prend beaucoup plus de temps que ce que les responsables de la Santé avaient annoncé. Sur les 120 millions de doses attendues à la mi-octobre, 11 millions seulement ont été distribuées jusqu’à présent aux hôpitaux et médecins.

Cela contraste avec l’abondance de vaccins contre la grippe normale, avec 85 millions de doses déjà disponibles. Il y avait eu une pénurie de ce type de vaccins, il y a quelques années, ce qui avait provoqué la panique, notamment chez les personnes âgées.

Pour la grippe A, en attendant qu’il y ait assez de vaccins pour tout le monde, ceux qui sont disponibles vont en priorité au personnel médical, aux femmes enceintes et aux enfants. Tels les fans de U2 qui attendent de longues heures pour avoir un billet, de longues queues se forment donc devant les centres de vaccination. Et, en Arizona, deux mères de familles ont campé toute la nuit devant une clinique pour être certaines que leurs enfants seraient vaccinés.

Grippe A (H1N1) : La propagation s’accélère au pays

Article de Yahoo du 24/10/09 http://qc.news.yahoo.com/s/23102009/3/national-grippe-a-h1n1-la-propagation-s-accelere-au-pays.html

La propagation de la grippe A (H1N1) s’accélère au Canada. La proportion des tests positifs au virus a doublé en une semaine à l’échelle du pays, pour atteindre près de 17 % des échantillons soumis aux laboratoires spécialisés.

Selon les données cumulées de l’Agence de la santé publique du Canada, en date du 10 octobre, 1541 personnes infectées ont été hospitalisées, dont 299 qui ont été admises aux soins intensifs. De ce chiffre, 158 personnes ont nécessité une ventilation et 80 décès ont été enregistrés par l’Agence.

C’est en Colombie-Britannique que le virus frappe le plus fort, avec un taux de tests positifs de 42 %, tandis que l’Alberta se classe en deuxième position. La nouvelle phase de l’épidémie se fait également sentir en Ontario et au Québec, mais le pourcentage des cas d’infection y est encore inférieur à la moyenne.

Durant la semaine du 10 octobre, un décès a été enregistré en Colombie-Britannique et un autre en Ontario. Pour les hospitalisations, 14 personnes ont été hospitalisées en Colombie-Britannique, 7 en Ontario, 6 au Québec, dont une a été admise aux soins intensifs, et 2 en Alberta.

Au Québec, la direction du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières a décidé de limiter les visites à l’hôpital en raison du nombre élevé de patients qui présentent des symptômes de la grippe, même s’il n’est encore pas confirmé qu’il s’agit bien de cas de H1N1. Ainsi, jusqu’à nouvel ordre, un seul visiteur – âgé de 18 ans plus – sera admis par patient.

Dans le Bas-Saint-Laurent, au moins 13 élèves de l’école secondaire l’Arc-en-ciel de Trois Pistoles sont atteints du virus A (H1N1). Depuis le début de la semaine, un nombre anormalement élevés d’élèves sont malades. Pour l’instant, il n’est pas question de fermer l’école.

La plus importante campagne d’immunisation de l’histoire du Canada a débuté jeudi au Nouveau-Brunswick.

Situation dans le monde

Près de 5000 personnes sont mortes de la grippe A (H1N1) depuis son apparition cette année, selon le dernier bilan communiqué vendredi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cependant, ce chiffre est considéré comme sous-estimé, car la plupart des pays ont arrêté de compter les cas individuels de grippe A.

L’Islande a fait état de son premier mort de la grippe A cette semaine. Selon l’OMS, le Soudan ainsi que Trinidad et Tobago ont aussi annoncé pour la première fois cette semaine que des personnes avaient succombé au virus.

Sujet 2 de la deuxième newsletter de Jim Humble

Extrait traduit de la page http://mmsnews.org/NEWS002.htm

Sujet 2.
Si les piqûres contre l’anthrax sont imposées, est-ce que le MMS pourra aider ?

