Le cerveau a-t-il vraiment besoin d’Omégas 3 et 6 ?

Bonjour,
Voici quelques informations directement liées à notre santé mentale et physique, provenant des résultats cliniques et scientifiques révélés par les meilleurs professeurs spécialisés dans ce domaine.
Notre cerveau est un ensemble de cellules différentes qui ont besoin de certaines molécules pour bien fonctionner, mais aussi pour se réparer et s’entretenir, pour rester fonctionnelles jusqu’à nos âges les plus avancés.
Or il se trouve que nos changements alimentaires qui s’éloignent toujours plus de nos besoins physiologiques de base, nous ont fait dériver vers une alimentation complètement carancée en ces molécules essentielles à la santé de nos cerveaux, entre autres.
La preuve est dans l’explosion progressive des cas de démences de tous types, depuis les changements de direction diététiques institués par nos autorités médicales, après l’industrialisation de notre alimentation au siècle dernier. Les dégâts sont immenses et toujours en croissance, on parle d’épidémies de défaillances cérébrales, qui touchent les gens de plus en plus tôt dans leur vie.

Mais heureusement, comme à tout problème il y a une solution, des médecins et chercheurs ont étudié ces problèmes depuis des décennies et nous communiquent leurs résultats dans leurs livres. Merci à notre droit de liberté d’expression individuel, ces sauveteurs ont le droit de publier leurs résultats. Car ce ne sont ni les médias de masse ni les autorités officielles qui nous informeraient précisément sur ces sujets … à part quelques exceptions comme Cash Investigation d’Elise Lucet, ou l’émission sur France 2 du Docteur Michel Cymes et Adriana Karembeu qui présentent souvent des faits utiles.

Quant au meilleur livre sur le sujet de la bonne santé cérébrale actuellement disponible en librairie, c’est à mon avis celui du Docteur Michael Nehls, intitulé Guérir Alzheimer, Comprendre et agir à temps, aux éditions ACTES SUD.

Nos besoins en Omégas 3 et 6

Tout le monde a entendu parlé des acides gras oméga-3 et 6, mais il est rare de trouver toutes les informations, de sources scientifiques, qui nous permettent de prendre directement les actions nécessaires au quotidien pour optimiser cet apport pour notre cerveau.

Dans cet excellent livre du Docteur Nehls, plusieurs pages y sont consacrées, synthétisant les besoins quantitatifs et les moyens d’approvisionnement.

Je cite : ‘Le développement des neurones requiert impérativement deux matériaux : les acides gras insaturés oméga-3 et oméga-6. Ils sont dits ‘essentiels’ parce que notre organisme n’est pas capable de les produire lui-même. Ils proviennent donc forcément de notre alimentation. Oméga-3 et oméga-6 sont présents en quantité à peu près équivalente dans notre cerveau et , d’après les paléontologues, l’alimentation des chasseurs-cueilleurs offrait elle aussi une répartition similaire.’

Donc, comme nous sommes encore génétiquement identiques à nos ancêtres récents qui avaient une physiologie en symbiose avec la nature, nous devrions manger comme eux, et même mieux qu’eux, puisque nous avons la science pour nous permettre de surpasser la qualité nutritive de nos prédécesseurs.

Ce livre explique que notre alimentation moderne est beaucoup trop riche en omégas-6 par rapport à nos apports réduits en omégas-3, et que cela est très dommageable pour notre organisme.

Car les omégas-6 sont des molécules qui provoquent de l’inflammation qui permet au système immunitaire de mieux fonctionner quand c’est nécessaire. Mais cet excès de molécules inflammatoires fini par attaquer tout l’organisme et de façon chronique. Il nous faut donc d’une part réduire drastiquement nos apports en oméga-6, et d’autre part augmenter au possible nos apports en omégas-3, qui elle est une molécule ayant une action anti-inflammatoire. Deux acides gras essentiels qui peuvent paraître similaires mais qui ont des rôles totalement opposés !

Le but étant de retrouver un équilibre de 1 contre 1, alors que de nos jours on trouve jusqu’à 50 fois plus d’omégas-6 dans l’alimentation de certaines populations. Il y a 50 ans, dans les années 60-70, juste avant la conquête totale de la mal-bouffe, on trouvait un taux moyen de 3 contre 1, ce qui n’était pas catastrophique. On comprend ainsi pourquoi les centenaires d’aujourd’hui sont tombés gravement malades bien plus tard que leurs enfants et petits enfants, car n’ayant pas cette source excessive d’inflammation chronique dans leur alimentation, ces omégas-6, leur corps ont tenu le coup bien plus longtemps en bonne santé.

Les sources d’oméga-3 anti-inflammatoires

Notre cerveau n’utilise pas directement les omégas-3, ils doivent être convertis en DHA au préalable, et le Dr Nehls nous précise que les végétaux sont capables de fabriquer des acides oméga-3, mais par contre notre corps ne peut que très difficilement les convertir en DHA.

– Les fruits de mer et les poissons sont certainement les sources les plus généreuses et naturelles des ces molécules essentielles à nos cerveaux. Mais attention à la contamination aux métaux lourds de certaines espèces. Ces produits animaux contiennent directement de la DHA qui n’a donc pas besoin d’être transformée avant utilisation.

– L’huile de foie de morue est la source animale suivante connue pour les omégas-3.

– L’huile de micro-algues marines, qui est donc une source végétale. Encore très chère de nos jours.

– L’huile de Lin était jusque récemment la source végétale la plus populaire, mais ne peut être utilisée que sous des conditions strictes.

– Et enfin, l’huile de noix de Sacha Inchi, qui contient 50% d’acide alpha-linoléique oméga-3, aussi appelés LNA, ce qui la rend comparable à l’huile de Lin ! Mais en plus elle a un taux élevé de Tocophérols gamma et delta (200 mg pour 100 g). (1)(2)

Cette noix qui vient d’une plante cultivée sur les hauts plateaux du Pérou est pressée à froid, on l’appelle aussi la cacahuète des Incas, est considérée comme un super-aliment, c’est à dire ayant des vertus exceptionnelles par rapport aux aliments habituels.

Cette super-huile contient des taux incroyables d’acides gras essentiels, et dans une proportion plus favorable, soit environ 44-48% d’oméga 3 (LNA), 35% d’oméga 6 et 10% d’oméga 9. (3)

Elle contient aussi de nombreuses protéines, des vitamines A et E

Nos besoins en DHA

Chez le nourrisson c’est le lait maternel qui apporte toute la DHA nécessaire à la construction du cerveau du bébé. En prévention pour un adulte il faut compter sur un besoin de 0,5 à 1 gramme par jour de DHA. Cela correspond à manger 300 grammes ou plus de poisson par semaine. Bien sûr en cas de problème cérébral déjà présent, ou d’âge avancé, le Dr Nehls recommande plutôt 600 grammes de poisson par semaine.

Il est toujours préférable de prendre des suppléments alimentaires pour s’assurer de ne pas en manquer, c’est la santé de notre cerveau qui est en jeu !

Je vous conseille vraiment ce livre, pour l’instant le plus clair et complet que j’ai trouvé.

Je vous conseille aussi les nombreux produits de SANUS-Q que je prends depuis des années, car ils sont de haute qualité, et de nos jours avec les centaines de marques qui existent, il est bon de savoir ce que l’on achète, et à qui on l’achète !

SANUS-Q ont des gélules d’huile de Sacha Inchi et plein d’infos sur leur site internet Capsules-de-Sacha. Je cite : Les meilleures capsules d’huile de sacha inchi Nos capsules d’huile de sacha inchi contiennent de l’huile vierge pressée à froid de haute qualité extraite de graines brutes et non traitées. Elles ne contiennent aucun produit chimique ni aucun additif.

  • Riche en acides gras oméga 3, en acides aminés essentiels et en antioxydants
  • L’une des sources les plus riches en acides gras oméga 3 de source végétale
  • Diminue l’inflammation dans le corps
  • Diminue le taux de cholestérol et la tension artérielle
  • Soutient la santé cardiaque
  • Améliore les fonctions cérébrales et l’humeur
  • Source de protéines complètes
  • Stimule le niveau d’énergie et forme des muscles sains
  • Favorise la perte de poids
  • Facile à digérer

Merci de votre intérêt pour ces informations, et bonne santé !

Références

(1) http://www.dhaomega3.org/FAQ/Do-Sacha-Inchi-nuts-contain-omega-3-fatty-acidsac

(2) https://en.m.wikipedia.org/wiki/Sacha_inchi_oil

(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/23107745/

Meilleurs suppléments pour votre santé cardiaque

Les facteurs diététiques et de mode de vie jouent un rôle énorme dans l’apparition et la progression des maladies du cœur. Il est déjà bien connu que le tabagisme, le stress chronique, un mode de vie sédentaire et surtout, une mauvaise alimentation (avec des aliments transformés et des glucides raffinés) augmentent votre risque de maladie cardiaque. Ces facteurs augmentent également vos chances de développer des problèmes comme la résistance à l’insuline, le diabète et la prise de poids, qui sont connus pour endommager la santé du cœur de plusieurs façons.