Les citoyens pourraient se voir imposer des vaccins contre l’anthrax. Un expert dit que le gouvernement (Américain) a 10 millions de doses en cas « d’urgence ». (D’après Bob Unruh, wnd.com)

L’expert de l’anthrax, la Dr Meryl Nass, révèle que le vaccin contre l’anthrax est maintenant obligatoire pour les membres de l’armée US malgré la controverse autour de ses dangers. Un expert médical témoigne devant le Congrès à propos des dangers de ces injections. Elle prévient que sous certaines circonstances les populations civiles pourraient être forcées d’accepter les vaccinations contre l’anthrax fournies par le gouvernement.

La Dr Meryl Nass, une diplomate du Conseil Américain de la Médecine Interne, a dit à WND que s’il y avait une autre attaque à l’anthrax, telle que les enveloppes saupoudrées envoyées au Sénat Américain en 2001, un ordre de vaccination obligatoire pourrait être techniquement et légalement possible.

Si un petit nombre de personnes était exposé, par exemple dans un bureau à Los Angeles, le gouvernement pourrait exiger une vaccination pour tout le monde dans l’immeuble, et peut être tout le monde à Los Angeles. Au grand minimum, les agents des services postaux se verraient obligés d’accepter les piqûres obligatoires.

En 1991, des pilules de l’antibiotique Ciprofloxacin avaient été prescrites aux fonctionnaires quand ces premières attaques avaient eu lieu.
Alors ajourd’hui, qu’en est-il du MMS?

Si vous possédez une petite bouteille verte, vous avez une option privée et supérieure. Le MMS débarrasse rapidement et efficacement le corps de l’anthrax. Si vous avez fait un stock de MMS, vous avez quelque chose de bien mieux que le Cipro. Le MMS activé est actuellement attiré par ce genre de pathogènes et spores. Les poumons sont le lieu de reproduction des spores d’anthrax. En cas d’attaque, respirez les fumées qui se dégagent du verre de MMS quand l’acide est ajouté. Faites autant ou juste le nécessaire. Prenez aussi de petites doses oralement, de 5 à 10 gouttes, plusieurs fois par jour.

camion_clo2_anthrax

En 1991 les bureaux gouvernementaux furent nettoyés de l’anthrax en pompant du ClO2 (dioxyde de chlore gazeux) dans le système de ventilation des immeubles. Le gaz était généré par un équipement lourd à l’extérieur des immeubles, par la société Sybre Corporation, sous contrat garantissant un nettoyage parfait des immeubles. Voyez la photo.

Le gaz de ClO2 est l’ingrédient magique qui se dégage doucement du MMS activé. Vous pouvez le respirer, le boire, vous en appliquer sous le nez, ou vous baigner dedans. Vous n’avez pas besoin d’une vaccination ou d’antibiotiques fournies par le gouvernement. Essayez de les éviter.

Une bouteille de MMS conservée dans le réfrigérateur pourrait être une protection raisonnable contre ce que nous espérons n’arrivera jamais. Qu’il s’agisse de grippe aviaire, porcine, ebola ou anthrax, vous avez un remède comme aucun autre. Si vos êtes forcé à recevoir une vaccination, considérez le fait de prendre une dose de MMS juste avant et une juste après. La plupart des vaccins contiennent de 40 à 60% de mercure, plus des spores vivants et morts ou des anticorps du pathogène, et possiblement aussi des spores d’anthrax vivants. Votre dose de MMS est sous votre contrôle et il peut être votre principale protection et votre antidote.

Ajoutons que: Vous ne pouvez pas intenter un procès au gouvernement si vous étés blessé ou tué par une vaccination.
Le 17 Octobre 2008. « Washington: Le Département de la Santé et des Services Publics a agit pour protéger le gouvernement, les fabricants et les officiels contre les procès intentés par ceux qui ont reçu le vaccin de l’anthrax et qui demandent des dommages et intérêts. »

Le Secrétaire de la Santé Michael Leavitt a établi une immunité légale pour les officiels qui supervisent la fabrication et la distribution des vaccins d’anthrax en déclarant « une situation d’urgence de santé publique », à cause des risques d’attaque bioterroriste. L’urgence a commencée le 1 Octobre 2008 et continuera jusqu’au 31 Décembre 2015.

Retour haut de page