Il semble que les déficiences nutritionnelles sont un autre facteur, bien que largement négligé, qui augmente votre risque de maladie cardiaque. Des études montrent que certains nutriments tels que la CoQ10, la vitamine D, la vitamine C et le magnésium sont exceptionnellement bénéfiques quand il s’agit de soutenir votre santé et fonction cardiaque. Et les déficiences de ces vitamines et minéraux sont connus pour nuire à votre santé cardiaque.

Plus important encore, ces nutriments fonctionnent comme des antioxydants et aident à limiter les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres. C’est un mécanisme important parce que les dommages oxydatifs conduisent à l’inflammation chronique – la cause profonde de la maladie cardiaque et beaucoup d’autres problèmes tels que l’arthrite, l’obésité, la résistance à l’insuline, les désordres auto-immuns, le cancer et les maladies neuro-dégénératives telles qu’ Alzheimer et Parkinson.

Par amour, un scientifique fait une découverte sur la sclérose en plaques

Traduction partielle de l’article
http://www.theglobeandmail.com/news/national/researchers-labour-of-love-leads-to-breakthrough-in-treating-ms/article1372414/

Une nouvelle façon de penser à propos des maladies invalidantes a conduit à des nouveaux traitements époustoufflants – mais les organisations de la sclérose en plaques demandent aux patients d’être prudents avant d’expérimenter.

GRAND ISLAND, NY- 20/11/09 - Portraits of Kevin Lipp, 49, at his home in Grand Island, New York. Mr. Lipp was  diagnosed with MS in 1999, but 11 months ago he travelled to Italy, as a part of an international project trying to find ways to treat people with MS. In Italy he was treated by Dr. Paolo Zamboni, who uses a revolutionary surgery to treat vascular disease that he believes causes a lot of the neurological damage in MS patient. Mr. Lipp still has MS, and continues to have physical limitations and take medication, but his life has changed dramatically for the better since his treatment.  (Photo by  Peter Power / The Globe and Mail )pmp

Kevin Lipp de Grand Island, New York, a été diagnostiqué comme ayant la sclérose en plaques en 1999, mais il y a 11 mois il a voyagé en Italie dans le cadre d’un projet international essayant de trouver un moyen de soigner les malades de la sclérose en plaques. En Italie il a été traité par le Docteur Paolo Zamboni, qui utilise une opération chirurgicale révolutionnaire pour traiter les maladies vasculaires qui sont, selon lui, les causes des nombreux dommages neurologiques chez les patients sclérosés.
Par Peter Power/THE GLOBE AND MAIL

Article d’André Picard et Avis Favaro, publié le 20 Novembre 09.

Elena Ravalli était une femme de 37 ans apparemment en bonne santé quand elle commença à avoir des vertiges, des absences, des pertes de vision temporaires et des coups de fatigue. C’étaient des signes classiques de sclérose en plaques, une maladie potentiellement destructive neurologiquement.

C’est en 1995 que son mari, Paolo Zamboni, un Professeur de médecine à l’Université de Ferrara en Italie, commença à s’emméler. Il était déterminé à résoudre le mystère de la sclérose en plaques.

Les recherches du Docteur Zamboni suggèrent que la sclérose en plaques n’est pas, comme il est cru généralement, une condition auto-immune, mais une maladie vasculaire.

Encore plus radical, la chirurgie expérimentale qu’il a performée sur sa femme offre l’espoir que la sclérose en plaques, qui affecte 2,5 millions de personnes dans le monde, peut être guérie et même largement prévenue.

« Je suis confident que cela peut être une révolution dans la recherche et le diagnostic de la sclérose en plaques », dit le Dr Zamboni lors d’une interview.

Des chercheurs Canadiens et Américains sont déjà en train d’essayer sa technique.

Utilisant des ultrasons pour examiner les vaissaux sanguins menant et sortant du cerveau, le Dr Zamboni fit une étonnante découverte: dans plus de 90% des gens ayant la sclérose en plaques, incluant son épouse, les veines alimentant le cerveau étaient déformées ou bloquées.

Encore plus étonnant fut que lorsque le Dr Zamboni performa une simple opération pour déboucher les veines et faire ainsi circuler le sang normalement, beaucoup des symptômes de la sclérose en plaques disparurent.

La procédure est similaire à une angioplastie, dans laquelle un catétaire est inséré dans une artère, où un ballon est gonflé pour enlever le bloquage. Sa femme, qui a subit l’opération il y a 3 ans, n’a pas eu de nouvelles attaques depuis.

« Si cela est prouvé correcte, ce sera une très très grande découverte car nous changerons complètement la façon dont nous voyons la sclérose en plaques, et comment nous la traitons », dit la Dr Bianca Weinstock-Guttman, une Professeure associée en neurologie à l’Université d’Etat de New York à Buffalo.

Les études initiales faites en Italie sont petites mais les résultats spéctaculaires. Dans un groupe de 65 patients, avec la forme la plus commune de sclérose en plaques, qui ont subit l’intervention chirurgicale, le nombre de lésions chuta nettement, à 12% contre 50% au départ ; dans les 2 ans après l’intervention, 73% des patients n’avaient aucun symptômes.

Augusto Zeppi, âgé de 40 ans, résident de Ferrara au Nord de l’Italie, était un de ces patients. Diagnostiqué avec la sclérose en plaques il y a 9 ans, il souffrait d’attaques sévères tous les 4 mois, qui duraient des semaines à chaque fois, le laissant incapable d’utiliser ses bras et ses jambes et avec une fatique incapacitante. « Tout ce à quoi j’avais rêvé pour ma vie adulte était devenu impossible », dit-il.

Des scanners ont montré que ses 2 veines jugulaires étaient bloquées, respectivement 60 et 80%. En 2007 il fut un des premiers à subir l’intervention chirurgicale expérimentale pour débloquer ses veines. Il eu une deuxième opération après plusieurs années, quand une de ses jugulaires se bloqua à nouveau.

Après les procédures, Mr Zeppi dit qu’il était né de nouveau. « Je ne me rappelle plus ce que c’est que d’avoir la sclérose en plaques, » dit il. « Cela m’a donné une deuxième vie ».

Les chercheurs de Buffalo recrutent actuellement 1700 adultes et enfants des USA et du Canada. Ils prévoient de tester des malades et des non malades, en utilisant l’IRM et les ultrasons, et feront des analyses de flux sanguin vers et hors du cerveau et examinerons les dépôts de fer.

(Rendez vous sur la page de l’article pour le lire au complet, en Anglais)

Collagène et vitamine C

La vitamine C est nécessaire pour fabriquer le collagène, ce qui lui donne une importance majeure dans le maintien et la préparation de notre corps…

Qu’est-ce que le collagène ?

 Le collagène est la protéine la plus abondante dans notre corps et est en fait plus abondante que toutes les autres protéines combinées. Le collagène consiste en de fortes fibres blanches, plus fortes que le fil d’acier à poids égal, et qui, combinées avec des fibres élastiques (appelées élastine) constituent le tissu conjonctif qui maintient le corps ensemble.

Dans le corps le collagène se trouve principalement dans la peau, les os et les tissus conjonctifs, mais aussi dans la dentine des dents, dans les vaisseaux sangings, les yeux, le coeur, et en fait, dans toutes les pièces du corps.

Du collagène fait aussi fonction de revêtement protecteur pour les organes délicats du corps, comme les reins.

Après l’exercice physique nos tissus musculaires réparent les nombreuses lésions microscopiques causées dans le muscle, le faisant ainsi grossir. Bien que la croissance musculaire répond relativement rapidement à l’exercice, la construction des tissus conjonctifs, et en particulier le collagène, est relativement lent.

Les bénéfices du collagène :

  1. Il améliore la santé de la peau et des cheveux.
  2. Il réduit les douleurs et la dégénérescence des joints
  3. Il aide à guérir les intestins fuyants
  4. Il renforce le métabolisme, la masse musculaire et la production d’énergie
  5. Il renforce les ongles, les cheveux et les dents
  6. Il améliore la santé du foie
  7. Il protège le système cardiovasculaire

Enfin le Docteur Greger en Français !

Bonjour à toutes et tous,

 Quelle joie fut la mienne de découvrir que le dernier livre de l’incroyable docteur Greger (prononcez « gré-guerre ») a été traduit et est en vente depuis avril 2017 en Français, sur internet mais aussi dans les librairies !

Je suis un vrai fan de ce docteur et de son équipe de bénévoles qui passent au crible des milliers d’études scientifiques chaque année, et en publient des résumés et des vidéos gratuites. (Chaine Youtube ici)

J’ai toujours voulu partager ces informations vraiment utiles avec vous, mais comme elles n’étaient qu’en Anglais je savais que bien peu pourraient en profiter.

Maintenant c’est fait, c’est en Français, pour radicalement vous redonner une bonne santé en adaptant votre alimentation en fonction de ce que les millions de personnes étudiées par la science ont montré comme étant une alimentation adaptée à nos corps biologiques humains.

 Pour moi, le Dr Greger c’est encore mieux que le Professeur Joyeux car son équipe se tient au fait des dernières analyses scientifiques, et bien mieux que Thierry Casasnovas car très clair en présentation et droit aux faits, et surtout avec la mention des études scientifiques citées… et puis c’est toute une équipe de médecins indépendants qui travaillent à écrire ces livres et faire ces vidéos, c’est donc incomparable en fiabilité, en détails et en précision, à mon avis.

Je vais être franc avec vous, s’il y a 10 livres à acheter et à suivre pour retrouver la pleine santé, celui-ci en fait partie !

Cadeaux – Tome 2 du MMS gratuit à télécharger, plus un autre livre

Bonjour,

Le Tome 2 du livre du MMS de Jim Humble que j’avais traduit bénévolement en 2008, n’est plus du tout disponible à l’achat, même en version papier, j’ai donc décidé de vous permettre de le télécharger gratuitement dans sa version PDF.

Après avoir offert à Jim Humble la traduction de ses 2 livres en 2008, il m’avait demandé de donner le Tome 1 à télécharger gratuitement, et de mettre en vente pour lui la version PDF du Tome 2.

La version papier était quand à elle mise en vente par une entreprise française qui en avait acquis les droits… mais je viens de voir que leur site internet est toujours en place, mais par contre on ne peut plus acheter de livres chez eux.

Comme je ne veux pas vendre ces livres moi-même, à cause des pressions très fortes opérées à l’international dès qu’il s’agit de MMS, je vous donne donc accès gratuitement à ce Tome 2, que j’ai retrouvé sur un ancien stockage de données. 

Les Tomes 1 et 2 sont donc désormais joints en 1 fichier PDF, lien de téléchargement ci-dessous, et gratuits !

>> Mais je viens aussi de retrouver, dans de vieux dossiers, le livre sur le MMS de Tammy Olson, qui avait été l’assistante de Jim Humble pendant quelques années, et que j’avais aussi traduit gratuitement… mais à l’époque elle m’avait demandé d’arrêter de le diffuser, car c’était l’époque du procès de Daniel, fabricant de MMS, qui a finalement fait 4 ans de prison, et qui en est sorti il y a quelques semaines seulement. Mais comme c’est une histoire ancienne, je vous mets un lien de téléchargement ci-dessous ! 

>> D’ailleurs, pour aider Daniel, qui maintenant recherche un emploi, la page de soutien est ici : https://standbydaniel.com/ c’est facile d’y donner un peu d’argent avec Paypal. Merci d’avance pour lui et sa famille !

Les Tome 1+2 du MMS de Jim Humble sont ici (format PDF)

Le livre des Miracles du MMS, de Tammy, est ici (format PDF).

Une nouvelle ligne de produits chez SANUS-Q

Bonjour à toutes et tous,

je tiens d’abord à vous souhaiter un bon début d’automne 2018 en Europe, et un grand bonjour où que vous soyez sur notre belle planète Terre…

Depuis des années maintenant j’aide à présenter et promouvoir les produits fabriqués par l’équipe derrière la société aujourd’hui appelée SANUS-Q, car il s’agit de personnes de confiance et qui ont à cœur de proposer des produits non seulement utiles, mais surtout de très bonne qualité, pour garantir une efficacité maximale, et créer un lien de confiance dans la durée, tout en gardant leur coût au minimum possible. 

Ils ont commencé à commercialiser des produits dits « liposomiques » depuis plusieurs années déjà, car les résultats obtenus par cette nouvelle forme d’absorption des vitamines et micronutriments, sont bien plus élevés que ceux obtenus avec les traditionnels comprimés ou capsules. On parle d’une efficacité multipliée par au moins 5 fois, voir souvent 10 fois, selon le nutriment concerné.

Car les comprimés et capsules sont attaqués par les sucs gastriques présents dans notre estomac, qui sont très acides, presque comme de l’acide de batterie, mais nécessaires pour fractionner les protéines et autres aliments que l’on absorbe.

Avec cette ancienne méthode, il ne reste donc que peut du produit original qui va atteindre les intestins pour ensuite passer dans le sang … et c’est là que cette technologie liposomique, aussi appelée liposomale ou liposphérique, change la donne, puisque ses petits liposomes qui encapsulent les vitamines, les protègent contre les acides de digestion, et leur permettent d’arriver en parfait état dans les intestins, et de passer à presque 100% dans le sang, au lieu de 10 ou 20% dans le meilleur des cas pour les comprimés !

Et c’est pour cela que l’on parle d’une bio-disponibilité de plus de 98%, comme les études cliniques l’ont montré. Donc 98% du produit ingéré arrive sans dommages dans le sang … et ce n’est pas fini, car un deuxième avantage de ces liposomes est de délivrer la vitamine directement à l’intérieur de chaque cellule, ce qu’aucune autre technologie ne peut assurer. 

Et l’explication en est très simple, et pourtant révolutionnaire, puisqu’en fait les membranes de nos cellules sont faites de ces mêmes liposomes qu’on utilise pour protéger nos micro-nutriments. Donc lorsque notre liposome arrive en contact avec notre cellule, il s’unit immédiatement et parfaitement avec sa membrane, et notre petite vitamine, bien protégée jusque là, est introduite impeccablement au sein de notre cellule, pour y être utilisée au sein des fonctions intra-cellulaires, qui sont les plus importantes de toutes.

Sanus-Q, après les commentaires et demandes de ses nombreux clients français a même choisi de donner un nom français à cette nouvelle gamme de leurs produits liposomiques de très haute qualité, envoyée partout dans le monde, soit :

Je suis encore une fois époustouflé par la quantité des efforts et des investissements qu’ils ont déployés pour mettre en place cette ligne comprenant déjà 8 produits !

La vitamine C liposomique et le Glutathion liposomique sont donc maintenant disponibles séparément pour les puristes, où les cas spéciaux d’utilisation …

L’habituelle mélange de vitamine D3 et K2 en fait partie aussi, mais il y a aussi dorénavant du Co-Q10 !!! du Curcumin C3 !!! du Resvératrol !!! et du Magnésium liposomique !!! ce qui nous ouvre une nouvelle dimension vers la bonne santé cellulaire, avec une optimisation de la délivrance de ces micronutriments directement au sein de nos machines cellulaires !!!

Je trouve vraiment cela incroyable et plein d’espoir, et j’espère que ma joie vous sera communiquée, pour que vous jetiez un œil sur cette gamme de produits liposomiques, et que bien sûr vous leur donniez une chance en les essayant.

Rendez-vous chez SANUS-Q pour découvrir ces nouveaux produits !

Merci d’avoir pris le temps de me lire. Je vous souhaite la meilleure santé possible, et à bientôt pour de nouveaux articles informatifs et révélateurs d’informations scientifiques qui sont en préparation. Votre dévoué traducteur.

Alzheimer causée par une infection ?

Article de Jo Willey sur www.express.co.uk

img-alzheimer-infection-express-uk

Une simple infection tôt dans la vie pourrait déclencher la maladie d’Alzheimer, les scientifiques l’affirment. La recherche a montré que l’inflammation chronique laisse le cerveau vulnérable au développement de la maladie.

La percée pourrait mener à de nouveaux traitements et même à des moyens d’arrêter la maladie d’Alzheimer avant qu’elle ne se développe. Auparavant, l’inflammation observée dans le cerveau des malades d’Alzheimer était vue comme un effet secondaire de la maladie.
Les nouveaux résultats suggèrent que l’inflammation pourrait être une cause primaire, ce qui soulève la possibilité de lutter contre la maladie d’Alzheimer avec des programmes anti-inflammatoires non stéroïdiens.

La recherche a déjà montré que les personnes qui prennent régulièrement de l’aspirine ou d’autres « anti-inflammatoires non stéroïdiens » (AINS) ont un risque réduit de développer la maladie d’Alzheimer.

Les scientifiques de l’Université de Zurich enquête quel est l’impact d’une infection virale pourrait avoir sur le développement de la maladie d’Alzheimer chez les souris.

Les résultats ont montré qu’une seule infection suffit à déclencher des problèmes de mémoire importants.

La Dr Marie Janson, au Centre de Recherche sur la maladie d’Alzheimer en Angleterre, a déclaré: « Les résultats de cette étude suggèrent que les infections répétées ou graves peuvent contribuer au développement de la maladie d’Alzheimer chez les souris.

« Même si nous savons que le système immunitaire joue un rôle dans la maladie d’Alzheimer humaine, les essais cliniques avec des anti-inflammatoires n’ont pas encore montré les avantages décisifs dans le traitement de la maladie et donc plus de recherche est nécessaire pour assembler toutes les pièces de ce puzzle.

«Comprendre les facteurs de risque pour la maladie d’Alzheimer est essentiel, surtout si certains de ces facteurs sont des choses que nous pouvons activement changer ou éviter. « Cette compréhension ne peut venir que par la recherche, pourtant, la recherche concernant les démences reste extrêmement sous-financée. « Avec près de un demi-million de personnes au Royaume-Uni ayant la maladie d’Alzheimer, et ce nombre devrait augmenter, la nécessité de cette recherche n’a jamais été aussi grande. »

Vitamine C pour soigner les maladies cardiovasculaires

lipo c glutathion

Bonjour,

Les maladies cardiovasculaires tuent des millions de personnes dans le monde chaque année, pourtant leur cause et leur traitement sont connus depuis plus de 20 ans !

On laisse souffrir et mourir tous ces humains alors que l’on sait qu’elle sont dues au manque de vitamine C qui n’est pas synthétisée par le corps, mais pourtant essentielle au maintien en bonne état de tout notre système cardiovasculaire, entre autres.

La vitamine C est nécessaire pour produire le collagène qui lui-même est nécessaire pour maintenir nos veines et artères solides et en bon état de fonctionnement.

C’est le seul homme qui reçu 2 prix nobels qui a fait cette découverte dans les années 90. Le très respecté Linus Pauling.

Cette découverte a déjà sauvé des millions de vies et permet à des dizaines de millions d’autres de rester en bonne santé et de ne pas souffrir d’AVC ou d’autres problèmes cardiaques !

En effet Le Dr Matthias Rath a publié un livre expliquant cette découverte et les millions de personnes qui l’ont acheté ont pu ainsi se protéger en prenant juste quelques grammes de vitamine C chaque jour.

(Livre : POURQUOI LES ANIMAUX N’ONT PAS D’ATTAQUE CARDIAQUE ET LES HOMMES SI ! Moins de 3 Euros sur Amazon)

Bien sûr la vitamine C est un produit très bon marché et non brevetable, et donc aucun grand groupe pharmaceutique n’est intéressé à faire savoir que c’est la solution aux maladies cardiaques…

❇ Le Pr Pauling et son collègue le Dr Matthias Rath, ont reçu un brevet en 1994 pour une méthode pour enlever les plaques de lipoprotéines qui obstruent le système cardiovasculaire, sans chirurgie.

Vous pouvez voir et imprimer ce brevet ici (en Anglais) :
5278189 – Rath/Pauling Lipoprotein Removal patent on the USPTO server

Cette méthode est très simple, et a été utilisée par des millions de personnes depuis ce brevet. Ces millions de personnes sont surtout des Américains parmi les dizaines de millions qui ont acheté les livres du Dr Matthias Rath.

C’est donc à la porté de tout le monde, et ça arrête immédiatement le processus de bouchage des veines et artères,qui est en fait un colmatage initié par le corps pour combler les fissures des parois des veines et artères. Ces fissures apparaissent à cause du manque de vitamine C que le corps utilise normalement pour fortifier ces parois des vaisseaux sanguins.
Le Pr Pauling explique que cet affaiblissement des parois artérielles est la forme chronique (à long terme) du scorbut. La dose recommandée par l’OMS de 60 mg de vitamine C par jour permet d’empêcher la forme aigue (urgente) du scorbut, mais pas la forme chronique, qui est à l’origine du délabrement progressif de tout le corps, les veines étant fragilisées et bouchées au fil des ans …
La dose correcte de vitamine C par jour est de 1 gramme par tranche de 12 kg de poids corporel, soit 5 grammes pour une personne de 60 kg en bonne santé. C’est ce que produisent naturellement tous les mammifères, à l’exception de l’homme, des singes et du cochon d’Inde. Lors d’une maladie les animaux produisent plus de vitamine C, et les humains doivent en faire de même. Pour un rhume il faut parfois jusqu’à 20-30 grammes dans la journée, mais le soir même le rhume a disparu (je parle ici d’expérience personnelle habituelle).

La prise de mégadoses de vitamine C arrête immédiatement ce processus de colmatage des artères, et le renverse, et progressivement les veines et artères vont se dégager des lipoprotéines qui les bouchent. Si la plus bouchée de vos artères l’est à moins de 90%, alors cela fonctionnera parfaitement pour vous. Au dessus de 90% vous devrez généralement subir une intervention chirurgicale, et ensuite la prise de quelques grammes de vitamine C chaque jour remettra votre circuit cardiovasculaire en bonne forme, et vous n’aurez plus jamais à subir une opération tant que vous prendrez suffisamment de vitamine C.
Si vous avez déjà eu un ou plusieurs AVC, les mégadoses de vitamine C vous aiderons à récupérer beaucoup plus vite, et vous protégerons contre toute rechute future.
L’ajout de Lysine au régime de mégadoses de vitamine C accélère grandement le processus de décolmattage, la lysine s’attachant aux lipoprotéines pour les évacuer dans les selles.

Vous verrez la différence des la ou les premières semaines de ce régime !
Une solution miracle de plus !
Et avec la vitamine C Lyposphérique l’effet sera encore plus spectaculaire !

Le dosage recommandé est de 4 à 6 grammes de lysine
à prendre avec 4 à 6 grammes de vitamine C par jour.

Avertissement : Utilisez de la vitamine C sous forme d’acide ascorbique uniquement, c’est la forme la plus courante et la moins chère, comme celle utilisée pour la vitamine C Lyposomale.

Mais N’UTILISEZ PAS de la vitamine C dite « sans acide », à base de calcium ascorbate, car elle contient 30% de calcium, et en prendre plusieurs grammes par jour vous créera une surdose de calcium qui vous donnera des crampes musculaires.
Comme par hasard on trouve de plus en plus de vitamine C « sans acide » dans le commerce, la seule qu’on ne peut pas utiliser pour le régime de Pauling !!
Pour éviter les flatulences créées par de grosses doses d’acide ascorbique, utilisez la vitamine C Lyposomale qui ne créé aucun problème, ou alors des comprimés de vitamine C dits « à diffusion lente », à base d’acide ascorbique ou d’ascorbate de magnésium ou de d’ascorbate de sodium uniquement, mais pas d’ascorbate de calcium.

La vitamine D et le soleil …

« Nous n’arrêtons pas de jouer parce que nous vieillissons; nous vieillissons parce que nous arrêtons de jouer. » – George Bernard Shaw.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les enfants doivent faire de l’exercice pendant au moins 60 minutes chaque jour. Malheureusement, les enfants de notre génération mènent des vies dangereusement sédentaires. Ils ne dorment pas assez et ils passent la plus grande partie de leur temps à regarder la télé ou devant leur ordinateur portable, iPad, tablette ou téléphone intelligent.

La recherche indique que les enfants d’aujourd’hui passent plus ou moins 7 heures devant leurs écrans. Il s’agit là d’une tendance alarmante; tendance qui favorise toute sorte de problèmes de santé évitables chez nos enfants.

Le mode de vie sédentaire rend les enfants plus susceptibles de développer de l’obésité, de l’anxiété, des changements comportementaux et des mauvaises fonctions cérébrales. Parallèlement, l’activité physique diminue le risque d’obésité et d’autres facteurs pouvant causer des problèmes cardiaques et le diabète de type 2 plus tard au cours de la vie. Être actif est également bon pour le développement sain du cerveau. Les enfants qui jouent régulièrement dehors auront tendance à être plus impliqués et concentrés que les enfants qui passent la plus grande partie de leur temps à l’intérieur. De plus, des preuves solides indiquent que le jeu libre favorise de meilleures aptitudes sociales et aide les enfants à mieux apprendre.

Jetons un coup d’œil à certains bienfaits évidents, et d’autres « qui le sont moins », du fait de jouer dehors.

Bienfaits pour la santé physique :

# Synthèse de la vitamine D…

# Renforce les os et les muscles…

# Diminue le risque de myopie…

# Aide à bâtir l’immunité…

# Sommeil de qualité…

# Réduit les symptômes du TDAH chez les enfants…

# Favorise les aptitudes sociales

Les bienfaits du jeu extérieur vont au-delà du traditionnel bien-être physique et mental. Les enfants apprennent à expérimenter, explorer, prendre des risques et découvrir. Le fait de jouer en équipe aide les enfants à apprendre d’importantes aptitudes sociales, telles que partager, attendre son tour et être indépendant.

La Super Vitamines D3 + K2 liposomique de Sanus-Q est ici !

Retour haut de page